Quel Madagascar voulons nous ?

Quel Madagascar voulons-nous?
Nous voulons

Un pays en paix.
Un pays où les différences de confession, de choix politiques, d’origines ethno-géographiques font de ses citoyens des frères-rivaux à la poursuite du meilleur pour soi et les autres et non des ennemis qui cherchent à s’éliminer, où le mot “opposition” est remplacé en pensée comme en action par “rivalité” – où les partis politiques particulièrement sont des rivaux à servir le peuple et non des “ennemis s’opposant” (1). Nous voulons un pays où les dissensions sont résolues par la discussion et le débat et non par le fusil et la prison. Nous voulons un pays dans lequel on peut marcher dans la rue à toute heure sans arme et et sans larme, en sécurité.

Un peuple libre.
Libre de penser, même l’impensable, libre d’adorer le ou les dieux que l’on s’est choisis sans avoir à s’en cacher et sans peur de persécution, libre d’exprimer ses idées et opinions dans le respect de la personne et des valeurs d’autrui sans avoir à se réfugier dans l’anonymat, libre de voyager à travers ce pays qui est le nôtre sans se faire traiter d’étranger, libre d’étudier, de travailler, de vivre partout dans le territoire national et se sentir “chez soi.”.

Un territoire souverain.
Une nation en relations amicales avec tous ses voisins proches et lointains, travaillant solidairement avec eux pour l’intérêt commun et partagé. Une nation cordiale avec les autres nations mais maîtresse d’elle-même dans la conduite de ses affaires intérieures et souveraine dans dans sa politique étrangère. Une nation libre de se tracer sa propre destinée visant le bien-être de sa population, sans oublier la commune condition humaine.

Une nation juste.
Une nation dans laquelle chaque homme, chaque femme, chaque enfant reçoit ce qui lui est dû. Une nation dans laquelle le pauvre n’est pas discriminé par son ignorance ou par son incapacité à recourir à une assistance légale, où le tribunal est réellement le refuge de celui qui respecte la loi sans préjuger de son appartenance de classe, religieuse, ethno-géographique ou politique ou de quelqu’autre pseudo-stratification. Une nation dans laquelle les juges et la justice ne s’achètent ni ne se vendent mais dispensent et appliquent la loi avec impartialité. Une nation où à travail égal l’on perçoit salaire égal, où tout individu a un même accés à l’éducation (2), au logement, à l’emploi, aux soins médicaux et autres services, et où les récompenses se font sur le mérite et non sur les affiliations ou autres relations.

Une communauté participative.
Une société participative, dans ma terminologie, est une société composée de personnes qui prennent la responsabilité de leur existence et auxquelles sont ouverts les moyens de se prendre ainsi en mains, des personnes qui prennent les décisions qui affectent leurs familles, leurs voisinages, leurs fokotany, leurs villes, leurs régions, leur nation. Une société participative est une société dans laquelle “chaque personne est le gardien de son voisin,” une société politique dans son sens élevé, c’est-à-dire oeuvrant pour le bien de la communauté. Une société participative est aussi bien responsable de la planète Terre, de l’environnement. Au fond, nous n’avons qu’une seule patrie, Madagascar et une seule planète, la Terre. Faisons-en un lieu aimable à habiter.

Un pays prospère .
Mais non pas d’une prospérité au sacrifice de sa liberté et de son indépendance, mais une nation dotée d’une économie progressive, qui croît sur la base de choix avisés, de politique économique réfléchie, d’un gouvernement efficace et responsible, ainsi que de pratiques honnêtes dans les affaires. Une prospérité qui ne profite pas seulement à ceux déjà riches, mais qui permette à tous ceux qui travaillent d’en tirer bénĶfice, et où l’oisiveté n’est ni tolérée ni encouragée chez soi et chez les autres. Une prospérité qui atteint les moindres recoins reculés de la patrie, brisant ainsi des siècles d’exploitation justifiée par la tradition.

Une patrie vertueuse.
Une nation où chaque habitant est une personne de bonne volonté travaillant à promouvoir la vertu publique. Je nomme “vertu publique” cette attitude, et état d’esprit qui n’acceptent pas pour soi et venant des autres les pots-de-vin, les fraudes et fuites fiscales, la violence, la prostitution de toutes sortes, et autres expressions de la corruption sociale.

Un rêve? Peut-être . Réalisable? Sûrement.

(1) L’actuel concept de “parti d’opposition” fait que quelque soit les décisions et actions prises par le parti au pouvoir, l’on s’y oppose, c’est-à-dire que les partis “d’opposition” l’empêchent de se réaliser quand bien même ces décisions et/ou actions sont d’évidence bonnes pour le pays. “Manohitra ny mpanohitra”, “manakana”, “mamingana” na dia ny fanapahankevitra tsara aza, satria fotsiny fanapahankevitry ny andaniny! Mampalahelo! “Mpifaninana amin’ny fanasoavambahoaka” izay no tokony ho anarana iombonan’ny antoko pôlitika, fa tsy “mpifahavalo eo amin’ny fiadiana seza” tahaka ny misy atrizao.
(2) Accés aux structures éducatives permettant l’acquisition de la connaissance , et non accés au diplôme, qui est exclusivement la conséquence d’efforts personnels.

50 réflexions sur « Quel Madagascar voulons nous ? »

  1. Tout ceci peut se réaliser. Ce ne sont pas les gens à l’exemple de Fétison – Ihanta… qui manquent au pays.

    Je crois qu’il faudra travailler dur sur la sensibilisation de la masse populaire (de la même façon que tu fais là).

  2. Tout à fait vrai, HoAiza.
    Il ne s’agit plus de faire des commentaires sur Maputo (chacun est libre d’itérpréter les accords de Maputoi comme bon leur semble), mais de les appliquer à la lettre.
    La reconstruction de Madagascar nécessite maintenant des hommes de valeur, et là, les pro-légalistes n’en manquent pas. C’est la raison pour laquelle, il faudra dès maintenant se retrousser les manches pour assurer nos forces de présence et de persuasion dans toutes les instances administratives.
    Car même si la transition n’est qu’une étape pour arriver à la finalité, il faudra dès maintenant faire très attention pour les hommes que l’on va choisir pour tenir les rênes du pouvoir dans le futur.

  3. je partage entièrement les avis deHoaiza et de Ziry,
    sans préjugé des éventuels prismes défoprmants que certains seraient susceptibles de faire pour l’application des accords de Maputo ,
    il faut maintenant tendre vers la finalité , les objectifs souhaités et souhaitables pour le pays.
    On arrivera bien un jour à UNE REELLE DEMECRATIE , dans un pays libre , en paix et capable de DEVELOPPEMENT avec des GOUVERNANTS FIABLES
    et bien sûr : PAS D’ERREUR DE CASTING .
    Des Obama , il n’y a pas qu’en Amérique.
    J’ai toujours rêvé pour Madagascar d’un HOMME AU DESSUS DE LA MELEE , avec UNE CAPACITE DE VISION POLITIQUE ++ , une INTELLIGENCE DOUBLEE DE GRANDE GENEROSITE:
    comme son excellence NYERERE , ancien président de la Tanzanie…

  4. je partage entièrement les avis deHoaiza et de Ziry,
    sans préjugé des éventuels prismes déformants que certains seraient susceptibles de faire pour l’application des accords de Maputo ,
    il faut maintenant tendre vers la finalité , les objectifs souhaités et souhaitables pour le pays.
    On arrivera bien un jour à UNE REELLE DEMOCRATIE , dans un pays libre , en paix et capable de DEVELOPPEMENT avec des GOUVERNANTS FIABLES
    et bien sûr : PAS D’ERREUR DE CASTING .
    Des Obama , il n’y a pas qu’en Amérique.
    J’ai toujours rêvé pour Madagascar d’un HOMME AU DESSUS DE LA MELEE , avec UNE CAPACITE DE VISION POLITIQUE ++ , une INTELLIGENCE DOUBLEE DE GRANDE GENEROSITE:
    comme son excellence NYERERE , ancien président de la Tanzanie…

  5. On a trop exacerbé les rancunes entre Malgaches aussi me semble t-il dificile de faire règner la sérénité entre nous. Il faut commencerpar apprendre l’Histoire universelle et se rendre compte que l’unification d’un Pays « ne s’est jamais faite la fleur au fusil », que l’Histoire, loin d’être un long fleuve tranquille, est tragique et que la création d’une Nation est jalonnée de drames e de tragédies.
    Quand nous accepterons ces évidences, il sera difficile, voire impossible, de soulever une « ethnie » contre une autre.
    Il faut aussi cultiver l’esprit critique et ne pas se laisser infantiliser par la notion de »Ray aman Dreny » ou par la mystification du « fihavanana ».
    Au total, une véritable révolution de la pensée.
    Hélas nous attendons toujours, l’Erasme le Descartes, le Voltaire ou l’Ibn Khaldoum malgache.
    Nous n’avons hélas EN SCENE que Maillol , Ratsirahonana, Andriamanjato et consorts: des cerveaux bloqués qui ne nous aideront sûrement pas à faire progresser le pays.

  6. C’est à nous de ne pas écouter, de ne pas élire toute cette racaillequi au su de tous bradent le pays pour leurs intérêts privés.
    Nous avions vu de ces « pseudo-leaders » qui ont été dans la « politique » depuis au moins deux générations, qui en ont fait une entreprise familiale lucrative…et certains d’entre-nous les suivent encore.
    Parlons-en autour de nous. Essayons de choisir nos représentants (car dans une démocratie tous ceux qui sonr au pouvoir NE SONT QUE des représentants du peuple.) J’avais essayé de mettre sur pied un tableau rationnel du leader. J’en attends encore des info-retour venant de vous-nous.
    Oui, il y a plein de gens atteints de scléroses cérébrales à un stade avancé de « moi-seul-et-ma-famille. » Mais nous avons le choix. Nous avons toujours le choix. Nous sommes responsables. Conscientisons nos parents, nos amis, nos voisins, aimablement et poliment.

  7. Ramandinika,
    d’autres pays ont traversé des crises politiques beaucoup plus graves que celle que nous avons traversée.
    Mais pour avancer : IL FAUT ACCEPTER LA RECONCILIATION , sans chercher encore à s’interroger sur les causes de la crise : on ne s’en sortirait jamais , les uns et les autres auraient leurs arguments élastiques.
    Pour les Français ce fut très dur après la guerre , des rancunes tenaces résurgissent encore aujourd’hui contre les anciens miliciens pétainistes (ce qu’il en reste démographiquement ).
    Entre Français et Allemands , la haine s’est bien transformée en amitié par conscience mutuelle qu’un développement durable ne saurait se faire que DANS LA PAIX RETROUVEE .
    Chez les Cambodgiens , il y eut Polpot …le pays essaie de se reconstruire avec TOUS LES CAMBODGIENS.
    Bien sûr mon esprit peut être traversé par le doute et la rancoeur , mais je saurai mettre un mouchoir dessus…seul compte l’AVENIR.
    Allons en avant posirivrement , du moins ESSAYONS ???????

  8. Iarivolahy, avec ton sens de discernement et d’analyse, j’estime que tout cela ne doit pas rester seulement sur internet mais appliqué à la lettre. Ce sont des hommes comme toi dont le pays a besoin pour avancer dans la voie du progrès.
    Serait-ce trop te demander de faire partie de la mouvance Ravalomanana qui ira défendre nos intérêts à Maputo ?
    Je parle sérieusement.

  9. Verohanitra,

    Merci de ta confiance. C’est un privilège venant d’une patriote telle que toi. Mais, primo, il faut appartenir à un parti pour y aller, et, ainsi que beaucoup qui viennent à Magro, je n’appartiens à aucun parti (je ne suis qu’un patriote Malagasy, fier de l’être), et secundo, ceux qui nous représentent là-bas sont dignes de confiance. Prions pour eux. Mais aussi faisons-leur savoir ce que nous voulons. Et ce site est un moyen de le faire, car ils le lisent. Tous ceux qui sont impliqués dans cette histoire, d’ailleurs, le lisent, de quel bord qu’ils soient, en France comme aux États Unis, ou en Afrique, ou ailleurs. La Hat visite ce site et analyse ce qui s’y échange. Le Petit Jean s’en inspire, autant qu’il le peut. Faisons savoir au monde, et à nos leaders en premier lieu, ce que nous voulons que notre patrie soit. Poliment, mais fermement.

  10. Au risque de decevoir tout ce forum :
    Ce n est plus du REVE , c est le DELIRE le plus COMPLET

    Depuis 1960 votre pays n a cesse de regresser par rapport a ce qu il etait ! Comme je l ai deja dit avec TRISTESSE vous n etes Ni des CAMBODGIENS ,
    Ni des VIETNAMIENS , ni des CHINOIS et pas meme des ALGERIENS !

    Malgaches acceptez vous donc comme vous etes SVP ?
    Le vrai bonheur c est de sentir bien dans sa PEAU et de s accepter comme on EST

    AVEC mes excuses !

  11. Non, la régression a commencé depuis le règne de Deba. Le véritable décollage économique était du temps de ra8 et vous connaissez la suite. Comme je l’ai déjà dit, tous nos dirigeants à tout niveau étaient tous des hauts diplomés mais hélàs ils étaient pommés dans leurs stratégies de développement. Le pays était considéré comme  » Paoma amoron- kady e » ». Une bonne construction est toujours issue d’une solide fondation, les bons fruits viennent toujours d’un arbre sain ayant de belles racines: c’est l’EDUCATION DE BASE.

  12. S’accepter? Alors commencez par vous-même.
    Maintenant, quels sont ces « Malgaches (…) comme vous etes, »
    pouvez-vous le dire? Et qu’est-ce que pays aurait été avant 1960?
    « Vous écrivez , « Depuis 1960 votre pays n a cesse de regresser par rapport a ce qu il etait « . Vous voulez dire que Madagascar était mieux loti avant 1960? Argumentez-moi cela, s’il-vous plaît, ce serait assez intéressant à savoir.

  13. Vous avez sans doute raison
    Je ne sais pas qui est Deba , excusez moi SVP

    Un President doit gouverner avec ses collegues et Jamais seul
    Sinon c est la dictature
    Merci

  14. Mais bien sur que OUI Iarivolahy ; La colonisation a apporte quelque
    chose a Madagascar
    Tout le monde avait de quoi manger
    Il n y avait pas de chomage
    Il y avait des medicaments pour soigner les gens
    L education etait gratuite et il n y avait pas de RACISME comme a
    l heure actuelle entre vous

    Regardez les chiffres qui eux parlent d eux memes :
    En 1950 le FRANC CFA valait 2 Francs Francais
    Votre Franc Malgache puis l ARIARA ne valent plus rien et ne sont plus
    des devises
    Le Pays n exporte pratiquement plus et
    vous importez du VARY du Vietnam alors qu il y avait le geant du Lac
    = Vary lava que la FRANCE importait avec la vanille , le girofle , le palissandre , l Ylang Ylang ,le cafe etc
    Les Francais ont debroussaille et fait fonctionner le Canal des
    Pangalanes ; Ils ont construit des ponts , des routes , des voie ferrees , des
    terrains d aviation, des tunnels , des hopitaux., des magasins
    et la liste est longue
    Allex vous IGNORER cela ?

    Moi je suis tres bien dans ma peau et encore une fois vous prenez ce que je dis a titre personnel
    Vous ne CHANGEREZ jamais vous la jeune generation de MALGACHES
    ; JAMAIS et c est bien TRISTE pour vous et non pour MOI !

  15. Allez SVP dans les bibliotheques de la Capitale voir les Photos de ce qu etait Antananarivo du temps de RANAVALO et vous comprendrez peut etre
    C etait le MOYEN AGE

  16. Et si nous proposions ce texte au programme de préparation du prochain BEPC ?
    Dans tout les cas il ya urgence a inverser la tendance culturelle , infligée au pays ces derniers mois.

    Cordialement.

  17. Je pense que tu as voulu écrire :  »C’est à nous de ne pas écouter, de ne pas élire toute cette racaille qui au suS de tous ONT bradE le pays pour leurs intérêts privés

  18. Les légalistes ont été clairs PAS de binationaux pour représenter les gasy. Donc, point de Iarivoahy et c’est ..heureux !!

  19. Bien, merci de m’avoir répondu poliment mais fermement Iarivolahy. Continue donc à écrire pour faire savoir au monde entier et à nos leaders, ce qu’il faut à notre pays.
    Je trouve triste et dommage que Madagascar soit à la merci des « goaika antitra », tels que les Ratsirahonana, Andriamanjato et consorts qui n’ont trouvé leur planche de salut qu’en s’accrochant à la HAT laquelle, à ce jour, a mené le pays à la dérive. Ces vieux corbeaux sont des oiseaux de mauvais augure qui n’ont rien apporté de positif au pays à ce jour, sauf leurs sinistres coassements et leur rapacité à se jeter sur tout ce qui peut servir à leurs intérêts et ceux de leur famille.
    S’il existe des jeunes, désintéressés, patriotes, pour aider à la remise sur rails de ce pauvre pays qui n’a connu que des déboires depuis son indépendance, il serait temps que la relève soit assurée. Je ne parle pas de DJ mais de ceux qui ont les vraies valeurs : morales, connaissances, savoir-faire et surtout l’audace pour faire face à ces tristes individus.
    Mon annonce serait : pauvre pays en détresse, cherche jeunes patriotes désintéressés pour le secourir.

  20. On a trop exacerbé les rancunes entre Malgaches aussi me semble t-il dificile de faire règner la sérénité entre nous. Il faut commencerpar apprendre l’Histoire universelle et se rendre compte que l’unification d’un Pays « ne s’est jamais faite la fleur au fusil », que l’Histoire, loin d’être un long fleuve tranquille, est tragique et que la création d’une Nation est jalonnée de drames e de tragédies.
    Gasybedemocrate,
    je ne vois pas de contradiction entre nos poisitions. Nous cultivons la rancune comme un patrimoine national alors que l’Histoire de tous les payse est faite de tragédies transcendeés.
    Il est vrai que cette rancune a été entretenue et, en insulaire que nous sommes, nous nous sommes complus dans notre solipsisme.

  21. C’est un nostalgique du colonialisme Iarivolahy !!! Depuis le début et finalement à court d’arguments, il crache le morceau. MDR
    De cette époque, il préfère fermer les yeux les aberrations.
    Comme De Gaulle et son  »Vive le Québec libre », alors qu.il était à la tête d’un pays qui ne voulait pas lâcher ses colonies.
    Une chance que la plupart de nos amis français ne pensent pas comme ça.

  22. Verohanitra ,
    je suis persuadée que le pays n’a pas que des Ratsirahonana (Talleyrand malgache) et des Andriamanjato.
    Ils s’agit d’opportunistes qui ont toujours nagé dans les eaux glauques du néo-colonialisme depuis 1960 .
    mais les légalistes doivent rester sur le qui vive , mettre d’abord la pression pour qu’il n’y ait pas de retour à la case départ.
    …continuer à faire bouger les choses DANS LE BON SENS .
    Les vrais patriotes sortiront bien du lot (en tout cas OSERONT APRES CES SUCCESSIONS DE GOUVERNANTS A POUVOIR TROP PERSONALISE), dans un pays apaisé et enfin DEMOCRATISE .
    Mais cela ne viendra pas tout seul , c’est une lutte permanente.
    Maputo , après une crise si grave , est peut être UNE OCCASION pour faire vraiment changer situation du pays et mentalité des citoyens.

  23. L’accord de Maputo n’est que la suite logique de la politique de la Françafrique et des étrangers pour continuer de faire la main-mise des richesses économiques de Madagascar, par l’intermédiaire du Padesm,

    Ainsi, beaucoup de voix commence à s’élever, aussi bien à Madagascar qu’à l’étranger, pour condamner cet accord et cette charte de transition, qui n’est qu’une charte de trahison, orchestrés par les prédateurs qui ont pillé le pays pendant plus de vingt cinq années et qui ont appauvri plus de 90% des nationaux…

  24. Merci. Votre point-de-vue est intéressant. Développez votre analyse, s’il-vous-plaît
    Pouriez-vous prendre les éléments de cet accord un à un et montrer comment chaque article est en fait la « suite logique de la politique de la Françafrique et des étrangers pour continuer de faire la main-mise des richesses économiques de Madagascar, par l’intermédiaire du Padesm »
    Ainsi, vous nous donneriez aussi les preuves que cet accord est une « charte de trahison, orchestrés par les prédateurs. »

    Je suppose que vous êtes conscient que cet accord a été signé par (cités par ordre alphabétique) Rajoelina, Ratsiraka, Ravalomanana et Zafy, et donc que ces quatre personnes en sont les auteurs. (car signataire = auteur)?

  25. Betsabetsa:
    l’ exploitation de charbon de terre à Sakaraha était detruite par les français juste avant leur départ!!!
    Une question intéressante: pourquoi les anciennes colonies britanniques s’en sortent mieux que…? pourquoi leurs villes sont mieux développées que celles des ex colonies françaises?
    j’ai la réponse mais j’aimerai connaître la vôtre.

  26. Erreur mon ami les Francais n ont jamais detruit quoi que ce soit

    Ca va servir a quoi de parler des colonies ex Anglaises puisque
    vous avez deja une reponse
    Les cadres des ex colonies Anglaises sont restes sur place pour aider l
    eurs pays .ce ne fut pas le cas a Madagascr que je sache

  27. Toujours les memes CONNERIES Anne
    On me pose des questions sur les bienfaits de la colonisation a mada
    J y reponds un point c est tout
    Contrairement a vous je ne deteste pas Madagascar comme vous haissez
    la France qui vous habrite

    Si de Gaulle a dit cela au Quebec c est par ce que le QUEBEC voulait
    devenir libre
    dans le Canada Anglo Saxon
    N oubliez pas non plus que c est de Gaulle lui meme qui vous a donne l
    independance a vous comme a l Algerie !

    Je ne vois pas comment selon vous on donne l independance aux Colonies
    et d un autre cote on veut les garder ?

    C est ce que j appelle Madame une CONNERIE
    Quand a etre a court d arguments = LOL

  28. Luttons , Luttons avec des KABARY a longueur de journee
    BRAVO

    Pour votre gouverne Gasybe democrate le neocolonialisme avait cesse
    en 1960

  29. Toujours les memes OBSESSIONS Ampanjaka !

    La France a FRIC ; les richesses du pays pillees par qui mais bien evidemment par vos PRESIDENTS MALGACHES , RATSIRAKA en tete !!!!

  30. La mine de Chromite d Andriamena elle a ete noyee par les Malgaches
    faute de s en occuper
    Ca c est tout ce qu il ya dee pkus VRAI
    Renseignez vous SVP

  31. je parle de toutes les ex colonies françaises mais pas uniquement de Madagascar. Renseignez vous sur le SAKOA de Sakaraha.

  32. Tiens, vous êtres encore là l’expert en c…..ies ? on vous a jamais demandé votre avis vous savez.
    Pas pour rien qu’au Québec on vous appelle les maudits français qui savent toujours plus que les autres mais qui carbure au kabary..ah vous n’êtes pas français vous dites ?
    Ah bon.

  33. Puisqu’on ne sait vraiment pas ce que c’est être malagasy, je dirais que c’est de ces trois choses dont on aura besoin dans le futur : RIGUEUR, RESPONSABILITÉ, ALTRUISME.

    Le reste c’est du blabla…

  34. Manque de rigueur historique: Ra-Fremy (Comme on appelait affecueusement M. Jean Fremigacci) ou toute autre Mme Raison vous collerait un zéro pointé. Avant 1960 c’est le colonialisme, après c’est le nouveau colonialisme = neo-colonialisme.

  35. Cher Ngandrina ,

    IL SUFFIT DE LIRE MON MESSAGE ENCORE INSCRIT SUR CETTE PAGE…

    j’ai écrit de néo-colonialisme DEPUIS 1960. (pour ceux qui connaisse l’histoire de l’Afrique et de madagascar : avec Focard)

    Betsa réponds  » pour gasybe democrate , AVAIT CESSE EN 1960  » !!!!!!!!

    Tsy mila valina akory io mivadika atidoha io , tena marary saina ilay izy
    Avelao izy mirediredy rery eo……….reraka ho azy eo.

  36. c’est bien, Alidera,
    mais je pense un peu réducteur
    Tu veux peut être parler de « CHANGEMENT DE PARADIGME  » ?
    là je dirai oui, bien qu’il y ait du travail , ce qui ne saurait décourager tout patriote.

  37. Là où je suis d’accord avec betsabetsa, c’est que les français n’ont rien détruit. Au contraire, ils ont bien construit à Madagascar à leur façon, à base d’un programme qui a pour but d’alimenter leur vraie patrie.
    Ce n’est pas pour rien que les écoles d’expressions françaises soient si sollicitées et adoubées alors que l’espagnol, l’angalais, le chinois sont autant de langues bien plus intéressantes.

  38. il ne sait même plus ce qu’il dit ce pôv betsa ….hi hi hi hi !il a dû recevoir une tuile sur la tête!!!!!!!!!!!!!

  39. POUR gasybe democrate et les autres SVP ?
    Neocolonialisme = Forme de domination economique et culturelle sur les anciennes colonies

    Si la France etait toujours presente apres 1960, Madagascar etait tout a
    fait libre de choisir ses partenaires economiques et culturels ?
    Ainsi l Anglais est devenu la 3ene Langue officielle a Mada grace a Ra8

    Ne me dites pas que depuis 1960 la FRANCE exerce son Colonialisme intelectuel ou Economique sur votre Pays alors que vous etiez libre de CHOISIR ?

    Quand Les Malgaches finiront ils par AGIR en INDIVIDUS RESPONSABLES
    et INDEPENDANTS ? repondez moi SVP ?

  40. betsa,

    Pour que tu ne sois pas la risée de tout le monde la prochaine fois, on juste t’informer de deux ou trois trucs.

    1- De 1960 à 1972, la seule liberté de la République de Madagascar était la politique intérieur. La France était la seule à pouvoir donner des directives concernant l’orientation économique et partenariat extérieur. Ce qui veut dire implicitement que la France gérait aussi la diplomatie malagasy. D’où la nommination d’un certain Ratsiraka Ignace Didier à la tête de la diplomation malagasy. Un choix qui n’était pas fortuit du tout, sachant que Ratsiraka Albert, le père, était un membre fondateur du PADESM. Le Padesm qui a été intégré plus tard dans le fameux réseau Focard.

    2- Ravalomanana était le seul Président qui n’avait aucun lien, vraiment aucun, avec ce réseau.

    3- Si t’as bien suivi cette crise, t’auras certainement vu les agissements de la France, surtout diplomatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *