Nivory nandritra ny 2 andro teny amin’ny Residence Ankerana ireo Jeneraly efa nisotro ronono maromaro, nitady izay vahaolana ivoahana amin’izao Krizy izao, ary niantso mpanao gazety io hariva io hamelabelarany ny heviny.Nanao fanambarana iombonana izy ireo araka ity entinay aminao ity.

INTRODUCTION LIMINAIRE

Face à l’insécurité qui prévaut actuellement dans le pays;

Constatant la dégradation de la situation économique et sociale;

Conscient des risques d’implosion de la Société et plus particulièrement des Forces Armées, dernier rempart de la Nation;

Un groupe d’anciens responsables au sein des Forces Armées réuni à la Résidence d’Ankerana du 10 au 11 mai 2010 , en présence des représentants du Commandement de l’Armée et de la Gendarmerie Nationale a fait les constats, les propositions et recommandations suivantes :

1° Le rôle principal des Forces Armées dans un contexte de sortie de crise est de préserver et maintenir la sécurité et la paix sociale.

2° -Pour ce faire, les points suivants doivent faire l’objet d’une attention particulière au sein des Forces Armées :

  • Réconciliation et apaisement,
  • Unité,
  • Neutralité,
  • Mesures d’accompagnement

RECONCILIATION ET APAISEMENT

  • Signal fort : Libération des militaires détenus pour des raisons politiques .
  • Prise de responsabilité du Commandement et respect des procédures avant l’envoi des militaires devant les Tribunaux civils (Ordre de poursuite, Tribunal Militaire).
  • Reformatage des Forces Armées (en particulier la redéfinition des missions et de la structure, révision et application des statuts au besoin : normalisation du Commandement et de la hiérarchie, application de la discipline, avancement et profil de carrière, gestion des ressources humaines,…)
  • Application effective de la loi n° 96-025 et du décret n°97-033.
  • Non participation des militaires dans le gouvernement de la Transition.
  • Mise en place d’une Charte de Transition dont l’Institution militaire (à travers un Organisme ad hoc) en est le garant.
  • Annulation des sanctions disciplinaires subjectives et contingentes ; application stricte des règles concernant la prise de parole en public.
  • Mise en application et évaluation des résolutions des Assises militaires.
  • Rétablissement de l’éthique et des valeurs militaires. Force exécutoire des décisions de l’Organisme militaire ad hoc.
  • Retour rapide de la gestion autonome du Budget des Forces Armées.
  • Renforcement des contrôles de l’exécution du budget à tous les niveaux.
  • Inventaire des objets de litige, susceptibles de réconciliation.
  • Réparation de préjudices matériels et/ou moraux ; reconstitution éventuelle de carrière des victimes.
  • Inventaire des objets de litige, susceptibles de réconciliation.
  • Réconciliation des protagonistes sans médiatisation par un Comité de Sages, au sein des Forces Armées.
  • Compte-tenu de la spécificité militaire, amnistie par voie d’ordonnance à ratifier.
  • Inventaire des existants.

UNITE

  • L’unité est l’aboutissement du processus de réconciliation et de l’apaisement.
  • Conditions de l’Unité :
    • Dépolitisation des Forces Armées.
    • Définition et réalisation des objectifs communs.

NEUTRALITE

  • Neutralité des FA vis-à-vis du politique
  • Mise en place de l’Organisme militaire ad hoc
  • Participation dans le Gouvernement de Transition liée à une mise en disponibilité pour raisons personnelles.
  • Amélioration de l’environnement financier au sein des FA.
  • Rationalisation de l’emploi des personnels détachés par une application stricte des textes en vigueur.

MESURES D’ACCOMPAGNEMENT

  • Education et sensibilisation de la population sur les lois relatives aux attroupements, les missions et prérogatives des FA
  • Renforcement de la formation et de la professionnalisation du Personnel militaire.
  • Implication effective des autorités civiles dans l’application des textes relatifs au maintien et rétablissement de l’ordre public.

GARANTIES

L’institutionnalisation de « l’Organisme ad hoc » constitue une garantie effective contre toutes mesures répressives ou de rétorsion à l’encontre des militaires, et ceci découlant de tout changement de régime.

CONCLUSION

Il est souligné l’importance particulière et l’urgence de la mise en place d’une Charte de la Transition qui respecte les engagements nationaux et internationaux de Madagascar et dans laquelle figure l’Organisme militaire ad hoc.

Cette Institution constituera le recours et le garant pour éviter tout blocage du bon déroulement de la Transition et pour assurer la protection de la population dans ses droits.

Le Comité restreint en préparation de l’Assemblée Générale :
Les Généraux en retraite ci-après :

  • Ackram Mohajy Ariamandaminy
  • Iandro Fenomanana
  • Rabeony Edouard
  • Radavidson Abel Nirina
  • Rakotoarijaona Désiré
  • Ramandazafy Louis
  • Rasolomahandry Edmond
  • Ratrimoarivony Guy
  • Ravelomanana Ernest
  • Tsaranazy Jean Emile
  • Zafitsiarendrika Olaf
  • Zino Paulbert

et le Capitaine de Vaisseau Ndrianasolo



Zarazarao e ! - Partagez !

PS : Tadidinao koa ve ity lahatsoratra nivoaka tato amin'i MyDago ity ?
PS : Vous souvenez vous aussi de cet article sorti sur MyDago ?

21 Comments

  • HAMAS dit :

    Fanambarana koa ity…avy amin’ny Miaramila misotro ronono hono. Mba angony itony dia hosoratana ho boky hahafahana manaporofo fa tsy misy ilaina azy intsony ny ary tokony halefina izany tafika malagasy izany

  • Dr CELESTIN Robin dit :

    SALUT A VOUS TOUS !

    Nous avonstravallé nsemble avec discipline et respect des uns et des autres et ces conditions ont été garantes de notre réussite..!

    Il est flagrant et c’est un pléonasme de vous lerappeler que notre participation à l’acrobatie politique Nous a donné beaucoup de problèmes auxquels Nos n’avons pas été préparés..Il est aussi vrai que cette participation ,normale au début-le gouve-Mil- a été dictée par le cas de force majeur..et la mort du commandant de la gendarmerie Nous a entrazinés dans une spirale défavorable et à la Nation en général et aux Forces Armées en particulier..!

    Je note avec plaisir vote décision sur la neutralité politiquue des Militaires et des gendarmes et que si un militaire voudrt prendre part de façon personnelle à la vie politique ,eh bien appliquons lui la la règle de la demande de disponobilité totale ( sans solde et sans avancement )!

    Présentement notre responsabilité est de respecter et faire respecter à Tous l’esprit et la lettre de la promesse ditepar chacun à la Nation devant le Drapeau Nationale qui est  » DEFENDRE ET PEOTEGER LA NATION , SA SOUVERAINETE ET SES INSTITUTIONS ,LE PEUPLE MALGACHE ET LEURS BIENS ! »
    Mes salutations respectueuses à Tous ,surtout à ZINO!

  • Maevanilla dit :

    Comme écrit «DEFENDRE ET PEOTEGER LA NATION , SA SOUVERAINETE ET SES INSTITUTIONS ,LE PEUPLE MALGACHE ET LEURS BIENS ! »
    Dommage que c’est devenue une écriture au musée cette valeur fondamentale de l’armée. Elle ne l’utilise plus mais regarde seulement.
    Des question:
    —quand Vital s’est réintégré dans le rang de l’armée et gradé Général, est ce-qu’il a une formalité à suivre pour son réengagement???
    —Après combien d’année de service au sein de forces armées qu’un Colonel est devenu Général??? Son année de disponibilité compte-t-il???
    — est ce qu’il y a un comité qui décide la graduation d’un officier ou ce la dépend de l’humeur du décideur (même si ce decideur n’est pas reconnu régionalement ni internationalement)
    —Jusqu’où sa grade est-il considérée si cette dernière a été donnée par une PERSONNE SANS QUALITÉ????

  • betsirebaka dit :

    ie olona efa misotro ronono no namoaka ireo teny ireo,toa adinon’izy ireo ny vahoaka valala tsy mandady harona efa mihinan’na am…. fa tsy misy ronono ho hanina intsony. Mahagaga ny militaire rehefa miresaka dia tsy misy afa tsy ny fiarovana ny firaisankinany foana ny vola sy sosy EGOISME mivandravadra

  • Maevanilla dit :

    Hay moa ka tsy zaho irery no manana fomba fijery toa izany amireto miaramila tsy manjary ireto. tsisy ilana anareo. Ny fisianareo no mampikorotana an’i Madagasikara. Mandihana anareo mody amy Renikelinareo any. Ho hitanareo tsara fa i petit n–egre fona nareo any. na zahay gasy tonga any tsy mahay gradenareo.

  • doudou dit :

    Raha izany miaramila izany aloha aminay dia tsy misy ilaina azy intsony ka na inona na inona no lazainareo dia tsy misy hajany intsony fa tena vongan-tay manome henatra ny firenena mpifoka rongony sy mpisotro toaka tsy misy intsony ny maha olona anareo fa biby eny fa na ny biby aza mbola misaina lavitra.

  • nosy dit :

    Misaotra amin’ny fanambarana saingy tsy ampy fa tena asa fanavotana no ilaina, aza vaela ao anaty fijaliana toy izao ny vahoaka, aza avela hikikiaka anaty efitra tsy misy mpandre, vato nasondrotry ny tany hianareo, anefa toa afapo amin’ny fanambarana fotsiny? Ny tena marina ny miaramila mihintsy no tsy masin-teny intsony satria miaramila mpanimba tanindrazana, miaramila manjakazaka amin’ny basy tsy azy fa fiadiana natao hiarovana ny vahoaka no hamonoana sya mpihorohoroana azy ka tsy hamelana azy hilaza ny safidiny, miaramila noheverina ho tafika hiaro, kanjo nampamohy fo, arovy izahay raha te hahazo ny fanajana tandrify anareo ianareo

  • Georges dit :

    Et la FIS? Ils vont laisser en place la FIS pour que ces terroristes puissent continuer a faire leurs actes contre le peuple? La milice tant critiquee par Amnesty International devra etre debandee et ses leaders mis en prison.

  • Ziry Onésime dit :

    Je remercie personnellement et sincèrement ces « zokibe miaramila » de cette sagesse et abnégation et d’avoir pu sortir cette déclaration pleine d’objectivité et de réalisme. L’étape la plus importante sera maintenent de concrétiser cette théorie au niveau de nos bidasses et d’appliquer les résolutions.
    Car à franchement parler, l’éthique et la déontologie de nos forces armées ont perdu de leurs valeurs depuis la prise de pouvoir de ce FATn’alika, d’autant plus que la Françafrique aurait (le conditionnel est de rigueur, car on va encore le vérifier) versé (encore!) 3.000.000 Euros à Andry RADOMELINA pour « motiver » les FA à faire acte d’allégence à la HAT.
    Il appartiendra alors à nous, patriotes épris de justice de les conscientiser, surtout celles qui ont des relations familiales, des relations plus qu’amicales et des relations professionnelles avec ces forces armées. Quoique cela soit une tâche ardue, il faudra faire preuve de pérsévérance, d’autant plus qu’on a la preuve qu’il exsite quand même des éléments au sein des FA qui sont des personnes honnêtes et pleins de bonne volonté (regardez le Commandant Roger Luc du RFI)!
    QUE DIEU NOUS GUIDE DANS NOTRE REVENDICATION!

  • rivo dit :

    Inona moa mbola ilana miaramila? indrindra amin’izao endriny izao?
    Tonga amin’ilay fitenenena hoe: Ny hitsikitsika hivavahana indray no nipoaka ny zanaka akoho.
    Natao hiaro ny vahoaka ve izy? Dia miaro tokoa ve?
    Na ny safidim-bahoaka aza tsy arovany
    Niaro ny andrim-panjakana ve? Niaraha nahita ny zava niseho tsy narovany na ny Presidence de la Repubique
    sns rehetra.
    Ny narovany dia izay nanome vola be azy dia ireo mpanongam-panhjakana izany sy ireo miara dia aminy.
    Narovany ve ny harenam-pirenena: iraha mahalala ny miseho amin’ny fanaovana tately afa-drakotra ny bois de rose.

    Ny Kianjan’ny DEMOKRASIA no haroviny mafy mba tsy hisy haneho hevitra eo.
    Mpanongam-pajakana no heviriny fa andrim-panjakana tokony ho arovany.

    Manao tsy omby tratra ny hevtra sy ny mbola tiana ho lazaina fa raha fehazina dia izao:
    TSY MISY ILANA NY TAFIKA SY NY ZANDARY INSTONY eto amin’ity firenena ity.

    Maro ireo firenena tsy manana tafika ary dia mandeha tsara ny fiainany.

    Tsy maintsy ho tonga ny fijoroan’ny FANJAKANA ARA-DALANA nefa izy no hiantoka fa tsy ho azerainy indray izay eo rehefa tsy manao sitrapony fa mampandroso an’i Madagasikara.

    TSY ILAINA INSTONY NY FISIAN’NY TAFIKA SY NY ZANDARY. Ity farany moa dia lova tamin’ny LAFRANTSA RENIKO SOA

  • papi dit :

    Salama e,fantaro koa anefa fa ny fifidianana filoha dia @ Novembre ka mbola ela ka mila mitandrina ihany na dia izany,misy ireo miaramila mbola mitady harena fa mbola tsy ampy tsara ny efa nangalariny hatramin’izay,dia hamoaka ny basy sy ny tafondro indray,tokony tsy hitazana fotsiny intsony isika VAHOAKA.

  • zora dit :

    be resaka

    à quoi ça sert tout ce discours ?

    Ah ces généraux de salon !
    le vahoaka a besoin de vous sur le terrain, les gars !

  • akamasoa dit :

    Tafika sy Jeneraly vongan-diky daholo ireo …

    Mandany volam-bahoaka fotsiny fa tsy hita izay ataony …

    Mandehana tafiho i Juan de Nova sy Gloria raha matanjaka . Ny olona tsy manambasy no ampiharana herisetra ….

  • AKALANA dit :

    les généraux à la retraite ou officiers à la retraite! f’angaha tsisy ronono hosotroina intsony e!
    miaramila vatatay aza mahazo mibaiko amiraly eto koa inona indray?
    ny amperin’asa aza tsisy hasina sy vakleur éthique koa ingahy efa tranainy be io indray no misary gaigy eo rtehefa tsy zaka ny toaka ajanony! ovay rongony indray mba tsy hahare maharary
    miaramila votany daholo nareo allez mandeha maka kitay sy mihady vomanga teo tsy hita izay amabra izao vao mihirahira toa ny pôt amanizana!
    le silence == complice taiza nareo t@ 2009 sa isan’ireo niverina t@ exil ka izao vao velona?
    raha teto ihany un officier sans couilles daholo zany nareo! aza manao fahanteran’alika letsy a!

  • Lazalazao dit :

    Je ne retiens de cette declaration que la neutralite’ des militaires. Mais il s’agiy encore plus de la lachete’ et le sentiment de superieurite’ qu’on ces inutles.
    ISi l’armee veut etre credible, il ne faut recevoir de l’ordre de putschistes et obliger c’est derniers a se conformer aux relgeles nationales et internationales. Pour le reste cete declaration sonne creux. La basse del’armee MALGACHE. Ces militaires sont tous formes en tres gandes parties par lafrance etont une vision inutels des choses.
    Rien d’autres que la honte pour cette reunion d’ankerana des generaux retraites. Vaut mieux se taire que dire des anneries pareils. On est en periode de crise aigue. Tous ces mots sont vides de sens…
    Il faut poser dans e referendum si madagascar a encore besoin d el’armee. Il y a plusieurs autres formule pour assurer la securite’.
    Cette declaration me repugne.

  • Lazalazao dit :

    Je ne retiens de cette declaration que la neutralite’ des militaires. Mais il s’agit encore plus de la lachete’ et le sentiment de superieurite’ qu’ont ces inutles.
    Si l’armee veut etre credible, il ne faut recevoir de l’ordre de putschistes et obliger c’est derniers a se conformer aux regles nationales et internationales. Pour le reste cette declaration sonne creux. La bassesse de l’armee Malgache. Ces militaires sont tous formes en tres gandes parties par la france et ont une vision inutile des choses.
    Rien d’autres que la HONTE pour cette reunion d’ankerana des generaux retraites. Vaut mieux se taire que dire des anneries pareils. On est en periode de crise aigue. Tous ces mots sont vides de sens…
    Il faut poser dans Le referendum si Madagascar a encore besoin de l’armee. Il y a plusieurs autres formule pour assurer la securite’.
    Cette declaration me repugne.

  • anja dit :

    Miarahaba anareo,
    Izaho, dia efa ela no nilaza hoe:tsy misy ilàna ny tafika ao Madagasikara.Maro ireo firenena matanjaka mifanàkaiky any M/car, dia raha miady reo dia isika no ao ambany.Ny tafika malagasy ve no hiaro antsika @ izay fiadiana tsy misy dikany?Sady ireo miaramila ireo koa raha hifanena @ tafika matanjaka dia tsy misy dikany akory.Ny tafika ao @ tsika dia ny olona mitovy @ hiany no sahiny anaovana ny fihetsika maheriny.Anokànana ny fitaovany.Sady ampisehoana ny habibiany

  • DITRA dit :

    ARY RAHAOVIANA NO HIVORY NY « ADMINISTRATEUS CIVIL EN CHEF DE CLASSE EXCEPTINNELLE » TSY AMPERIN’ASA INTSONY? NY « INGENIEURS »SY NY SISA?
    EFA SAMY HAMPISEHO NY ADALANA IHANY!!!

  • Alidera A.R. dit :

    Aleo tsorina fa tsy dia misy ilàna azy loatra intsony ny fanambarana tahaka izao… Miala tsiny e!!! fa tamin’ny vao nisy ny korontana tao amin’ny tafika no tokony niteny ireo milaza azy na lazaina ho « Zokibe »…

  • GBD dit :

    trop tard
    inutile

  • GBD dit :

    Où étiez vous ?
    Que fites vous en mars 2009 ?
    Que dites vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Previous Post
«