L’appât du « bizna » en camp volant !

A la campagne
A la campagne

Depuis notre indépendance, nous n’avons jamais été à l’abri de troubles sociopolitiques. Les différents soulèvements populaires de 1972, de 1991, et celui du 2002, n’avaient qu’un seul but, se soustraire définitivement de la colonisation française. Contrairement à ceux-là, « le mouvement populaire » de 2009 (si on pouvait le qualifier ainsi) n’était rien d’autre qu’un coup d’État déguisé afin que le pouvoir soit remis aux mains des colonisateurs par l’intermédiaire de politiciens sans scrupules, avides de pouvoir et de richesses.

Des privilèges éphémères.

Les affaires « douteuses » se multiplient dans les hautes sphères du pouvoir. Nos politiciens se contentant du peu de privilèges qu’on leur propose ou qui leur sont offerts changent souvent de camp sans trop penser aux bien-être de tout le monde. Magouilles par-ci, magouilles par-là ! Nos richesses naturelles se tarissent à une vitesse grand V car l’on pouvait être riche sans trop travailler tout en donnant des ordres et en faisant de la politique. Il suffit juste d’être mieux placé pour pouvoir jouir des « privilèges » éphémères qui, finalement, proviennent de la sueur d’autrui et principalement, des contribuables, du peuple car il ne faut pas oublier que toutes nos richesses naturelles lui appartiennent. Donc un minimum de souci d’équité, de justice ne ferait pas de mal.

Des gains douteux.

La réalité en est tout autre. Faire de la politique signifie pour certains s’enrichir au grand dam de la population. Actuellement, nous vivons tout cela tous les jours, les médias en parlent. Et l’on se demande parfois pourquoi sommes-nous là maintenant. À qui la faute ? Bien entendu, la colonisation en est pour quelque chose toutefois le problème pourrait être considéré sous un autre angle. Nos « politiciens » actuels généralement motivés par des gains plus que douteux, des « bizna » comme on dit, n’ont jamais pris en compte les intérêts populaires alors qu’en politique, tout homme politique doit les primer avant les leurs. C’est indiscutable et ce n’est pas du tout notre cas, actuellement. C’est peut-être le moment pour nos politiciens de revoir leur copie.

Où sont nos valeurs ?

Il est vrai nous ne disposons pas de Faculté ni de Grandes Écoles en sciences politiques, par contre nous avons des écoles nationales dignes de représenter nos valeurs, notre culture et la majeure partie de nos politiciens sont issus de grandes écoles étrangères alors pourquoi ternir notre image comme nos dirigeants le font maintenant ? Comment voulez-vous que l’on nous considère à nos justes valeurs si nos dirigeants se rabaissent, ne pensant qu’aux privilèges éphémères insignifiants ? A mon avis, c’est l’appât du « bizna » et la carence en éducation politique qui nous ont tous mis dans cette situation. En ce qui concerne notre situation actuelle, il est difficile d’imaginer, ne serait-ce qu’une minute, que les Malgaches eux-mêmes pourront résoudre cette crise. Une solution malgacho-malgache ne verra jamais le jour dans de telles conditions et nous le savons tous. Bref, ce qui est certain, c’est que ce n’est pas la peine d’emmener tout le monde en campagne, le peuple en est conscient. À bon entendeur.

16 pensées sur “L’appât du « bizna » en camp volant !”

  1. Toujours les mêmes litanies, nous ne sommes jamais fatigué de réciter nos malheurs qui sont toujours de la faute des autres (évidement!)
    .
    Avec de telles attitudes, je me demande bien où irons-nous ainsi !
    .
    Arrêtons avec ces jérémiades sans fin, ces lamentations pesistantes, ces plaintes à tout bout de champs ….
    .
    Imaginons un peu si, entre 1939 et 1945, les français avaient la même attitude : les nazis sraint toujours installé à Paris et pour longtemps encore.

  2. Monsieur Rakoto R.,
    Permettez moi de vous envoyer ces remarques, et non critiques, bien connues :

    “Les différents soulèvements populaires de 1972, de 1991, et celui du 2002, n’avaient qu’un seul but, se soustraire définitivement de la colonisation française.”
    >>> Il ne faut JAMAIS ni sous-estimer, ni méprendre les VRAIES “têtes”, pas les “fils de…” sorties de ces Facultés ou Grandes Écoles, et CROIRE qu’un Président francais de souche, laisserait un tel Pays “riche” se soustraire définitivement de la colonisation française, pour les“beaux yeux” de Tsiranana, Ramanantsoa, Ratsiraka, Zafy, Ravalomanana, voire Rajoelina !!?? Zafy, Ravalomanana, naifs ou mal conseillers, ont hélas “pris” des vessies pour des lanternes, aux dépens du vrai Peuple malgache !!
    Rajoelina et son entourage doivent toujours penser à jouer le role de l’Oncle Tom, sinon ils doivent bien “couvrir” leurs “…”, j’ai failli dire leurs derrières !

    “nous ne disposons pas de Faculté ni de Grandes Écoles en sciences politiques”
    >>> Point n’est besoin de suivre des études dans les Facultés ou Grandes Ecoles SI le CARACTÈRE n’est pas à la hauteur des dîplomes requises !
    Sans vouloir “dire” qq nom que ce soit, (regardez autour de vous), et vous comprendreriez les méfaits dûs à ces semences, voire à ces “évangélisations” colonialisatrices depuis Laborde, Galliéni & leurs sbires !

    Bien à vous

  3. Qui dit mieux ? Benaivokely ?

    C’est certainement pas un oubli que vous n’avez pas cité le Feu regretté Ratsimandrava , car il avait une autre conception pour son pays d’avoir
    voulu éradiquer « ces sémences évangélisatrices des colonisateurs et de ses sbires ».
    Merci .

  4. Ralezka a dit : le Samedi 24 juillet 2010 à 3 h 17 min
    “C’est certainement pas un oubli ….“
    >>> Si, hélas, c’en était biensûr un, mea culpa.
    Ceci dit, merci de répondre à mes remarques non-retenues.
    Mais ce dont vous faites allusion, confirme mon idée, comme quoi, certes pas Tous, mais beaucoup de ceux qui étaient rentrés pour faire progresser le Pays ont été, voire, sont « obligés » (à plus ou moins long terme) à se taire , par les moyens bien connus, dont il n’est besoin de s’y étendre, n’est-ce pas ?.
    Quant au feu Col. Ratsimandrava : il était tout aussi naif que Z, & Ra8, car un tel programme n’aurait laissé, ne laisse et ne laisserait JAMAIS la “Métropole” insensible et “accepterait” que sa “vache-à.lait” puisse acquérir, pour ne pas dire “jouir” la vraie Liberté, et ainsi atteindre ce “seul but: se soustraire définitivement de la colonisation française.” ? Je veut seulement dire que le feu Col. avait signé sa condamnation à mort en“criant sur les toits”:
    – sa conception quant à la réalisation de son programme (seul but, se soustraire …française.”),
    – et les noms de ceux qu’il avait jugés comme incompétents ou non-fiables de caractère …!
    Pour voir la réalité de la politique métrpolitaine : depuis 1960 chaque Président avait ses “puces” (francaises) à l’oreille et le feu Col. Ratsimandrava, Ravalomanana, Zafy avaient la naïve audace de se permettre d’avoir voulues d’autres que ‘celles’ de France / Francafrique !
    Les résultats étaient et restent, hélas, plus que néfastes pour Madagascar !

    Bon courage.
    —————————
    iarivo a dit : le Vendredi 23 juillet 2010 à 23 h 09 min

    “Arrêtons avec ces jérémiades sans fin, ces lamentations pesistantes, ces plaintes à tout bout de champs ….”
    >>> iarivo : il serait bon de savoir,
    -si vous n’aviez pas des parentés, amis… qui ont été maltraités (le mot est faible, visa-vis des souffrances recues), torturés, etc.. en 1947 ? ou bien
    -si aviez-vous toujours votre “gagne-pain” journalier, malgré la misère à Madagascar?
    pour pouvoir parler de jeremiades, lamentations… de ceux qui souffrent des conséquences de l’hystérie de ceux qui s’étaient laissés “mener et prendre” par l’éloquence de ce Très grand voyou de la Place publique !
    “imaginons un peu si, entre 1939 et 1945, les français avaient la même attitude : les nazis sraint toujours installé à Paris et pour longtemps encore.”
    >>> Quelle attitude auraient pu avoir vos chers francais, sans les sacrifices des Alliés et des “chairs-à-canons” (indigenes) de ses colonies !!??
    N’oubliez pas que chaque nation avait,ses nazis! Il n’y a pas de bons et de mauvais nazis , ne trouvez-vous pas ? Les colonialistes de quelle catégorie sont-ils ?

  5. Bizna meme dans l’eau potable et public ? Comme il n’y a plus de concurrent ,(seulement de façade)pour l’eau ,on donne un mauvais gout à l’eau de la JIRAMA (quel genre de contrat existe-il entre l’Institut Pasteur et la JIRAMA) ,pour faire augmenter le chiffre d’affaire de l’eau si « nature » .

  6. Ne parlez pas d’indépendance « donnée »par la france-afrique de Focart pour mieux tenir encore les africains par le néo-colonialisme…
    pour que :
    « demain, soit comme hier » disait on…
    Les seules indépendances réellement acquises furent celles de l’Algérie et du Viet Nam :
    ===> par la guerre
    et pourtant leurs guerres s’inspirèrent de la rebellion malgache de 1947
    les premiers, seront les derniers dit la bible ???
    1960 , avec Tsiranana
    2009 avec Rajoelina
    Madagascar ne s’en sortira que lorsque les Malgaches ,ou des (rares ?) Malgaches comprendront que :
    GOUVERNER C’EST SERVIR L’ETAT

    et non SE SERVIR ,comme ce fut malheureusement le cas le plus fréquent.
    une mentalité d’arriéré à abandonner :
    ==> le BIZNA ,en plus cher payé lors de la chute politique (rotaka épisodique)
    Une vraie RESISTANCE ne peut que se concevoir que dans le cadre d’un FRONT UNI .

  7. Madagascar, et donc les malgaches, n’est pas prête pour mener une véritable guerre d’indépendance ou même de souveraineté (RAPPORT DE FORCE)
    .
    Les guerres d’Algérie, d’Indochine ou du Vietnam n’ont été rendu possible que parce qu’elles se sont déroulé pendant la période de la GUERRE FROIDE, un monde bipolaire où 2 grandes puissances s’opposaient directement et cherchaient à protéger leurs acquis propres ou étendre leur influence.
    .
    Ce n’est plus le cas actuellement, et seuls les intérêts financiers, le Capital international, justifieront les actions de chaque État ou Nation.
    .
    C’est pour cela que j’insiste sur le fait que la solution de la crise à Madagascar ne pourrait être que malgacho-malgache.
    .
    Vouloir à tout prix opposer les malgaches entre eux jusqu’au-boutisme au risque d’une guerre civile (très peu probable) ne pourra que faire le jeu des Grandes Puissances (Françafrique, USA et autres) et du Capital international.
    .
    Si les Guerres d’indépendance d’Angola, du Mozambique et la fin de la politique d’Apartheid en Afrique du sud ont été rendu possible, ce n’est que parce que les Grandes Puissances de l’époque l’ont voulut ainsi :
    .
    – Entente entre l’ANC et le Gouvernement nationaliste blanc de Frederik de Klerk pour mettre fin à la politique d’Apartheid qui fut bien l’œuvre des Puissances occidentales, Nelson Mandela n’ayant été qu’un outil manipulé par ces mêmes Puissances occidentales pour arriver à leur fin.
    .
    Entrainant à :
    .
    – Entente entre le MPLA, FNLA (2 mouvements de libération pro-marxiste) et l’UNITA (soutenu par l’Afrique du sud blanche, donc par les Puissances occidentales)
    .
    – Entente entre le FRELIMO (mouvement de libération pro-marxiste) et le RENAMO (soutenu par l’Afrique du sud blanche, donc par les Puissances occidentales)

  8. coucou iarivo
    période de guerre froide , peut être.
    Mais la plupart des analyses politiques positionnent ces querres d’indépendance dans l’ASPIRATION DE LIBERTE de l’après guerre mondiale.
    En effet , Africains , Malgaches, Indochinois, Algériens…(dont des intellectuels s’étaient rencontrés au quartier latin) avaient participé pour faire tomber l’impérialisme allemand.
    Ils avaient cru lutter pour la LIBERTE , avaient contribué à rendre cette liberté à la France.
    Ils n’avaient compris , ni accepté que la France libérée leur eut refusé cette liberté.
    Vint alors le mouvement de 1947 à Madagascar
    Puis , la guerre d’Indochine (années 50)
    Enfin , la guerre d’algérie (année 60)(Mitterand très jeune ministre de la 4° république pronait bien l’Algérie Française ! )
    N’oublie pas que Rabemananjara , comme Ho Chi Minh étaient formés à Paris , ont du se rencontrer comme beaucoup d’étudiants (d’ex colonies )nationalistes de l’époque.
    Pour les mouvements de l’ouest africain,
    la motivation est surement identique ,
    mais le contexte différent : conflit d’intéret sur fond de pétrole , ce qui se passe encore au DARFOUR …et que l’on tait TRES PUDIQUEMENT , puisque la grande puissance financière chinoise est aussi partie prenante.
    Il faut tirer leçon de l’Histoire , avec lucidité.

    Soulignant que je partage ton avis :
    l’avenir des Malgaches ne dépendra que des Malgaches
    Ajoutant la nécessité forte d’AGIR DE MANIERE EXIGENTE COMME POUVOIR D’INFLUENCE sur la société malgache en général , et sur les politiciens malgaches en particulier.
    ==> pas de développement sans ETAT STABLE
    ==> pas de stabilité politique sans DEMOCRATIE
    ==> pas de DEMOCRATIE SANS ETAT DE DROIT
    ==> pas d’Etat de Droit sans esprit civique et patriotique

    Au final il nous faut converger dans UN FRONT UNI DE RESISTANCE pour faire tomber à tout prix ce gouvernement ILLEGITIME.
    La BALKANISATION DE L’OPPOSITION cristallise les tendances opportunistes ,
    ==> et donne un BOULEVARD à la HAT , et aux prédateurs économiques multinationaux…

    Le reste est appréciation personnelle.

  9. hoy kristelle a dit : le Jeudi 29 juillet 2010 à 19 h 10 min : i kintana ve i benaivo?

    >>> “tanim-boanjo” ny anarana ry krist… an !
    Tsy kristiana njiaby indrisy, ny olona mitondra anarana “krist..” , no mety ho faly lery raha “mamiratra” toan’ i kintana izy, mijanona moatina @ maha“benaivo” (grand naïf) azy !
    Aza maniry ny olon-kafa ho voagadra @ tsy rariny, fa tsy fantatrao izay miandry anao rahefa lany lainga sy kabaka ny “auto-proclamés” isany, ao an-damosinao …!

    Hoy LM a dit : le Jeudi 29 juillet 2010 à 20 h 09 min : Inviter-o any @ Facebook izy hi-cause,

    >>> Aza taritina @’itony “mpangarom-bava” (Face Book) itony ny olona (vahoaka) tsotra, sady “hi-cause” ?? aminy teny inona, sa Teny Gaigy Vasoka , ara DJ , ve ?
    Mijanona mifanerasera ao @ io FB io ianao, raha izany “manintona” anao, fa avelao izahay miaraka, miady hevitra, sns @ olona azo antoka tsy “hamadika” no “mahataty ny tolotra” hafafin’ny vahiny

  10. Mangididy ngaha ry Krisy no de tena mibabaka be ???????
    I Kintana nge manambady e !
    Tandremo fa manga-badin’olona mampigadra.
    « Va chercher bonheur ailleurs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *