Gaspiller, dépenser pour « légitimer »

gaspillage
gaspillage

La HAT semble avoir beaucoup de mal à « légitimer » le putsch de l’an dernier et elle ne fait que gaspiller le peu d’argent qui lui reste.
.
Malgré les « bonnes intentions » de la HAT (cela va de soi), tout laisse à désirer. Oui, tout ce qui se rapporte à la politique sans exception. Du « dialogue national » à l’Espace de concertation des partis politiques, tout semblait être tracé d’avance par le fait que rien ne sera décidé sans l’aval de la Présidence de la HAT. Selon vous, le régime Présidentiel fort tant réclamé par les politicards anti-Ravalomanana n’est-il pas déjà sur les rails ?
.
Sans contrôle ni un contrepouvoir efficace, la HAT effectue des dépenses parfois inopinées rien que pour la politique. Franchement, ce ne sont que des gaspillages ! Et vu l’état où en sont les choses, il est tout à fait normal que la HAT se trouve au bord de la faillite totale.
.
Souvenez-vous ce qu’avait prôné un membre éminent de la HAT, au mois de mai 2010, lorsque la HAT préparait le premier soi-disant dialogue national qui, jusqu’à ce jour, n’a rien donné comme sortie de crise ? Un régime présidentiel fort sous prétexte qu’il fallait à tout prix que l’on retrouve notre indépendance et que l’on ait une « charte d’éthique politique » et ce, pour faire face aux crises cycliques que le pays ait connu depuis 1972 ! A quoi tout cela rime et qu’en est-il actuellement ?
.
Eh bien, il n’y a rien sauf peut-être que la HAT s’entête à monopoliser le pouvoir et s’éloigne de l’esprit « Maputo » considéré par de nombreux observateurs, jusqu’à nouvel ordre, comme la seule porte de sortie de crise pour la Grande Ile. Bien entendu, cette sourde oreille ne fait qu’empirer notre situation socio-économique en amplifiant la haine et les règlements de compte. Si c’est de cette manière que la HAT espère être « légitimée », elle marche de travers bien qu’elle clame haut et fort une « nouvelle inclusivité » à l’issu de l’Espace de Concertation qui ne sous-entend même pas une nuance par rapport à la véritable « inclusivité » suivant l’esprit « Maputo ». Et « le consensus » dans tout ça ? La HAT effectuera sûrement des dépenses faramineuses pour l’imposer à sa façon.
.

4 pensées sur “Gaspiller, dépenser pour « légitimer »”

  1. Tout ce qu’on a vu jusqu’a present a Madagascar concernant la sortie de la crise ne me rend pas optimiste pour l’avenir de Madagascar. Tout le monde veut s’enrichir, veut avoir le pouvoir. Si Ravalomanana etait si mauvais comme certains indiquent, pourquoi pas le destituer par les urnes? Mieux vaut detruire le pays, l’avenir de ses citoyens, et sa biodiversite en meme temps. Et maintenant, pour recevoir un petit part du gateau, il semble que tout le monde est pret a accepter Rajoelina comme president, et avec lui le concept de la validite des coups d’etat a Madagascar comme moyen legitime de renverser le pouvoir en place. Bye Bye Democratie. Veloma.

  2. Comme dit ci-dessus, la Hat marche de travers en amplifiant la haine et les règlements des comptes et ce n’est pas de cette manière qu’elle espère être légitimée.
    On voit bien qu’elle instrumentalise l’armée et quelques individus qui veulent leur part du gâteau, tout simplement pour nourrir une grande haine « recuite » et espérant, dans la foulée, rameuter les clans Ratsiraka et Zafy. Mais pour le peuple, la rancoeur ne doit pas effacer la mémoire !!!
    S’il est vrai que rien ne se passera sans l’aval de la présidence de la Hat, il en est de même pour la légitimité de DJ : Sans l’esprit Maputo et l’accord du Président Ravalomanana, rien ne se passera.
    La HAT s’est prise les pieds dans le Tapis gaspillant le peu d’argent qui lui reste. La faillite TOTALE n’est donc pas loin et nous verrons comment elle pourrait se maintenir au pouvoir avec une caisse VIDE sans même pas pouvoir PAYER les militaires !!! Un grand règlement de compte interne ne sera pas à écarter.
    Ce sera la fin de leur triste histoire, la fin de la crise.

  3. MyDago et d’ autres sites internet ne croient pas si bien dire. Les gesticulations médiatico – politiques de TGV et de sa clique à la HAT et ailleurs en tous genres tout au long de 2009 – et pour quelques temps encore de cette année et des années suivantes – coûtent cher. Et, voila que André Rasolo & comparses clament et fort que la Communauté Internationale va nous aider financièrement dans cette sortie de crise. La belle affaire pour la HAT dévoreuse de gros sous. On chante la Communauté internationale que Hypolite, Ratsirahonanana, Alain Ramaroson, Organès, Pierre Andrianantenaina, Alain Andriamiseza – la liste serait trop longue à énumérer – ont souvent mis au pilori se disant plus forts , plus intelligents brefs supérieurs aux Africains ( ??? !!! ,on se croirait sous le nazisme avec la supériorité de la race arhyenne , cad les blonds aux yeux bleus.)

    Le plus curieux dans toutes ces gabegies, c’ est que les sites en parlent, jamais les journalistes. malgaches – toutes tendances confondues – et l’ l’opposition.Les premiers sont plus versés dans les rubriques des faits divers et les peoples. L’ intérêt supérieur de la Nation, le véritable intérêt, c’ est pas leur tasse de thé du matin quoiqu’ils disent!

  4. Arrêtons de donner à T.G.V. :

    Totale

    Gabegie

    Vola !

    De toute façon l’argent les malgaches n’ en
    voit l’ombre d’un ariary, tout pour leur gueule.

    CELA SUFFIT !

    Les « Ongs » il y a de la misère de plus en plus
    en france, (çà c’est pour SARKO)

    Partez et laissez T.G.V. SE MONTRER
    A LA HAUTEUR DE CES AMBITIONS et DE SON SAVOIR
    FAIRE, ah ! ah !

    Pendant que vous travaillez sur place, ces
    messieurs s’en mettent plein les poches et
    vous faites des malgaches des assistés à vie….

    JE NE SAIS PAS SI C’est vraiment les AIDES au
    final.

    Je commence à me poser cette question pourquoi
    donner puisque l’argent n’arrive PAS pour le
    bien que l’on v faire.

    lE PAKISTAN on donne moins que prévu, pourquoi
    l’argent donné pendant le stunami en Indonésie,
    une somme faramineuse, il parait qu’on avait trop donné ??? on entend plus parler qu’est-ce qu’il a
    été fait au juste ?
    les indiens et les natifs n’ont cas donner,
    les franco-malgache n’ont qu’ à donner où aider
    leur propre famille.
    les français viiennent aider en France, il y a
    du travail.

    VOUS VOYEZ LES BONS SENTIMENTS NOUS MENENT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *