Et si vous perdiez votre carte d’indentité nationale ?

Carte d'identite Madagascar
Carte d'identite Madagascar
Rien n’est certain concernant les traitements « équitables » au niveau des administrations publiques pour chaque citoyen tant prônés par les TGV-istes pendant leur pseudo révolution. En effet, la corruption gagne du terrain et laisse les usagers dans l’expectative.
.
Gare à vous si vous perdiez votre carte d’identité nationale ! Avec un délai de renouvellement de deux semaines au plutôt, par voie normale, les usagers se plaignent de la lenteur des démarches administratives à cause des nombreux va-et-vient pour se procurer des actes administratifs constituant le dossier de renouvellement et des bureaux qui ne sont accessibles au grand public que de quelques heures par semaine seulement.
.
La centralisation de toutes les données administratives habituellement conservées au niveau des Firaisana et qui ont été transférées au District n’arrange en rien les choses. En fait, l’on ne sait pas si toutes les données y ont été bien transférées ou non jusqu’à maintenant mais la réponse « courante » de certains employés du District en consterne plus d’un.
.
Quand vous lui présentez le numéro de votre CIN perdu, ils ne prenaient même pas la peine de le rechercher dans leurs archives. Ils se contentaient de vous répondre que les données relatives à la série des trois premiers chiffres de votre CIN ne sont pas encore à leur disposition. Et le comble, c’est que cette réponse semble être systématique.
.
Eh oui, déjà que les usagers ont sacrifié leur temps et surtout de l’argent pour se déplacer durant les heures de travail alors qu’en tant que contribuables, ils ont tous les droits, l’employé(e) avec son air calme ne se gêne pas de marteler que « ce n’est pas possible et qu’il faudra revenir un autre jour ». Avec deux ou trois réponses du même genre à chaque visite, il y a de quoi à se plaindre.
.
Et à voir la longue file d’attente qui se forme à l’entrée du bureau, on ne présage de rien de bien et la corruption se sent de très loin. Effectivement, avec deux ou trois va-et-viens, voire plus même, dans l’espoir d’être reçu, il faut directement demander à un employé vous donner un coup de pouce, moyennant finance bien sûr. Et compte tenu des frais de déplacement, le montant est relativement insignifiant. C’est ça le changement tant voulu par les « foza » et l’on se demande parfois si ces employés sont réellement là pour vous servir. On n’a pas trop le choix et désormais, il faudra que l’on s‘y fasse… toutefois gare à ceux qui en n’ont pas les moyens.
.

3 pensées sur “Et si vous perdiez votre carte d’indentité nationale ?”

  1. Et le plus bizarre dans tout ça, c’est que c’est la France qui a payé entre 2000-2002 le projet de modernisation de l’Etat-civil à Madagascar, incluant la copie de naissance, le bulletin de naissance, le mariage, la carte d’identité nationale, le décès, la filiation et donc la succession. Même les responsables de l’Etat-civil de Kandreho et de Mandalao ont pu bénéficier d’une formation en bonne et due forme.

    Soit : TGV a viré tous les professionnels de l’Etat-civil formés par la France, mais pour quel intérêt?
    Soit : la France a désorganisé l’Etat-civil malgache actuel, mais pour quel intérêt?

    Bien sûr, les caciques HATifs vont encore dire que c’est Ravalomanana qui est derrière tout ça.

  2. Principe de base sur la corruption : tant qu’il y a des personnes prêtes à payer, elle existera. Et plus ce nombre augmente, plus elle sera ancrée dans les us et coutumes.

    La première forme de résistance est de ne jamais payer et enseigner cela à ses enfants. Quitte à prendre sur soi.

    Une autre façon aussi est d’alerter les journaux sur la situation.

  3. Merci de rapporter ce sujet sur le plateau.

    Je me plains énormément sur l’administration domaniale, topo ie aux bureaux d’Anosy!

    Une demande de situation juridique déposée, consignée pour être livrable après 1mois. Cependant, passé ce délai imparti, l’on nous fait savoir que la responsable est encore absente (pas d’intérim alors?). Ce qui nous a valu revenir à leur bureau tous les 2 jours, 1 mois durant, jusqu’au OUF
    c’est enfin signé et prêt! Mais quelle fut ma déception en constatant que la date tamponnée sur ce papier administratif a été apposée 1 mois bien avant ce jour de livraison…
    Et pourtant la validité de ce genre d’acte est de 3 mois?!

    Y EN A MARRE!

    _http://www.topmada.com/forum/discussions-libres/rabatteur-na-mpanera-tafiditra-ho-miasam-panjakana-ao-aminny-service-des-topo-anosy/?value=mpanera%25251&search=1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *