La HAT se justifie pour vivoter !

Se justifie, donc Coupable
Se justifie, donc Coupable

Les politiciens pro-HAT se disent être las de la crise. Ces derniers temps, qu’est ce qu’ils en font des tapages médiatiques ! En disant avoir fait de nombreuses concessions depuis le début de cette crise et qu’il n’est plus question de négocier avec les 3 mouvances.
.
S’entêter vers une voie unilatérale sans issu ne symbolise-t-il pas un manque total de déontologie politique de la part de ces « inconnus » de la scène politique qui envahissent actuellement les médias nationaux ? Et le peuple devant toutes ces remues ménage, que gagnera-t-il à faire aboutir un processus non consensuel et non inclusif ? Que dalle ! Autant le dire tout de suite pour ne pas créer des ambiguïtés. Comme d’habitude, il est plus aisé pour certains pro-HAT de se faire passer pour des victimes et ce, pour justifier la tenue de la conférence nationale du 13 au 18 septembre sans les 3 mouvances.
.
À force d’écarter ces dernières du processus de sortie de crise, la HAT continuera de vivoter car le robinet de la CI restera bloqué. Il n’y aura aucune récompense pour ces inconnus qui parcourent à l’heure actuelle les stations TV et radios locales pour redorer le blason de la HAT dont la Présidence s’est vu dotée d’un énorme budget en se référant à la dernière loi des finances rectificative. Et les autres, ceintures… À ce rythme, ils deviendront certainement des frustrés de la Transition comme l’étaient déjà certains d’entre eux pendant le régime Ravalomanana si ce n’est déjà le cas actuellement car la tenue de la conférence nationale pour le 13 septembre ne fait pas l’unanimité.
.
En effet, à entendre les ailes modérées des pro-HAT, plus précisément les ex-détenus politiques dont le PDS de Fianarantsoa fait partie, il faudrait au moins dix jours pour organiser une telle conférence et que les dates retenues devraient être revues. De l’autre côté, les autres tendances pro-HAT persistent et signent qu’il ne serait plus question de reporter ces dates parce que la HAT avait déjà dépensé beaucoup d’argent lors des dialogues successifs.
.
Pour rappel, depuis la première médiation du GIC, les règles du jeu ont été très claires, seul un accord consensuel et inclusif garantit le retour des financements. Au lieu de se fier à celles-ci, la HAT a essayé de contourner ces règles en niant les accords signés de Maputo et en inventant toutes sortes de mascarades. Ils l’ont bien cherché, non ? Bref, de l’argent jeté par la fenêtre !
.

3 pensées sur “La HAT se justifie pour vivoter !”

  1. Ny dondrona ihany no hino an’ireo !
    Efa fantatry ry zalahy fa halan’nny olona izy dia io milalao ho victime io indray izao no ataony dridrangilo !!!
    Tena tsy izy mihintsy !!!

  2. comme c’est IDIOT !
    Qui a commencé cette crise.
    Il leur suffit de dégager, ils n’ont rien fait et ne feront jamais rien NO QUALITY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *