A qui profitent les « tsena mora » ?

tsena
tsena
tsena

Nous avons tous connu les effets indésirables de la gestion des PPN (produits de première nécessité) par l’État à une certaine époque, mais voilà qu’elle refait surface sous une autre appellation, les « Tsena mora ».
.
Maigres revenus
.
À l’approche des fêtes de fin d’année et surtout à quelques semaines du scrutin référendaire, les têtes pensantes de la HAT n’ont rien trouvé de mieux qu’un retour en arrière de 30 ans sous prétexte de vouloir améliorer le vécu quotidien de quelque 300.000 personnes vivant dans les bas quartiers de la capitale. Qu’en est-il donc de la majorité des tananariviens qui ont perdu leurs emplois durant cette crise puisque la capitale abrite près du quart de la population nationale, soit plus de 4 millions d’habitants ? En plus, même si l’on bradait ces produits de première nécessité, par quels moyens ces « cibles » pourraient-elles s’en procurer sans revenus fixes et stables ? Eh bien, il ne faut pas rêver ! Avec leurs maigres revenus, s’ils en avaient, ces soi-disant « cibles » auront beaucoup de difficultés à satisfaire leurs besoins.
.
Electorat et destockages
.
Si telle était la situation, qui va profiter de cette braderie ? Mis à part les éventuels « revendeurs » qui vont sûrement doubler ou tripler les prix au niveau des marchés locaux, les fournisseurs, eux aussi, ils auront l’occasion d’écouler leur stock car nous avons pu observer, ces derniers temps, la baisse des consommations des ménages ! La HAT, quant à elle, espère profiter d’un électorat qui ne pourra pleinement profiter de cette braderie faute de moyens et qui se verra encore une fois mystifier. Et ce qui étonne le plus dans toute cette entreprise, c’est que la HAT se fout complètement des expériences cauchemardesques de la Révolution Socialiste surtout les « risoriso » et les marchés noirs qui avaient meurtri le peuple durant de longues années.
.
Des rétentions de stocks à prévoir ?
.
Par ailleurs, ces « tsenamora » auront sûrement des impacts négatifs sur les marchés locaux. D’une part, ils perturberont les réseaux de distribution des produits de première nécessité par le fait qu’un nouveau réseau de distribution verra donc le jour tout en sachant que celui ne sera pas permanent et d’autre part, les commerçants de proximité auront du mal à vendre leurs produits de première nécessité vu que leurs prix ne sont pas concurrentiels face à ceux du « tsenamora ». En fait, un risque de rétention de stock n’est pas à écarter après cette braderie puisqu’à tous les niveaux, les vendeurs, revendeurs de tout genre, par expérience, auraient tendance à stoker leurs PPN pour combler les manques à gagner enregistrés durant les « tsena mora ». C’est cela donc que les « foza » appelleraient « concurrence saine et loyale » ? Affaire à suivre de près !
.

6 pensées sur “A qui profitent les « tsena mora » ?”

  1. Le « Tsena mora  » est une bonne initiative , mais toute la population doit en bénèficier , la priorité aux produits locaux est aussi une bonne chose , mais comment trouver sur place une quantité d’huile locale à moins de remettre en activité Tiko-Magro? c’est juste une simple question sans annotation politique.
    enfin ,comment stocker , gèrer , transporter tout cela? a mon avis , il faudrait une véritable chaine pour mener ce projet à bien , en tout cas merci pour les vahoaka et j’espère que cela va continuer jusqu’à la veille de la IV ème République et non seulement pendant la période d’élection comme dans les anciens régimes ( sans précision ).

  2. comme c’est bien vu, la hat ay tend la perche, « tsena mora » jusqu’au référendum, c’est juste un appât pour que des ignorants, des imbéciles, des cons votent « ENY »

  3. « Tsenamora » ?
    Que la population en profite sans aller aux urnes Foplà. Puis au diable ce DJ et sa clique ! C’est la plus belle qu’elle puisse faire !

  4. – Fa angaha mbola tsy hitanareo ihany ny « place mora »
    jereo anie e :
    Place de l’independance » mora be fa lasa place ny fankahalàna »
    Places ho Ministra : mora be fa na i Chris aza Ministra
    Place ho PM : tena mora sady mahazo Grady jeneraly
    Place mora be : eny Tsiafahy raha vao tsy miaraka amin’ny HAT
    Place mora be ho PHAT.

    Mora daholo ireo e ! sady na Domelina sy mandrongony aza dia tsy misy olana !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *