Quand les « has been » se préparent pour la présidentielle !

Pont dynamité en 2002 (Fatihita-RN7)

Pont dynamité en 2002 (Fatihita-RN7)
Pont dynamité en 2002 (Fatihita-RN7)
Des « has been » politiques regagnent petit à petit le pays malgré les tensions politiques qui y règnent en ce moment. Plus précisément, des exilés politiques qui ont largement contribué aux destructions de notre pays.

Tous les micmacs à la HAT se confirment actuellement. La mise en place du CST et du CT ne signifie rien d’autre que la promulgation des lois relatives à une amnistie « générale » dans un meilleur délai. Comme l’on pouvait s’y attendre, les exilés politiques, responsables de la crise en 2002, circulent comme bon leur semble sur tout le territoire tandis que certains d’entre eux auraient dû se trouver encore derrière les barreaux pour écoper leurs peines d’emprisonnement actuellement.

Ne parlons plus de notre Justice qui est pourrie jusqu’aux os. Elle est préoccupée par la politique sur les affaires de bombes artisanales montées de toutes pièces par la HAT et ses sbires au lieu d’arranger les choses comme elles se doivent. Comment pourrait-on laisser circuler librement ces exilés qui ont dévalisé notre pays à une certaine époque ?

Pont dynamité en 2002 (RN7 entre Antananarivo et Antsirabe)
Pont dynamité en 2002 (RN7 entre Antananarivo et Antsirabe)
« Deba » sera de retour d’ici peu et ses acolytes l’ont précédé pour tâter le terrain. À voir les réactions autour de la venue de l’ancien PM du régime Ratsiraka qui se veut être un sage, un « sauveur » et un réconciliateur de dernières minutes, c’est comme s’il était blanchi des actes déstabilisateurs qu’il avait commis en 2002. Eh oui, et là aussi, il est sur le point de mener une campagne dont on ne sait pour quel objectif précis. Cependant une propagande anticipée n’est pas à écarter comme celle menée par l’ancien vice-Pm du régime Ratsiraka qui s’y est attelé depuis son retour d’exil.

Grosso modo, la venue de l’ancien président Didier Ratsiraka ainsi que ses pantins de toujours après quelques années d’exil ne présage rien de meilleur pour le peuple. En attendant une vraie amnistie générale comme il se doit, les Malgaches ne sont pas dupes pour accepter que ces « has been » reprennent les rênes du pouvoir après une éventuelle élection présidentielle pour deux raisons plus que suffisantes : ils ont été vomis à plusieurs reprises par le peuple et ils étaient l’un des principaux acteurs du putsch de Rajoelina. Pour Maputo « OUI » et une élection présidentielle sans le Président Ravalomanana « NON ».

4 pensées sur “Quand les « has been » se préparent pour la présidentielle !”

  1. Ceux qui ont étudié la philosophie savent très bien l’épistémologie, laquelle est la philosophie de la science. L’HISTOIRE en fait partie. Qui dit « science » dit « chose vérifiée », »vraie ». L’histoire n’est pas une conte. Une histoire n’est pas une histoire si les faits qu’on raconte ne sont pas vérifiés et, c’est la raison pour laquelle l’histoire fait partie de la science. Ces « HAS BEEN » qui ont dirigé notre pays avant 2002 sont tous des escrocs. Ils étaient là pour eux mêmes et non pour le peuple. L’histoire est là pour témoigner de leurs vils comportements. Par conséquent ne soyons pas dupes. Amnistiez de telles personnes qui sont des criminelles, c’est de pure injure envers le peuple Malagasy.

  2. Malheureusement ce ne sont pas seulement les « has been » avant 2002 mais aussi ceux d’après notamment Ravalo, et ses complices qui n’ont pas hésité de dépouiller ce pays et de le brader aux sociétés étrangères .

  3. Hajan
    tes déclarations à l’emporte pièce sont aussi solides que les commérages les plus sordides et stupides…

    Evolue.

    Tes plats sont ceux réchauffés de Zano Ramambazafy sur madagate d’il y a deux ans!!!!!!!!!!!

    Es tu vraiment INCAPABLE de voir atour de toi comment le pays RETROGRADE ??????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *