Des délires et aussi des… vœux « exaucés » ?

Andry Rajoelina milalao

Andry Rajoelina milalao
Andry Rajoelina milalao
La vie d’une Nation entière n’est en rien un jeu d’enfants comme certains le pensent. Crier sur tous les toits hier que le pays n’a aucunement besoin des financements de la CI et dire le lendemain ne pas comprendre la position de cette dernière face aux avancées « démocratiques » en se référant au référendum ne relèverait-il pas tout simplement d’un délire ? Etant pointé du doigt sur les trafics de bois de rose, la HAT commencerait-elle sérieusement à avoir des difficultés financières pour solliciter de nouveau la CI ?
.
L’UE a été ferme dans sa position en soulignant qu’elle n’a pas envoyé d’observateurs pour constater de visu la dernière consultation populaire. Et tant que la consensualité et l’inclusivité ne sont pas respectées à chaque initiative politique, il n’y aura pas de reconnaissance internationale. Et ce référendum illustre bien la situation car il ne garantit en rien un retour à l’ordre constitutionnel comme la CI l’entend.
.
En ce sens, aucun signe positif pour l’instant de la part de la HAT qui marche toute seule contre vents et marées vers une véritable dictature en emmenant avec elle toutes les formes d’exclusion. En effet, la HAT bien que minoritaire essaye de creuser des clivages partout pour qu’elle puisse imposer ses quatre volontés et ses décisions anti-démocratiques. Et pas plus tard que cette semaine, un membre éminent de la HAT sort de son silence en évoquant une élection présidentielle avant toutes les autres consultations populaires pour sortir de la crise. Pour rappel, cette proposition était déjà émise par le MDM tout en notant que toutes les propositions émises par ce membre de la HAT ont été exaucées, entre autres, son souhait d’avoir un régime présidentiel fort.
.
Par conséquent, devrait-on s’attendre à ce que cette présidentielle soit organisée malgré les circonstances politiques et sociales que l’on vit actuellement ? Est-ce pour cette raison que la HAT aurait reporté les communales puisque cette présidentielle suffira à renforcer le pouvoir de Rajoelina avec sa nouvelle Constitution ? Bref, c’est pour ce genre de forcing que la HAT ne veuille pas de cette fameuse reconnaissance internationale. Bien entendu, ce n’est pas en faisant semblant d’y croire qu’elle nous le fasse croire. Un simple adage suffit à démontrer les tenants et aboutissants de toutes ces manœuvres politiques, « quand on veut, on peut » ! Si la HAT voulait être reconnue, elle aurait appliqué à la lettre les accords de Maputo d’autant plus qu’elle les ait signés, non ?
.

1 pensée sur “Des délires et aussi des… vœux « exaucés » ?”

  1. SCANDALE : des parlementaires français et belge autoproclamés « observateurs internationaux »
    Madagascar – SCANDALE : des parlementaires français et belge se sont autoproclamés « observateurs internationaux » au référendum, en l’absence de tout mandat officiel !

    http://www.orange.mg/index.php?option=com_orangeinfo&Itemid=403&newscatid=4

    15H30 – REFERENDUM : Paul Wille, un des parlementaires venus pour observer le référendum du 17 novembre, souligne que la délégation de parlementaires dont il a fait partie est venue à titre indépendant
    Date : 25/11/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *