« Contemplatif » à défaut d’être loyal et actif !

bière phoenix

bière phoenix
bière phoenix
Publicités, promotions, animations … Bref, tous les jargons et actions marketing que l’on veut monopolisent les médias locaux à l’approche des fêtes de fin d’année sous prétexte de nous montrer à quel point le pays marche vers une concurrence loyale. Pourtant la réalité ne reflète en aucun cas ce modèle de concurrence digne des pays avancés supposés être le terrain miné de tous les fantasmes publicitaires des grandes marques.
.
Eh oui ! On en est loin alors que le gars qui se disait être le protecteur des « faibles » avait promis ciel et terre pour l’égalité des chances des industriels. Ce gars-là, rappelons-le, voulait jouer dans la cour des grands mais n’avait pu rien faire face aux géants de l’époque qui ne ménageaient pas leurs efforts pour être à la pointe des nouvelles technologies industrielles. C’est vrai ! En passant, entre une fabrique de panneaux publicitaires et celle de la farine pour ne pas dire produits laitiers, les écarts sont énormes car la première ne serait-ce que sur le plan humain ne nécessiterait relativement pas d’investissements cycliques en termes de main d’œuvre contrairement à la seconde qui emploie et forme des centaines de voire même des milliers de personnes. Une citation empruntée à Henri Michaux selon laquelle « Si un contemplatif se jette à l’eau, il n’essaiera pas de nager, il essaiera d’abord de comprendre l’eau. Et il se noiera » illustre bien les faits.
.
Cette adaptation aux changements perpétuels du milieu des affaires manque cruellement à nos industriels qui manipuleraient parfois les autorités pour arriver à leurs fins. C’est un peu ce schéma-là que l’on constate chez nous et pas plus tard qu’en début de semaine, l’entrave à la libre concurrence a encore fait parlé d’elle s’agissant d’une catégorie de boissons alcoolisées très prisées pendant les festivités. En effet, la nouvelle bière handicapée d’une interdiction de publicité par l’Etat Malagasy pour un an jouerait-elle donc à jeu égal, voire plus même, avec celle dont les tapages médiatiques vont bon train en ce moment et que le public ne pouvait s’en passer durant plus d’un demi-siècle pour le « bonheur d’être ensemble » ? Cette affaire a déjà provoqué de moult répercussions dans le passé aboutissant au limogeage d’un Ministre, cette fois-ci à qui sera le tour puisqu’un squale pourrait tout dévorer sur son passage ? Ne faudrait-il pas déjà penser à l’élaboration de lois anti-trust pour l’après crise afin d’éviter les concurrences déloyales ?
.

10 pensées sur “« Contemplatif » à défaut d’être loyal et actif !”

  1. Ces lois anti-trusts, il fallait déjà les élaborer dès 2002, cela nous aurait évité tous les déboires que nous connaissons actuellement !!!

    Soyons sérieux, arrêtons à ce petit jeu du « un poids, deux mesures » !!!

  2. Pourquoi « DANONE », un des premiers producteurs mondiaux en produits laitiers, n’a-t’il pas pu ouvrir et développer normalement une usine de fabrication (de yaourt entre autres) à Madagascar entre 2002 et 2009 ???

    Pourtant cela n’aurait été que de la saine concurrence dans le monde économique malagasy !!!

    Et puis « DANONE » a bien, depuis plusieurs années, une usine de fabrication dans l’ile voisine et cela n’a pas du tout été nuisible aux produits laitiers locaux (« YOP » en particuliers) qui ont été obligé d’améliorer leur qualité pour se hisser et se maintenir au même niveau du nouvel arrivant.

  3. Dîtes ce que vous avez à dire Iarivo ! ne tournez pas autour du pot! POur info, le pouvoir d’achat des malgaches n’intéresse pas Danone;)

  4. Vraiment ? Pourtant ce même pouvoir d’achat intéresse Orange, le Crédit Agricole, Bolloré, …

    Soyez logique, SVP ! … lol

  5. oui effectivement, les dépenses engendrées par les tél,l’internet seraient-elles comparables à un pot d’yaourt qui coûterait plus de 1200 Ar le pot! Allez voir dans les grandes surfaces à Tanà, (Ra8 n’est plus à Tanà) lol

  6. pour info, pourquoi ces multinationales françaises sont jalouses de ses colonies? Parce qu’elles y trouvent leur compte AVEC LE PEU DE REVENUS que ce genre de populatrion gagne! Et TOTAL n’est pas Danone! Les gens ne sont pas obligés de manger de syaourt danone par contre, ils sont obligés d’acheter des carburants, de téléphoner et à la limite de surfer sur internet.TOTAL,ORANGE,… lol Informez vous iarivo, vous n’êtes plus à la page!

  7. … Pour rester dans la lignée, si les gens ne sont pas obligés de manger du yaourt « danone », il ne sont pas non plus obligé d’acheter leur carburant chez « Total », de téléphoner ou surfer via « Orange » !!!

    « Total » n’a pas le monopole de l’exploitation pétrolière au niveau planétaire à ce que je sâche, ni « Orange » dans le domaine des communications téléphonique et de l’Internet !!!

    Autant que les gens ne sont pas obligé d’acheter de la bière « Skol » pourtant ce dernier a un succès fou face au sacré « THB » !!!

    Apparemment, le pouvoir d’achat des malgaches intéresse SKOL !!! 🙂 🙂 🙂

  8. Les multinationales françaises n’ont aucun intérêt à ne s’intéresser qu’aux seules anciennes colonies françaises, elles n’investisseront que là où cela leur sera profitable (rentabilité + sécurité), autant en afrique anglophone, lusophone ou hispanophone, qu’en Chine, en Inde ou en Amérique latine !!!

    Il en sera de même pour les multinationales américaines, japonaises ou européennes qui viendront investir dans les anciennes colonies françaises lorsque ces dernières leur garantiront la sécurité de leur investissement, quelque soit le régime en place !!!

    Et pour les optimistes (le le suis), les entreprises malagasy (quant elles auront atteints une certaine dimension) iront également investir en Afrique, quelque soit leur passé coloniale, pour y tenter d’imposer leur monopole, du moins leur pré-éminence.

    J’ai travaillé pendant plus de 15 années dans une multinationale et je sais de quoi j’en parle !!!

  9. ah pour info, le secteur tél et internet sont monopolisés par les tandems Blueline-Orange et Moov-Telma. Presque toutes les distributrices de carburants sont gérés par des groupes français ce qui explique qu’il n’y avait jamais eu concurrence entre elles. L’affaire Madamobil ne vous dit pas quelque chose? Ou encore NBM? Ou encore Galana? Venez à Mada et vous verrez réellement ce qui s’y passe!Et le groupe henri fraise qui gère Shell? lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *