Perquisitions, arrestations et emprisonnements. Dogmes HAT-iènes ?

Prison Antanimora
Prison Antanimora
Prison Antanimora

En considérant le cas de la fille du professeur Ranjeva qui vient d’écoper d’un mois de prison avec sursis pour outrage aux forces de l’ordre (cela va de soi), l’on se demande parfois quel modèle de Justice la HAT voudrait-elle instaurer à Madagascar ? Une Justice « politicienne » ou encore une Justice « militaire » dans le sens strict du terme, loin d’une Cour Martiale ?
.
Précepte
.
L’une ou l’autre, il faut que toutes ces arrestations arbitraires s’arrêtent ! Les dérives de notre Justice ont atteint leur paroxysme. C’est vrai ! Avons-nous vraiment besoin d’une Justice qui n’est ni fiable, ni rassurante en tenant compte des derniers évènements qui se sont succédés dans la capitale ces derniers jours ? A chaque fois que la HAT fait face à un problème, la solution ne semble guère dévier du précepte perquisition avec une présence massive des forces de l’ordre, arrestation et emprisonnement ! La Justice ne serait qu’un passage obligé dans la plupart des cas. En plus, les procédures judiciaires sont rapides quand il s’agit d’un procès à caractère politique.
.
Mauvaises pratiques
.
Eh oui ! Cela n’étonne personne car nous avons assez vu depuis que Rajoelina ait accédé à la tête de cette transition bidon. Comment les honnêtes contribuables puissent-ils faire confiance à ce modèle de Justice d’autant plus que certaines mauvaises pratiques qui n’étaient plus du tout d’actualité pendant le régime Ravalomanana refont surface comme, par exemple, les tortures physiques ? Le cas des militaires transférés à Tsiafahy suite à l’affaire BANI illustre bien la situation et juste en passant, ces pratiques étaient formellement interdites durant le régime Ravalomanana pour la simple raison que l’inculpé bénéficie tacitement d’une présomption d’innocence.
.
Une junte militaire ?
.
Bref, la HAT de Rajoelina continue les répressions sous toutes ses formes. Celles-ci sont indignes de notre culture puisqu’elles caractérisent la haine et surtout, la violence. Depuis belle lurette, les Malgaches ont toujours su négocier entre eux pour éviter toutes formes de violences mais cette fois-ci, tout semble aller de travers. La HAT serait-elle devenue une junte militaire ? L’avenir nous le dira néanmoins, comment la HAT arriverait-elle à gérer tous ces foyers de tensions qui risquent de d’exploser à tout moment à cause des injustices qui règnent actuellement ? Pour faire simple, elle a intérêt à construire de nombreuses prisons pour pouvoir contenir ces prisonniers politiques qui risquent de croître en effectif dans les jours qui viennent à cause de leurs habitudes dogmatiques !
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *