Affaire FPVM, qui aura le dernier mot ?

Cric et Manivelle
Cric et Manivelle
Cric et Manivelle

Une première dans nos annales judiciaires ! Suites aux interpellations effectuées par les forces de l’ordre dans le cadre de l’enquête sur l’affaire FPVM, aux dernières infos, une partie des figurants de la vidéo auraient entrepris des actions judiciaires à l’encontre du pasteur et de l’Eglise elle-même.

Quelques semaines après que la vidéo FPVM ait fait le tour de la capitale, l’affaire continue de connaître des rebondissements inattendus. Eh oui, il fallait s’y attendre, non ? Un jour ou l’autre cela finirait par arriver puisque l’Eglise n’aurait jamais dû porter l’affaire devant la Justice. Elle aurait dû d’abord régler le problème en interne mais voila… l’affaire a pris une mauvaise tournure parce que certains croyants dont les rôles se limitaient à l’observation étaient, eux aussi, convoqués et (ou) soupçonnés. Et vu l’envergure du scandale, cette situation leur porterait préjudices dans la mesure où leur statut social serait mis en cause dans le milieu où ils vivent tout en connaissant les us et coutumes chrétiennes.

De son côté, l’Eglise en portant l’affaire devant la Justice espérait étouffer l’affaire au plus vite. Et apparemment, ça n’a pas été le cas car elle aurait fait des victimes parmi ses fidèles. Ce qui expliquerait ce retour de manivelles ! Bref, ne tournons pas autour du pot ! En essayant de se déculpabiliser pour redorer son blason, l’Eglise serait-elle tombée sur de « mauvais » boucs émissaires ? Etait-ce voulu ?

Toutes ces questions méritent une attention particulière car au début, l’Eglise FPVM se disait être victime d’un « complot » qui n’aurait eu pour but que de ternir son image. Mais à voir et à entendre les tournures qu’a prises l’affaire, cette supposition tiendrait-elle encore debout ? Eh ben, l’on n’en sait trop rien et l’on aimerait bien savoir ce qu’en pense les fidèles de la FPVM parce que les faits sont là et ils en disent beaucoup. Qui aura le dernier mot sur cette affaire ? Le « gourou » ou l’Eglise ou … les « victimes ». Et en parlant des connivences politiques que revet cette affaire, il n’est pas étonnant de voir qu’en recherchant loin, la HAT a encore fait de nouvelles victimes et ce, dans son propre camp. Enfin, ça a toujours été comme ça alors pourquoi cela changerait maintenant ? A suivre !

1 pensée sur “Affaire FPVM, qui aura le dernier mot ?”

  1. Les membres de l’Association Tanora Contre Ravalomanana (TCR)de Mahajanga veulent à tout prix protéger un de leurs membres nommé Gérard Karana ou gérard Faouzi impliqué jusqu’au cou dans cette affaire sordide du FPVM.
    « Notre association soutient le régime actuel », souligne un membre du TCR du nom d’Abdalla . « Nous demandons donc aux responsables du journal (ndlr le journal concerné selon le communiqué est le journal Inona no Vaovao) de corriger cette erreur (c’est-à-dire la capture de Gérard Karana). Notre association a largement contribué à l’avènement de ce pouvoir d’Andry Rajoelina dans la ville de Mahajanga ».
    Le film a été conçu pour l’organisation d’un stage d’exorcisme à l’intention des Mpiandry de l’église du FPVM de Mahajanga. Le grand gourou,le famùeux pasteur Randrianantoandro est au courant de toutes ces activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *