Des inquiétudes par méfiance ou par ignorance ?

tonga mavitrika hatrany ny mpitolona
tonga mavitrika hatrany ny mpitolona
tonga mavitrika hatrany ny mpitolona

Les éternels politiciens opportunistes dont les noms sont mentionnés un peu partout dans la presse, tellement ils sont nombreux, s’inquiètent de ce que pourrait être la nature et surtout l’issue du rapprochement entre le TIM Ravalomanana et le TGV. Qu’est-ce qu’ils ont fait pour ce pays, ces gars-là ? Pratiquement, ils n’ont rien fait sauf peut être que d’adhérer au putsch de Rajoelina !

Sans parler du reste de la meute, un Pierre Tsiranana ou encore un Reboza Julien qui élèvent leurs voix au moment même de la signature d’une nouvelle base de négociations qui pourrait aboutir à un véritable accord avec l’appui de la SADC. Et pour pimenter le tout, certains refusent à ce que la Présidence du CNR soit attribuée à Zafy Albert. Souvenez-vous qu’à une certaine époque, le contraire aurait étonné ? Vraiment, cela dépasse l’entendement car on dirait que certains essayent à tout prix de saboter le processus en cours alors que, pour la première fois, un accord est possible.

En fait, ces gens-là par méfiance ou tout simplement par ignorance ne s’estimeraient pas tranquilles si un accord venait à être trouvé. D’ailleurs, un membre de l’Arema avait déjà soulevé ce même problème en disant que ce parti ne roulerait pas pour de nouvelles négociations si celles-ci revêtaient des « stratégies politiques » qui veulent dire littéralement en malgache « kajikajy politika » qu’elle qu’en soit les formes.

Eh bien, en voila une raison suffisante pour faire capoter toutes les négociations ! Tandis que la mouvance Ravalomanana ne ménage pas ses efforts pour qu’enfin, un gouvernement de consensus ait lieu, certains pro-HAT essayent de créer des faux problèmes pour compromettre, une nouvelle fois, la sortie de crise. Et ce, sans montrer leurs hostilités habituelles envers la mouvance Ravalomanana. La HAT étant capricieuse de nature, il se pourrait aussi qu’elle essaye de mettre tous les atouts majeurs de leur côté en demandant l’inacceptable afin de faire semblant de concéder au moment venu.

Bref, certains points majeurs de discordances lors des précédentes négociations demeureront encore un casse-tête pour les médiateurs cependant cette nouvelle base de négociations contenu dans le fameux PV prêt à être signé constitue déjà un assez grand pas pour que l’on s’achemine vers une véritable Transition. En attendant, les médiateurs de la SADC ont du pain sur la planche ! La lutte continue et ne perdons pas courage !

1 pensée sur “Des inquiétudes par méfiance ou par ignorance ?”

  1. Ceux qui veulent garder le statu quo ont vraiment peur de leur situation confortablement acquis au moindre efforts! Ce n’est pas par ignorance mais par une conviction que la et/ou le politique se fasse de telle façon! Au pays de « moramora », la pratique politique est l’argent facile! C’est l’éthique développée depuis l’Indépendance et l’éducation politique des Hauts Responsables! Certes il y a eu des gens de bonne volonté mais ils sont très vite acculés sur le banc de la touche! A nous de voir et d’observer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *