Le mal qui tue !

H.ane.T
H.ane.T
H.ane.T

« Prenez-en de la graine », disait toujours nos aïeux ! Le prof, lui, il dit « étudiez bien vos leçons » ! Et le cancre, lui, il répond intérieurement « bof, bien vu… je remets ça à tout à l’heure ». A la fin, …surprise… ce dernier n’a rien appris et n’a rien compris alors qu’il a tout vu !

Au lieu de réagir, le cancre se lance dans le vice au lieu de travailler alors que, par acquis de conscience, il doit déployer des efforts. Enfin, c’est tout simplement pour dire qu’il est difficile pour ce genre de personne de se dérober de ses principes quand il y a une nécessité. Avec un esprit buté, il leur est difficile de s’ouvrir vers l’extérieur sans avoir reçu une « ordonnance ». Et il est à noter ici que cette attitude relève de la nullité et de « sans qualité » pour certains.

En politique, c’est le cas et inutile de dire que l’on peut changer le monde sans que l’on change. C’est marrant toutefois cette manipulation était efficace à une autre époque pour les personnes qui ont les mêmes traits de caractère donc les mêmes réflexions. Et il se trouve qu’après quelques mauvais tours, le cancre s’aperçoit qu’une fois de plus, il s’est fait rouler.

C’est vrai ! Sans se soucier de ce qui pourrait arriver au cas où la situation tournerait au vinaigre, ce dernier sautera du train en marche malgré les maux qu’il venait de faire subir à son entourage. Du coup, tout est à refaire, ce qui n’est pas chose facile mais toujours est-il qu’il n’est pas trop tard pour « changer » et se perfectionner et non de retourner sa veste. Et sans tourner autour du pot, c’est cela le mal qui tue notre politique ! C’est triste de le dire mais c’est ainsi !

Désormais, des faits similaires ont fait et font partie de nos vécus quotidiens depuis que la HAT a pris le pouvoir ! Eh oui ! Qu’est-ce qu’on n’a pas vu avec la HAT ? En passant, un nombre de partis politiques qui progresse à une vitesse exponentielle, des soi-disant conférences nationales ou encore des réunions à la va-vite qui n’ont pas d’objectifs précis, des procès hautement « politiques » etc… Des faits politiques dont on ne soupçonnait même pas leur faisabilité auparavant néanmoins, la majorité s’accordera à dire qu’ils sont inutiles et non avenus ! Bref, ce sont plutôt des vices et non des caprices, la HAT n’a pas encore compris la leçon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *