ONU, USA, France, la françafrique… Vers une réorganisation de la politique mondiale

Révolution de Jasmin
Révolution de Jasmin
Révolution de Jasmin

La révolution du jasmin fait un grand bruit et fait aussi la fierté des tunisiens. Tout le monde connaît l’histoire.
Toutefois, ne pas connaître ce qui se passe réellement peut amener rapidement aux déboires au risque d’asseoir sur un égo mal nourri. Car, il faut le dire, le départ de Ben Ali n’était proprement pas du à la revendication du peuple tunisien. Ben Ali était poussé à la porte par les Américains avec son sous-marin BBR, et ce moyennant une « certaine » trahison. La dépêche d’un nouvel Ambassadeur français en Tunisie en témoigne, celui à même qui fût la main de fer de la France en Irak. On voit bien là la France victime consentante.

On ne pousse même plus à coup de rame pour que la crise tunisienne contamine les pays limitrophes, on le véhicule à haut débit. Ainsi, L’Égypte connaît son début de crise, l’Algérie aussi. Ils espèrent même que cela arrive en Lybie.
Parallèlement, la crise Ivoirienne continue, on voit bien la manœuvre ONU et acolytes qui, dans une démarche totalement maladroite ou même opaque, cherche à même un des leurs à la tête de la CIV. Ouattara qui est beaucoup plus malléable que Gbagbo et qui plaît à la France.

A Madagasikara, après la chute de Ravalomanana et les supposées sanctions de la CI, l’ONU est ses acolytes ont bien suspendu voire arrêté leurs missions de coopérations, mais pas celles de ses partenaires satellites… dont bon nombre ayant collaboré avec l’ONU et ses organisation dans le passé.

En Égypte, on pousse Boutros Boutros Ghali, ancien SG de l’ONU, à prendre la tête du mouvement de contestation et sûrement à prendre la tête du pays peut-être plus tard.

En tout cas, on a l’impression que l’on assiste à une entente franco-américaine un peu plus organisée dans une nouvelle donne géopolitique et géostratégique très offensive. Ce qui risque de faire très mal à l’Afrique, et Madagasikara en particulier. Et, étant donné qu’un des protagonistes de cette crise est ouvertement soutenu par la France, à aucun moment, aucune résolution ne peut être qualifiée de malagaso-malagasy. Car, il faut comprendre que seuls les intérêts particuliers qui seront débattus et défendus de telles résolutions mais le reste, et non moins la majorité des résolution, viseront conforter la puissance étrangère dans ce pays. Il faut se souvenir des tirades avant 1960 pour voir que c’était finalement la France qui était le maître de tout.

Aussi, si on veut changer, il faut que tout le monde se soit concerné. Autrement dit, l’indifférence fait la force de ce pouvoir et il ne faut rien attendre de cette organisation »internationale » qui ne sert que des intérêts bien définis.

17 pensées sur “ONU, USA, France, la françafrique… Vers une réorganisation de la politique mondiale”

  1. Merci pour ce bel article Alidera AR !

    A vrai dire,et nous le savons bien ! Il n’y a pas vraiment INDIFFERENCE ! La preuve en est Magro et, Lala Rasendrahasina, et le MFM et Zacharias, et……

    Mais nous ommes muselés !!!! ni plus ni moins ! et c’est un peuple des plus pauvres au monde, il ne faut pas l’oublier ! Maté, meurtri, et………..
    Le tout est d’attendre (nous attendions avec impatience) que …..la revolution eclate !!!
    Mais je suis d’accord, il y a de quoi etre pessimiste, sans vouloir l’etre !

  2. => Il me semble très difficile d’admettre que ce soit les Etats-Unis qui ont poussé Ben Ali à la fuite quand on sait que ce dernier était un allié très précieux pour eux dans leur lutte contre les islamistes du Mahgreb !!!
    …au même titre d’ailleurs qu’Hosni Moubarak en Egypte !!!

    Il ne faut pas non plus oublier que plusieurs années plus tôt, après le retour au multipartisme en Algérie et l’écrasante victoire du FIS (islamistes intégristes) aux premières élections « libres » dans ce pays, un coup d’Etat militaire s’en suivit avec la bénédiction des Etats-Unis, de la France et de tout les autres pays du bloc occidental, « donc » des pays du G8.

    C’est de la « Real Politik », les grandes puissances occidentales, main dans la main, soutiendront tous les régimes qui protègeront et favoriseront leurs intérêts et leur sécurité aux quatres coins de la planète.
    … que ces régimes soient démocratiques ou dictatoriaux, républicains ou monarchiques !!!

    J’ai bien écris « soutiendront » un régime déjà installé et non pas « installeront au pouvoir » un homme de « leur » choix.

    En Egypte, les grandes puissances occidentales « soutiendront » l’homme qu’elles estimeront capable de remplacer Hosni Moubarak à bout de souffle (usure du pouvoir et conflits sociaux de plus en plus présents)

    En Tunisie, les grandes puissances occidentales « soutiendront » l’homme qu’elles estimeront capable de répondre à leurs critères (protection des intérêts occidentaux, lutte contre les « terroristes », islamistes entre autres, etc… )

    En Côte d’Ivoire, les grandes puissances occidentales soutiennent Alassane Ouattara car elles voient en lui l’homme qui assumera le mieux cette « mission ».

    Quant à Madagascar, cela ne me surprendrais pas que les grandes puissances occidentales aient été parfaitement au courant de ce coup d’état plusieurs mois, voir même plusieurs années avant sa réalisation !!!

    Maintenant, elles doivent surement se mordre les doigts d’avoir accepté d’appliquer (directement ou par l’intermédiaire de leur alliés de la SADC ou de l’UA) ces sanctions économiques et financières envers Madagascar et les tenants actuels du pouvoir car ce sont dorénavant les chinois, les indiens, les pakistanais, …, qui profitent de l’aubaine pour leur raffler le « mâgot » sous leur nez !!!

    Les grandes puissances occidentales détestent le désordre social, économique et politique, le vide (ou la faiblesse) du pouvoir politique, et de par son attitude actuelle, SEM Marc Ravalomanana et sa mouvance font figure de trouble-fête, d’empêcheur de tourner en rond …

  3. Le tout est d’attendre (nous attendions avec impatience) que …..la revolution eclate !!!

    => Tout est dit, et se résume, dans cette phrase !!!

    Attendre, attendre, attendre et encore attendre …, le c.. (ou les f…..) bien au chaud dans son fauteuil !

    C’est là tout l’art, toute la philosophie du « zanak’i Dada » : attendre, attendre, attendre que les autres bouges !!!

    C’est ainsi que nous pouvons comprendre pourquoi, après 50 ans de retour à l’indépendance, Madagascar soit toujours aussi pauvre, aussi infantile, aussi « incapable » de s’assumer soi-même, de se responsabilisé !!!

    La faute est toujours aux autres (les boucs émissaires), nous, on ne fait qu’attendre, attendre, attendre …

  4. 1°) excellente analyse de Iarivo

    2°)Je voudrais juste mentionner à Alidera A.R. qu’il fait erreur au sujet de Boutros Boutros Ghali qui reste un soutien fort de Moubarak.
    L’opposant est Mohamed El Baradei….
    En Tunisie, les américains ont poussé Ben Ali dehors, mais pas le sous marin BBR qui s’est fourvoyé jusqu’au bout dans le soutien de Ben Ali.
    Je pense que Alidera A.R. n’est pas à la hauteur de Iarivo sur ce type d’analyse

  5. Si les grandes puissances occidentales qui ont été « parfaitement » au courant (comme vous dites) de ce coup d’état avant sa réalisation, et qu’aujourd’hui « se mordent les doigts », et bien, CE N’EST QUE JUSTICE !!!
    Dada avait donc raison « Minoa fotsiny ihany » car, le retour de manivelle existe et le peuple attend ce moment crucial avec force et conviction !

  6. il y a 2 ans c’est déjà dit ici et là : le crise économique frappe les USA et l’europe particulièrement la France. Cette dernière a juste pour habitude de sucer les autres et s’est endormie sur son matelas doré. Malheureusement, les asiatiques arrivent en force et sont très compétitifs sur le marché mondial.
    Voici donc la solution la plus simple quand on a plus de sous :
    on va jouer le tout pour le tout,
    – s’ enrichir en dépouillant les ignorants en très peu de temps,
    – arrêter tous les financements et les aides à l’ extérieur en provoquant une déstabilisation politique comme prétexte,
    – vendre à gogo des armes qui restent les seules sources de revenus possibles et pour la même occasion éliminer ceux qui gênent sur son passage.
    c’est un jeu d’ enfants, et le pire c’est qu’il y a des cancres qui ne voient rien, qui ne sentent rien et qui n’entendent rien.
    Croyez-vous qu’il faut être diplômé bac + 30 pour comprendre les méthodes de voyous ?

  7. Attendre, attendre ! Ce qui différencie les zanak’iDada des sanguinaires, voleurs SQ sachant que le temps ne joue pas en faveur des grandes puissances occidentales !!!
    Pour une fois, j’apprécie l’analyse de iarivo.
    Bravo Monsieur !

  8. Quelqu’un a dit ici, il y a quelques temps que la France s’est fait couillonner par 2 fois à Madagascar. Et ben : « Jamais 2 sans 3 » et, la 3è fois lui sera fatal !!!
    La France, avec sa mentalité coloniale ne pense qu’à ses intérêts sans voir la réalité en face : Le continent africain se réveille, à commencer par la Côte d’Ivoire.
    Nous avons tous entendu la menace d’une opération militaire pour déloger M. Gbagbo. L’ultimatum est largement dépassé mais il ne s’est rien passé ! Et même si cela se fera un jour, les ressortissants français dans ce pays subiront les conséquences de l’ingérence de leur gouvernement. Ce sera bien fait pour leur g… !

  9. NY RENINY NO MIBAIKO AN’I LAFRANTSA (repoblikana) SY BENKITANA (repoblikana) SY NY FIANAKAVIAMBE IRAISAM-PIRENENA….MANONGAPANJAKANA MARO ATY AFRIKA.

  10. Bêtise et/ou ânerie lues dans la Vérité du vendredi 28 janvier 2011

    « Madagascar – Tunisie : deux poids, deux mesures
    Les Tunisiens ont emboîté le pas au Peuple malgache en descendant dans la rue pour réclamer le départ de leur Président. Ainsi, comme son homologue malgache, Marc Ravalomanana, Ben Ali a également été contraint de s’exiler dans un autre pays. Un régime de Transition est mis en place pour gérer les affaires nationales, mais curieusement, la Communauté internationale a adopté deux mesures distinctes vis – à – vis des deux pays. Bizarre ! »

  11. C’est bien de lire les commentaires ici et là, mais il faut savoir mettre la part des choses :
    -peu importe ce qui se passe aux 4 coins du monde
    – on s’enfout de ce qui se raconte sur joely superman pours certains
    – CUA, UA, ONU, UE, CST, HAT, WC, QQ ce sont juste des mots pour vous EMBROUILLER
    une chose est sûre, Madagascar est aux malagasy et le président élu du peuple est Ra8
    C’est bien simple la résolution de ces magouilles : le retour de la légalité.
    Au moins, cela aura un sens ne serait-ce que la réputation du pays et de son peuple au niveau mondial, puisque pendant 2 ans, cette île est une île de bannaniers habités par des singes

  12. Liberez Fetison, Zafilahy, et Pasteur.
    Sans oublier Ralitera.

    Nous au pays attendons avec impatience le retour du président mamim-bahoaka MARC RAVALOMANANA.

    – Gbagbo favorise les intérêts d’entreprises françaises telle TOTAL, Bolloré, …
    – Ra8 y a mis du frein + a eu de bons conseillers très malagasy
    – Pourquoi ne pas évoquer le padesm et tout ce que celui-ci trimbalait derrière

    If we were asked to choose, WHY not USA above all?
    we are fed up with french french and made in france!

    French? meaning THEORY
    Usa? That is to say LET US PRACTICE otherwise talk talk and talk

  13. Pas oublier les chinois, les karana, ceux qui sont arrivés à s’installer MORAMORA au pays durant la période de crise et qui affichent du non respect pour les gasy.

    Pas originaires du pays du Bekintana à ce que je sache, car osez me contredire si ces derniers n’attendent pas le RETOUR A L’ORDRE CONSTITUTIONNEL!

    Partout y a intérêt(s) (Takalo-patsa vidim-pihinanana).
    Dussions-nous attendre Midi à quatorze heure sonnante avec d’interminables blocages comme venait de l’exprimer un RAMAROSON ALAIN.
    les « Kapao fa manimba ny tany »: c’ui là – papa et fils TGV Rajoelina & Ratsirahonana – les éléments de la présente garde présidentielle en premier lieu Guy Vazaha et Lyllison. EN VOILA CEUX QUI N’HESITENT PAS A USER LES ARMES POUR MAINTENIR ** des LOIS FAVORISANT à presque 100% lET LEURS PROPRES INTERETS ET CELUI DE VOTRE MERE PATRIE commune **
    Reste à juger qui nous va le mieux.
    Y a lieu de faire des sondages publics transparents (modèle à éviter celui du réferundum effectué par les putshistes)

    Je rappelle que par dessus tout, les Etats Unis d’Amérique est un pays multiracial et à régime pas tout a fait aussi autoritaire que la France laisse réfléter partout où ça sent FRENCH!

    Déjà que l’idée de fédéralisme de Lecacheur et/ou toute forme de province autonome au sein du territoire malagasy me semblent hors-sujet comme suggestions.

    Que l’Etat de Droit et la démocratie soient restaurés…

  14. Iarivo !

    Et toi qu’est ce que t’es en train de faire là ?!!!
    Qu’à dire des aneries et ESSAYER de montrer que t’es au dessus du lot !Malheureusement pour toi, à l’unanimité, tu n’es qu’un farfelu.
    Tu penses que t’es en train de faire quelque chose contre ton HAT là ?!
    Non mais, des C… il n’y a pas que dans la HAT ou FAT, il y en a aussi ici, et parmi cuex là, tu n’es pas le dernier !

  15. fanjakana, iarivo,

    Je ne cherche pas à me mesurer à qui que ce soit. L’analyse est la mienne et que j’assume complètement.

    J’invite d’ailleurs ces deux là à ne pas s’emballer et de bien relire et bien voir ce qui se passe.

    Premièrement, je n’ai fait aucunement mention de la position de Boutros Ghali dans cette histoire. Ce que j’ai dit c’est le profil des personnes qu’ils veulent mettre à la tête de « certains pays ».

    Deuxièmement, c’est excellent que fanjakana reconnaisse que les américains ont poussé Ben ALi dehors en nuance sur le sous-marin BBR. Le sous-marin BBR savait exactement ce qui allait se passer, la question qui le minait était de trahir ou pas Ben Ali.

    Troisièmement, justement, quel était l’intérêt de faire tomber Ben Ali, alors que ce dernier était bien à la fois un allié des occidentaux tout comme Moubarak en Egypte?
    La réponse n’était pas la Tunisie, mais plutôt l’Egypte et ce quitte à embraser le Maghreb. Vous deux, qui avez vraiment de la hauteur, vous pouvez vraiment comprendre pourquoi le but était l’Egypte?

    La différence entre tous ces peuple, c’est que certains trouvent inutiles de tout chambarder et démolir mais plutôt d’évoluer petit à petit mais sûrement avec le système qu’il y a. C’est le cas du Maroc…

  16. Je ne cherches pas non plus à me mesurer à qui que ce soit, j’expose mon point de vue issu de mes analyses personnelles et cela n’engage que moi.

    Si certain s’en trouve visé ou n’approuve pas parce que cela ne correspond pas à leur opinion, cela les regarde mais qu’ils ne tombent pas dans la vulgarité et les injures personnelles : cela prouve bien qu’ils n’ont rien à dire de sérieux …

    Je ne vois pas où j’ai bien pu « m’emballer » dans ma réponse à CE commentaire, je n’ai fait qu’emettre ma propre opinion sur ces évènements.

    . Premièrement, si ma mémoire est bonne, Boutros Boutros Ghali est de confession copte (chrétien) et je vois donc très, très, très mal le peuple égyptien majoritairement musulman (à plus de 85%) l’accepter comme leader ship, pire encore comme Président de la République, avec en plus les « Frêres musulmans » qui sont très présents dans les couches sociales populaires !
    L’actualité quotidienne nous le démontre à chaque fois (incendie d’Eglise copte, assassinat, etc.)

    . Deuxièmement, « poussé dehors », « laissé tomber » ou « abandonné » (qu’importe le terme utilisé) Ben Ali par ses « anciens » amis américains ou français n’a rien de surprenant et je ne pense pas que cela puisse être considéré comme une trahison.
    N’oublions pas que nous sommes dans le domaine e la politique et des relations internationales, donc stratégiques (sauvegarde des intérêts nationaux) : si Ben Ali est incapable de maintenir son autorité (qu’importe la manière, démocratique, autoritaire, dictatoriale, …) en Tunisie, il doit partir !
    Et il en sera de même pour Hosni Moubarak en Egypte.

    . Troisièmement, les pays occidentaux (donc le G8) ont tout intérêt à ce qu’aucun pays limitrophes du monde occidental ne deviennent dangereux pour leur sécurité.
    Le régime de Ben Ali n’a pas été mis en place par la volonté de la France (ou de n’importe quel autre pays occidentaux) mais a bénéficié du soutien du monde occidental car il représentait pour eux une protection réelle face au extrémistes islamistes (Al Quaïda, Kadhafi, OLP puis Hamas, …). Il représentait un allié sùr dans la région.
    Il en est exactement la même chose pour Hosni Moubarak et l’Egypte, et pour de nombreux autres pays arabes.

    Maintenant que des contestations populaires (appelée pompeusement « Révolution ») ont ébranlé ces régimes, poussant ainsi certains dirigeants à la fuite, les puissances occidentales vont s’empresser de soutenir tout autres personnalités qui sauront rétablir l’ordre et l’autorité (démoratique ou pas) dans ces pays.
    Le Premier Ministre actuel de la Tunisie, qui est un pur produit du régime Ben Ali, bénéficie pour l’instant du soutien de la France et des Etats-Unis qui attendent le résultat escompté.

    Il faut savoir que :
    – d’une part, aucun pays arabe, de surcroit alliés des puissances occidentales, n’est une démocratie réelle (Maroc, Algérie, Arabie Saoudite, Yemen, Jordanie, Qatar, Liban, …),
    – d’autre part que parmi ces pays, les plus stables et prospère sont ceux ayant un régime théocratique (Maroc, Arabie, saoudite, etc..) face à ceux ayant connu à un moment de leur histoire la laïcité (via le communisme qui s’attaqua au clergé at aux traditions musulmans)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *