Quelle moralité tirée de l’utopie et de la cupidité ?

Militaires Repression
militaires hic! hic!
militaires hic! hic!

Ethique et déontologie pour les militaires ! Qu’est-ce qu’on n’a pas entendu avec la HAT ? Comment pourrait-on maintenir la rigueur et les disciplines militaires si les Chefs, eux, ne donnaient pas le bon exemple ? Ne cherchons pas midi à 14h !

Dérives

Comme on dit, « faute avouée est à moitié pardonnée » ! Détrompez-vous ! Ce n’est pas du tout le cas. Sans admettre publiquement les malaises au sein des forces armées, certains hauts responsables militaires essayent de dissimuler les déviations pour ne pas dire abus que certains membres des forces de l’ordre, tout corps confondus, ont commis durant cette Transition bidon. En effet, durant cette crise, la Grande muette, si elle en était vraiment une, n’a cessé de marteler qu’elle est unie. Cependant, les plaies des désobéissances militaires qui ont surtout marqué l’année 2009, faute effectivement d’une éthique et d’une déontologie dignes d’une armée, ne sont pas encore cicatrisées. Pour preuve, s’en suivent celles de 2010 ! Et l’on ne va pas énumérer tous les actes contraires au sens du devoir militaire car de nombreux évènements s’y rapportant ont déjà été discutés et rapportés sur MyDago.

Cupidité et utopie

Militaires Repression
Militaires Repression

En réalité, l’une des forces motrices de ces dérives est la cupidité. Les témoignages du CL Charles en disent beaucoup et croire à ce que, du jour au lendemain, la situation basculera à la normale relèverait d’une utopie, ni plus ni moins. Oh oui ! Comment voulez-vous que tous les membres des forces de l’ordre roulent pour un même objectif alors que certains, avec le peu d’éthique qui les anime, utilisaient des camions militaires pour transporter des bois précieux ? Et ceux qui effectuent des contrôles routiers risqueraient d’être poursuivis car « l’ordre venait d’en haut » ? Face à ce genre de situation, quelle moralité devrait-ils en tirer ? Sinon, en passant, les trafics de bois de bois précieux toucheraient-ils à leur fin ?

Avertissements dans le vide ?

Bref, c’est bien d’imposer les ordres et de dire qu’il faudra restaurer l’éthique et la déontologie mais est-ce possible après que le pire des actes de désobéissances militaires ait été consommé ? Enfin, malgré les avertissements des hauts responsables concernant les agissements douteux de certains éléments des forces de l’ordre, le dernier rappel à l’ordre risquerait fort de ne pas être entendu surtout que la cupidité n’a jamais été aussi au cœur de nos casernes qu’en ces temps-ci. Et on aimerait savoir, à présent, quelles mesures concrètes ont été prises pour que « l’éthique et la déontologie » militaires soient au rendez-vous. Sinon ne serait-ce encore une fois que des baratins ? Ou encore une déontologie à la foza ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *