Un terrain d’entente au plus vite, le peuple ne peut pas vivre d’ « Amour » et d’eau fraîche !

Amour et Eau Fraiche
Amour et Eau Fraiche
Amour et Eau Fraiche

2011 s’annonce prometteuse ! Enfin les négociations ont repris et elles sont sur de bonnes bases comme le Président Ravalomanana venait de le confirmer la semaine dernière. A priori donc, le mois de janvier nous réservera de nombreuses surprises et espérons que toutes ces négociations aboutissent à de véritables résolutions pour mettre à terme cette crise qui profitait à une minorité de politiciens.

Avec des fêtes de fin d’année disons moroses tout en relativisant les choses (puisque les « foza » ne sont pas concernés), le discours du Président Ravalomanana nous a réconforté au moment où nous en avons le plus besoin. Eh oui ! La frontière de l’austérité budgétaire imposée par la HAT ne se limitait plus aux Ministères ou aux autres institutions, les ménages étaient eux aussi obligés de s’y conformer de force ou de gré et ce, depuis belle lurette.

C’est la réalité ! Et l’on dirait bien que les mauvaises langues n’ont pas fini de semer des confusions pour que cette situation persiste en créant des doutes sur la crédibilité de Mamy Rakotoarivelo. Sur ce point, le Président Ravalomanana a été assez clair donc heu… ne nous laissons pas berner par ces intox et ces mensonges à la façon « foza ».

Désormais 2010 appartient au passé et les politiciens devraient plutôt se pencher sur la future et véritable réconciliation nationale au lieu de polémiquer. La HAT, de son côté, devrait elle aussi revoir sa position pour que la classe politique trouve enfin un terrain d’entente au plus vite. Au passage, si les « extrémistes » pro-HAT voulaient camper sur leurs positions laissons-les là où ils sont ! Ne recherchons pas midi à 14h ! Le peuple a assez souffert et la reconnaissance internationale est primordiale pour tout le monde.

Bref, en attendant le retour des émissaires de la SADC, le peuple attend donc des gestes, et ce pour de vrai, de la part des pro-HAT. Ce nouvel an serait une belle occasion pour le faire et bizarrement, rien allant en ce sens n’a été émis par Rajoelina lors de son discours. Et encore une fois, l’ « Amour » a été mis en avant alors qu’on ne peut pas vivre d’ « Amour » et d’eau fraîche.

2 pensées sur “Un terrain d’entente au plus vite, le peuple ne peut pas vivre d’ « Amour » et d’eau fraîche !”

  1. Je persiste que la méfiance reste toujours de mise avec ces auteurs du coup d’Etat, cette horde affamée, qui ne veulent pas facilement lâcher prise. Pensez-vous que les Reboza Julien, les Ramasy Adolphe, les Ramanantsoa Benjamina, les Dolin et autres Hyppolite,les Organès,la très lucide Christine,la famille Ramaroson, sans oublier le fameux Alain Andriamiseza…sont vraiment sincères en appelant au dialogue. Ceux-là même qui ont harangué l’équipe HAT à renier totalement, sans discussion aucune les Accords de Maputo. Mais pourquoi d’après vous ont-ils soudainement changé d’avis et se sont bousculés pour solliciter les légalistes à négocier ?
    Actuellement, ils sont conscients qu’ils se retrouvent dans l’impasse avec diverses difficultés : chômage accru, incapacité de payer les indemnités des enseignants, dépréciation inexorable de l’ariary, montée en flèche des prix des PPN, insécurité permanente tant en ville qu’en milieu rural, reconnaissance internationale non acquise, les problèmes dans les universités non résolus,… Dans l’immédiat, pour être « bien vus » par la Communauté Internationale et la SADEC, ils cherchent à se servir des légalistes pour protéger à tout prix leurs privilèges. Mais, dites-vous bien que par la suite ils vont revenir à l’utilisation de la force et continuer à jeter les gens en prison.
    Cela reste dans la nature et la logique même des gens qui ont perpétré un coup d’Etat.

  2. Si seulement au point où l’on est ça puisse encore se cadrer dans cette illustration qui est ‘d’amour et d’eau fraîche’!

    Etant donné que l’on constate une forte dégradation en ce qui concerne les règles de conduite d’un bon citoyen éduqué et respectueux de son proche – une forte absence de self-discipline – un retour dans de conditions bien plus pires que prior à 2002 : du jamais vu ni vécu par le peuple malagasy tout au long de son histoire; immeritée par nous peuple malagasy comparée à ce que l’on avait la chance de vivre pendant 7 ans ET avant ce putsh, l’homme devient de plus en plus tendu…
    Pas loin de la société capitaliste, seulement dans un régime illégal.
    ps: il y a 2 semaines le prix du riz est monté à 7.500Fmg.

    Quand à l’eau fraîche, à cette allure d’un DJ manoeuvrant un TGV et dévoilé comme en manque de carburant; et en cette période de pluie et chaleur, conduisant à la présence par ci et par là de flaques d’eau et moutisques, ce à quoi une certaine frange de la population serait réduite à boire / vivre de fortune en plein dedans ces choses là

    – nous faire boire jusqu’à la lie?
    – réduire le vahoaka à subir un sort décrit par le Cd Charles à travers ses propres vocables tard dans cette journée signé ORANGE du COUP D’ETAT??

    au clap clap de la FrançAfrique, ses inhumanistes et tous les followers au détriment de mon cher pays MADAGASCAR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *