Des victimes du 7 février vont bientôt rejoindre le CST

CST
CST
CST

Déjà la HAT est une institution illicite, et voilà que des victimes du 7 février vont devenir membres du Conseil Supérieur de la Transition. Voilà une décision encore plus bête que Rajoelina a annoncé dans un discours récent. N’importe qui peut maintenant prétendre à un poste au sein de la Hat, sachant bien évidement que c’est une fausse institution cela n’est pas si étonnant. En effet, de nombreux individus n’ayant aucun diplôme sont devenus dirigeants et collaborateurs influents.  Actuellement, des gens qui n’ont même pas le Baccalauréat sont devenus intendants de palais.

C’est drôle mais comment peut-on penser que ces foza peuvent diriger notre pays ? Si jamais Rajoelina se fait élire par n’importe quel moyen que ce soit, que va devenir Madagascar. Maintenant on vit dans la crise suite aux évènements de 2009, mais qu’en sera-t-il d’ici quelques mois. Déjà nous pouvons nous réjouir que les trois leaders des trois mouvances aient été libérés. Il est temps maintenant de penser à des stratégies qui pourraient garantir réussite et paix.

Ne nous laissons pas impressionner par ces foza, nous valons bien plus qu’eux. Si nous nous laissons faire, notre pays va sombrer dans un échec total dont il ne se relèvera jamais. On sait désormais quel genre de personnes pourraient diriger notre pays, des gens indignes et qui n’ont aucun acquis mais juste des gens assoiffés de pouvoir. Les changements ont eu lieu en début d’année, que cela puisse continuer sans qu’on soit contraint de supporter ces foza…

11 pensées sur “Des victimes du 7 février vont bientôt rejoindre le CST”

  1. Ca me fait penser à une chanson du groupe Mahaleo:

    Tao an-tsekoly, izaho no gisitra
    tsy manana bacc faran’ny lisitra
    Ny faniriako anefa, hanendry praiministra

    De irony tsy maty t@ andro fahiny
    notarihiko ho vonoin’i Lylison iny
    ireny ihany no mora jonoina
    sy ny 3V rehetra mora baboina

  2. Le plus dur c’est de constater que « plus la personne n’a pas vraiment usé ses fonds de culotte en classe, plus son orgueil est grand, plus il n’a aucun soucis de ses semblables, plus il fait et/ou annonce des betises irreflechies »

  3. Tsy sahy mapiditra manam-pahaizana izy fa tsy ho azony baikona fa ireo no mety mamndray ny baikony;Ahoana kosa moa no hibaikony olona manana diploma ambony noho izy af tsy ireo vendrana tia vola miaraka aminy ireo ihany.

  4. Ireo ry zalahy, ny daina sy taoka
    F’izaho ‘ty, tsy ho ela de hitsaoka !
    Ireto noheveriko mba ho tena vahaoka
    Mihevitra daholo, ny hanao ampamaoka !

    Aiza ‘kia ry malala izato izy ?
    Ndao re hampitombo isa ny ankizy !
    Pôlitik’izany, toa maha sorena
    Soa isika roa, fa naha oron-karena !

    Resin-tsika roa na de i Moubaraka
    Tsy misy quoi, ‘zany hoe afa-baraka !
    Tsy hisy blema hoa ny antsika roa
    Miandry antsika foana, ny potes sinoa !

    Eo daholo ianareo, ry malagasy
    Eo koa ianareo ry vazaha taratasy !
    Raofy ny fako, ankafihizo ny &ày
    Merci pour le Coup, fa voky ‘zahay !

    Angano angano, arrrire arrrire
    Aérer-ho ny trano, sao misy PDR !

  5. La politique coloniale culturelle c’est enfantiliser les colonisés (Ravalo l’vait deja dit au debut de son exile en afrique du sud) .

  6. Ceux qui se complaisent dans l’infantilisation ou deviennent infantilisésont en soit l’esprit colonisé (assouvi et asservi) et non l’inverse.

    La culture a une portée universelle et plutôt LIBERATEUR DE L’ESPRIT .

    La politique culturelle du type centre Albert Camus ou centre culturel américain ou institut g^¨ethe , on le sait , n’ont qu’une ACTION PROPAGANDISTE DEFORMATRICE.

    Un esprit averti n’en a que faire.

    C’est la culture ouverte aux principes démocratiques universelles qui sauvent les peuples tunisien et égyptien dans leur lutte . Et non la culture musulmane de leurs ancêtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *