L’eau et l’huile, existe-t-il un seuil d’homogénéité ?

huile et eau
huile et eau
huile et eau

Quelle matière aurions-nous en mélangeant l’eau et l’huile ? Sinon qu’une éternelle « hétérogénéité » dans le sens le plus strict du terme ? Bref, deux matières opposées qui ne pourraient même pas se prémunir d’un seuil d’homogénéité.

Cette dualité résume toute notre existence et elle y est omniprésente. L’ésotérisme ou encore certaines religions s’y imprègnent tout en étant convaincues que la « lumière » ou en d’autres termes la « sagesse » résulterait de deux forces opposées, plus précisément, du bien et du mal ou encore, pour faire simple, le jour et la nuit.

Cette opposition perpétuelle agit à ce que l’homme sache apprécier, savourer les délices que lui offre la vie. Et le priver de tous ces bonheurs ne serait que trop injustes dans la mesure où, sur le plan microcosmique, chaque homme mérite de profiter de sa courte existence. D’ailleurs, il bénéficie des prérogatives naturelles, innées au-delà de l’instinct animal qui est en lui afin qu’il puisse enlever les voiles qui entravent ses sens.

En tant que matière donc, l’homme est soumis perpétuellement aux influences des forces du bien et du mal. Toutefois il peut très bien les raccorder en s’imposant à lui-même un compromis qui est quasiment impossible sans la tolérance. C’est vrai que cela nécessiterait un travail de longue haleine mais, à priori, chaque homme pourrait être juge de ses propres actes traduit généralement dans le langage courant par « avoir du bon sens » ou encore la sagesse suprême prônée par la philosophie.

Dans ce dessein, il est impératif que l’homme puisse associer le cœur et la raison sans pour autant faire peser la balance de l’un ou de l’autre côté. En effet, c’est à partir de cet équilibre que vient la tolérance qui de nos jours, manque impitoyablement à l’humanité laquelle est dominée par les « grands » de ce monde modelés par la cupidité et la puissance depuis le début. Si chaque initiative, quelque soit le domaine, était entreprise en ce sens, l’humanité aurait pu mélanger l’eau et l’huile en y ajoutant l’élément « mélangeur », la tolérance.

En passant, même en politique, les mêmes ingrédients sont là : tolérance zéro, la poudre a fait du pouvoir ce qu’il en est à présent. Eh oui ! Si seulement certains savaient et pensaient encore que toute éducation veut que chaque homme, citoyen de ce monde, soit libre, le monde aurait été bien meilleur. En fait, n’étions-nous pas nés libres et égaux ? Si l’un de ces préceptes fondamentaux de l’humanité était bafoué, cette éternelle dualité mériterait-elle d’être vécue, voire d’être imposée ? On en est là maintenant et vous, qu’en pensez-vous ?

6 pensées sur “L’eau et l’huile, existe-t-il un seuil d’homogénéité ?”

  1. La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents.

    Rien ne vous rend plus tolérant au bruit d’une soirée chez vos voisins que d’y être invité.( Fetison Rakoto Andrianirina )

    Aimer l’humanité entière peut s’avérer plus facile que de tolérer une seule personne haïe.( Marc Ravalomanana )

  2. « Aimer (l’humanité entière) peut s’avérer plus facile que de tolérer une personne haïe… ! » PAR QUI ???????????????????????????
    Et « l’humanité entière » ! C’est QUI ??????????????
    Le mot entière me semble exagéré cher Monsieur « fanjakana » !
    Un peu de bon sens n’a jamais fait du mal à personne !!!
    Mais, rien, d’étonnant !
    Votre objectif : tenter le TOUT pour le TOUT !
    Le nôtre : MINOA FOTSINY IANY » ! (Les 2 longues années sans reconnaissance de votre MPAMPANDIHY en témoigne !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Bon courage !

  3. « La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle ? »
    Depuis quand les putschistes ont-ils cette notion de tolérance mutuelle ?
    Déjà,
    – Libérer ceux qui ont été emprisonnés injustement !!!
    – Arretez de fermer les stations de radio, et libérer les ondes !!
    – Respectez et laissez le peuple manifester librement !!
    – Respectez les Lois, ainsi que la Vraie Constitution !!
    – Respectez tous biens communs !!
    La suite, on verra.

  4. La tolérance, c’est accepter à contrecœur !

    … bref, que de la pure hypocrisie servant à mieux manipuler autrui.

  5. Ravalomanana produisait et commercialisait les deux matières alors que TGV ne fait qu’augmenter leur prix.Comme on ne mélange pas les torchons et les serviettes ,on ne devrait pas non plus mélanger l’eau et l’huile.Le premier éteint le feu tandis que l’autre plus légère le ravive.L’eau lave alors que l’huile salit.Juste une comparaison comme tant d’autres…

  6. Ny menaka sy rano dia zavatra roa natao hoe tsy hiaraka raha ny fijery azy. Tsy ho voalaza eto daholo ihany koa ny antony ilavan’azy ireo. Satria mila rano sy menaka ny fiainan’ny olombelona.
    Afaka mifangaro ireo rehefa tena tadiavin’izany, fa tsy maintsy miampy zavatra hafa, dia ny NaOH na hydroxyde de sodium. Dia lasa savony, izay zavatra tena fampiasan’ny zanak’olombelona !
    Fa resaka daholo izany, fa ny fanarahan-dalàna, ny fitsipika rehetra napetraka na nifanekena ihany, no mampandroso ny zanak’olombelona.
    Nampidirina tao an-tsain’ny olona izany Fivavahana izany, kanefa ireo mpitarika aza toa manaonao faona !!
    Tantara somonga :
    Raha niditra an’ilay Fiangonana hono i Zaozefina, tovovavy 18 taona izy io, dia somary gaga nahita an’i Soazy namany, nanasa tanana tao anatin’ny benitie.
    – Hoay, fa inona ity antaon-dry, toa ao anaty benitie no manasa tanana ? Hoy i Zaozefina
    – Vao avy nikaofesy aho, dia nasain’i môpera sasako eto izay vatatenako nanaovako heloka, dia manao « Rainay izay any an-danitra » folo!
    – Hay ve ! Hoy i kalakely, sady lasa eritreritra !
    Minitra vitsivitsy taty aoriana, dia toran’ny hehy i Soazy nahita an’i Zaozefina nanotsam-bava tao anaty benitie !
    – Fa angaha….?
    – Ary i ndry ? Vao 17 taona dia efa milanja tavoangy ? Niverina hatsaka ?
    – Mbola handeha hividy menaka aho ry ‘ty â ! Nijery fotsiny aho hoe, inona ‘ty ho sasan-dry ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *