Le GTT International-Genève interpelle les responsables du ministère de la justice de la HAT

GTT-International (Genève)

GTT-International (Genève)
GTT-International (Genève)

Je reçois la lettre ouverte suivante du GTT International, dont le siège est à Genève. Bonne lecture !

Malagasy Mandresy, Madagasikara Afaka
Peuple Malagasy Gagnant. Madagasikara Libre
Winner Malagasy People. Free Madagasikara

Nous, GTT INTERNATIONAL GENEVE, nous permettons de vous interpeller sur le sort des sept personnes légalistes arrêtées dans le cadre de l’affaire “Radio ny Gasy”.

En effet, nous ne pouvons pas rester insensibles devant le caractère arbitraire et despotique dont a fait preuve le régime putschiste dans le traitement de cette affaire. Au-delà du choix du moment des arrestations par les éléments de la police politique illégale FIS – la veille de l’arrivée annoncée du Président élu démocratiquement Marc RAVALOMANANA, tout laisse à penser que c’est une manoeuvre évidente destinée à décimer toute forme d’opposition en commençant par faire taire la voix et la parole des légalistes.

Cela fait maintenant une dizaine de jours que ces personnes sont détenues sans jugement dans les locaux du Palais d’Ambohitsorohitra sous la garde de la police politique dans des conditions complètement illégales. Nous nous indignons aussi des actes de torture et intimidations infligés à ces personnes et à leur avocat sans oublier de rappeler que les enquêtes ont été menées par des personnes non habilitées.

Or, le délai légal de garde à vue prévu par le Code de Procédure Pénale est de 48 heures (quarante huit heures) maximum. Cette détention est donc non seulement abusive mais surtout illégale. Vous n’êtes pas sans savoir que la détention provisoire constitue une privation et restriction de liberté. Vous n’ignorez pas non plus que toute mesure d’incarcération avant tout jugement est inadmissible au regard du principe fondamental de la présomption d’innocence qui est manifestement bafoué par la HAT.

Aussi, nous demandons leur libération sans délai et sans conditions pour les raisons sus mentionnées. Nous demandons également que le chef d’accusation qui pèse sur eux à savoir, «atteinte à la sûreté et incitation à la révolte», inventé de toutes pièces soit tout simplement abandonné. Le fait d’être légaliste PATRIOTE dénonçant les agissements illégaux de la HAT et de ses complices constitue-t-il un crime?

GTT INTERNATIONAL GENEVE – Collectif de la Diaspora
15, rue des Savoises Genève – SUISSE
http://gtt-international.blogspot.com/
http://gasytiatanindrazana.com/

6 pensées sur “Le GTT International-Genève interpelle les responsables du ministère de la justice de la HAT”

  1. C’est la nécessité de l’existence d’une opposition qui est en jeu. Donc, c’est normal qu’on les mette en prison…!

  2. Fanontaniana kely mba apetrako ho an’ny rehetra !
    Araky ny fahitanareo azy, mahazaka olona firy moa io palais des sports, eo Mahamasina io ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *