Questions ouvertes au GIC-M de la SADC et à toutes les chancelleries établies à Madagascar

Front Républicain Démocrate Légaliste
Front Républicain Démocrate Légaliste
Front Républicain Démocrate Légaliste

Voici le communiqué que nous recevons du FRDL et que nous vous mettons à disposition.

QUESTIONS OUVERTES  AU GIC–M DE LA SADC  ET  A TOUTES LES CHANCELLERIES ETABLIES A MADAGASCAR

« PAS D’INGERENCE, MAIS PAS INDIFERENT ! »

(Henri de Raincourt)

Ces belles paroles diplomatiques restent un paravent privilégiant une politique occulte menée depuis 50 ans par les barbouzes de la République des puissances étrangères, cherchant ainsi à valider ou à imposer un pion sans qualité, dictatorial à l’image de la PHAT et consorts pour des intérêts inavoués à la Nation Malagasy. D’autres part, ce double langage  a pour but de masquer une  réalité politique diplomatique d’usure, de domination et d’intolérance  sans état d’âme qui dans le court terme nous mènera fatalement vers le risque de mise en danger de la vie de la population Malagasy et des étrangers vivant à Madagascar.

 

Les puissances étrangères et l’Union Africaine, doivent être conscientes du changement extraordinaire et merveilleux qui s’affirme dans les pays arabes en quête de liberté et de démocratie. Celles-ci doivent réagir, réactualiser et harmoniser leurs diplomaties politiques vieillissantes, envers les anciens pays colonisés  tels que Madagascar. Le peuple Malagasy vient de prendre en main son destin  (19 février 2011) lançant ainsi un appel  à l’armée Malagasy, à l’ASOC, à la police et à la gendarmerie Tia Tanindrazana de se joindre à lui,  de le défendre  et le sécuriser car il va intensifier ses manifestations pacifiques.

 

Comment peut on croire que les puissances étrangères  et l’Union Africaine peuvent installer et défendre  les Valeurs Républicaines, la Légalité, la Démocratie et  le respect  des  Droits de l’homme, si le GIC-M veut confirmer selon sa feuille de route non consensuelle et non inclusive un dictateur, faiseur de coup d’état,  qui en 2 ans à fait  preuve d’une très mauvaise gouvernance, non respectueux  des valeurs humaines et  de l’état de droit.

 

Quelle réponse peut-on donner à la population  Malagasy victime de non droits, qui a élu démocratiquement un Président  au suffrage universelle déchu par un changement anticonstitutionnel de gouvernement en mars 2009 , alors qu’ Il est  stipulé dans la constitution de la Charte Africaine chapitre VI des institutions démocratiques article 14  alinéa 3 :

« Les Etats Parties de l’Union coopèrent  entre eux pour traduire en justice toute personne qui tente de renverser un gouvernement démocratiquement élu par des moyens anticonstitutionnels ».

 

De ce fait, est-ce le Président Légitime de la République Malagasy, qui ne demande  pas   l’application de ces droits et de ces sanctions prévues par la Charte Africaine,  ou est-ce  l’influence des puissances étrangères qui fait que l’Union africaine   n’applique pas les droits des Etats Parties , comme par exemple faire obstruction au retour des deux présidents exilés ?

 

Le GIC-M se présentant comme des spécialistes de la médiation de la SADC, prône la légalité et le respect de la consensualité, de l’inclusivité avec la participation de tous les partis politiques pour une organisation sans faille (encore faut-il qu’ils soient invités), hors, ce qui se passe nous fait penser le contraire,  par exemple, il était convenu que ce soit la CNOSC qui mène la médiation Malgacho-Malgache sous l’égide du GIC-M, et que les partis politiques devaient être reçus et écoutés, la réalité que nous constatons a ce jour est tout autre, pourquoi ?

 

Un quotidien a déclaré selon les termes d’experts du GIC-M que le président Marc RAVALOMANANA et Andry RAJOELINA c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Est-ce, ce qui motive votre soit disant feuille de route ? Pouvez-vous nous apporter de plus amples explications ?

 

Nul n’est au dessus des lois – Les lois sont faites pour être appliquées, encore faut-il vouloir les appliquer

Nous confirmons ici, que nous n’avons jamais refusé de participer à une médiation légale menée par la CNOSC sous l’égide de la SADC pour la mise en place du GUNT (Gouvernement d’Union Nationale de Transition Neutre, Consensuel, Inclusif  et Crédible sans Andry RAJOELINA et consorts),  pour la crédibilité de cette médiation et pour l’apaisement populaire, il faut rendre en acte la libération de tous les prisonniers politiques civils et militaires et la sécurisation  de la vie quotidienne de la population Malagasy par le Conseil de Paix et de Sécurité.

FRDL – Mouvance Légaliste

TONTON AMBROISE RAVONISON

5 pensées sur “Questions ouvertes au GIC-M de la SADC et à toutes les chancelleries établies à Madagascar”

  1. C’est vraiment une démocratie bafouée par des hommes sans foi ni loi qui existe à Madagascar!… Comment le GIC pourrait-elle tolérer qu’un roi des voyous comme Andry RADOMELINA puisse diriger un pays, alors qu’il sait pertinemment que c’est ce dernier qui est à l’origine de cette terrible crise?

  2. « Ma volonté sera de continuer de faire entendre la Voix ( entendez Loi ) de la France, parce qu’elle est forte d’ores et déjà  » ! Dixit A. Juppé

  3. Amiko : Tsy ilaina INTSONY ny fiandrasana ny fanapaha-kevitra avy amin’ny GIC na UA na CI, na ONU…….
    Ny Fitadiavana ny hiraisana ankehitriny no tokony ho masahana !

    Raha tapa-kevitra marina ireo HETSIKA 3 (Mouvances), dia tokony handray ho TANJONA ny Fodian’ny Miaramila vazaha eto Madagasikara.

    Ireo no fototra tsy ahazoan’ny miaramila malagasy, mihoitra amin’ny Fanerena ataon’i TGV !

    Somary diso fanantenana ihany aho satria nanantena ny « Alarobia tsy miverina » !
    Efa nanomboka ny tao Antsirabe, ary tena mety izany raha mampitahotra ny hanombohana azy ao Antananarivo !

    Inona moa no tsy hanombohana ny Fikomiana avy any Antsiranana na toliary,na Arivonimamo, na any an-toeran-kafa ?

    Tsy afaka miandry intsony isika ny Hikomiana sy handroahana ireo FAT ireo !
    Ny vava anie ka samy manana e ! Jereo itony kabary vendrana ataon’i Kotomaditra !

    Tsia, tsy fotoan’ny vava intsony izao, fa tena mety intsony ary manana ny diso isika malagasy raha tsy mihoitra amin’izao ! Eny fa manomboka amin’ny fanomezana « Tangena » ani Wilfrid sy Lylison aza izany !

    Mino aho fa ny nahalasanan’i Tlahy Narisoa Rajaonarivony dia toy izany : Tangena, satria tsy voalohany amin’ireo lasa nody mandry tampoka izy, fa ny DG ny Finances teo aloha dia toy izany koa !
    Tsy mora izany hiohitra izany, fantatro tsara, fa làlana tsy maintsy ho aleha ankehitriny !

    Nandroso hevitra aho hanambitamby ny miaramila, anefa angamba mbola be ambo-po diso tafahoatra ve ? sa satria tsy misy mino ny tena tokony ilaina hanaovana izany dia tsy manao ?

    Hadisoana be vava izany, fa TOKONY hanatona ny miaramila ihany atoa Pr Albert ZAFY, Manandafy Rakotonirina, sy Mamy Rakotoarivelo. Ilaina fahamalinana izany satria toy ny lolo manatona afo . Anefa olona mpanao politika ka dia apetraka amin’ny fahaizany izany !

  4. La spécialité de SARKO est d’attribuer les ministères en difficulté à n’importe qui et, en acceptant cette « mission impossible » M. JUPPE aggravera ses yeux cernés. A l’issu de sa mission (2012), ses yeux feront peur aux charlatans de la médecine esthétique et aux guérisseurs/sorciers africains… !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *