Un autre bilan sociopolitique négatif à l’horizon ?

militaires-armés
militaires-armés
militaires-armés

Après la « reconduction » de Camille Vital à la tête du gouvernement, les réactions des foza ne se sont pas faites attendre. Eh bien, les revoilà ! Les ady seza recommencent et l’on ne s’étonnera pas des polémiques suscitées par cette décision, disons absurde. En effet, la HAT voulait à tout prix être reconnue tandis qu’elle ne compte pas changer d’un iota l’équipe dirigeante donc cette crise risquerait d’être prolongée pour une autre durée indéterminée.

Déjà à l’annonce de la nomination de Camille Vital, certains sont montés au créneau en disant que celui-ci reconnaîtra le même sort que le Pdt Ravalomanana car plusieurs candidats ont été rayés de la liste des premiers ministrables. Cela ne nous étonne en rien et c’est marrant de penser que ce gars-là avait vraiment cru que la sélection se ferait d’une manière juste et équitable.

Eh oui ! Il ne faut pas chercher midi à 14h ! La haute sphère de la HAT est très « réservée » et inaccessible. Et il fallait poser la question à « Astérix et Cie » pour évaluer ses chances car le « druide », lui, est resté dans son mutisme depuis que son « petit gars » ait quitté le MAE de son propre gré faute de reconnaissance internationale. Sur ce dernier point, le pays aura encore une longue marche à faire dans un chemin cahoteux sans l’appui de la CI car la reconnaissance est plus que jamais compromise par cette nomination.

Concernant cette reconnaissance internationale, Simao n’est pas la CI, il la représente. Avaliser la feuille Simao ne signifierait-il pas que la CI imposait un putschiste à la tête du pays et que tous les malheurs qu’on a vécus durant ces deux années étaient voulus expressément par celle-ci ? Cette question taraude nos esprits.

Enfin, 17 mars 2009-17 mars 2011 jour pour jour, la situation politique de notre pays n’a rien changé. Pis, les ady seza, les répressions et les politiques à la façon foza dominent l’échiquier politique et de l’autre côté, les Occidentaux se contentent d’observer sous prétexte que les « médiations » continuent. Mais avec cette feuille de route Simao, ces médiations auraient-elles dû se tenir ? Quelles crédibilités accorderions-nous aux préceptes consensualité et inclusivité ?

Bref, Madagascar enregistre un  bilan social négatif durant ces deux années de crise contrairement à ce que disait celui qui venait d’être reconduit à son poste favori. Durant le « premier mandat » de Camille Vital, rien n’a été fait et les oppressions en tout genre marquaient cette période. Et là, un nouveau « mandat » se présente pour le même gars avec comme nouvelle priorité la sécurité ce qui voudrait dire qu’il n’a rien fait durant son premier mandat !? C’est comme si c’était une propagande mais bon… tout en sachant qu’ils n’ont pas été élus, inutiles d’en discuter toutefois la HAT aura du pain sur la planche sur les postes à pourvoir car ils ne suffiront pas à caser tous les foza.

 

2 pensées sur “Un autre bilan sociopolitique négatif à l’horizon ?”

  1. Comment penser que la CI puisse vouloir imposer un dictateur à un pays ? je ne puis etre d’accord avec une telle approche, auquel cas, s’il s’averait juste discrediterait celle -ci purement et simplement , à moins que comme les sociétés d’analyses, elles soient manipulées et renumérées par de plus grosses, dans un but exclusif d’interets financiers.
    Comme les « études  » sur l’aspartame ,entre autre, financées par Mt Santo entre autre ou tous autres grands groupes ou lobbies industriels, ou seul l’appat du gain prime sur tout le reste, si cela était avéré, c’est tout simplement « Hopeless » .
    Je préfère rester dans le clan des optimistes , que leur opposé , meaculpa; nobody is perfect.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *