Une fin de mois décisive !

La balle est maintenant dans le camp de la CI. Avalisera-t-elle ce nouveau gouvernement Vital unilatéral ? Concernant les intérêts économiques qui sont en jeu, devrait-on penser que « la parole est d’argent et le silence vaut d’or » ? Suspens jusqu’à la fin du mois !

Tout le monde s’est dit préoccuper de la crise qui sévit le pays depuis 2 ans. Aucun signe d’amélioration, même les sanctions infligées par la CI ne font ni chaud ni froid à l’endroit de ceux qui ont commis le coup d’Etat. Eh oui ! Elles n’ont pas empêché Rajoelina de venir à bout de ses caprices, être Président sans passer par les urnes et sans contre-pouvoir.

Pire, Rajoelina a même nié sa signature à Maputo et derrière, c’est le peuple qui paye au prix fort par les oppressions politiques en tout genre et la pauvreté. Pratiquement, un compromis politique n’est plus envisageable puisque les putschistes campent sur leur position comme s’ils avaient reçu l’ordre de plomber toutes les négociations. Dans ce dessein, les tenants du pouvoir actuel changent « régulièrement » les membres de l’Exécutif.

D’une seule pierre, deux coups ! Ces remaniements ont aussi pour objectif de justifier l‘unilatéralisme de Rajoelina à l’insu de tout le monde, y compris la CI. Le hic, un enfant de bas âge aurait tout de suite compris ces manœuvres malsaines. Excusez-moi du peu mais on pourrait en dire beaucoup!

Bref, cette situation nous laisse dans le scepticisme car il arrive parfois que certains procédés des membres de la médiation sortent du cadre dans lequel il devait agir. Pourquoi la CI se laisserait-elle faire ? Cette question taraude plus d’un et la cas de la Libye en dit beaucoup toutefois, les malgaches, eux, ne supportent plus ce système décadent orné de « pantins » de tous bords au solde de quelques poignées d’€.

Enfin, si la CI abandonnait le pouvoir aux mains de Rajoelina en ce XXIè siècle par sa reconnaissance, à quoi servirait la « démocratie » qui est sensée mettre tout le monde sur un même pied d’égalité ? Ne serait-il pas temps maintenant que tous ces dictateurs soient délogés pour qu’enfin, tout le monde et plus particulièrement l’Afrique, puisse marcher ensemble vers une nouvelle ère politique ? Y aurait-il un traitement de faveur entre les pays de l’Afrique noire et ceux du Maghreb ?

8 pensées sur “Une fin de mois décisive !”

  1. Mais n’est-ce pas plutôt les opposants à Andry Rajoelina qui a permit à ce dernier de rester ainsi au pouvoir aussi longtemps ???

    Par leur refus systématique à toutes éventualités de sortie de crise et leurs entêtements sur leur position (les mêmes depuis 2 ans !!!) l’opposition « dite légaliste » n’a fait que perdurer cette situation de fait …

  2. Efa hevitry ry Andry Rajoelina hatry ny voalohany ny hitondra mandritra ny dimy taona farafahakeliny ka!!!

  3. Oui, collaborons avec les faiseurs de coup d’état, troquons notre pays pour une poignée d’euro, avec ceux qui ont tué des innocents pour arriver à leur dessein, celui qui a nié sa signature et laisse le peuple souffrir.

  4. Iarivo, souvenez-vous! à Maputo et à Addis-Abeba, les accords signés PAR LES CHEFS DE FILES EUX-MEME! C’est à dire « ANDRY RAJOELINA », DIDIER RATSIRAKA, ALBERT ZAFY ET SEM RAVALOMANANA MARC!
    Qu’est ce qu’il en a fait votre idole? QU’EST CE QUE VOUS EN AVIEZ FAIT????
    Ne relisez pas et ne racontez pas l’histoire à l’envers.

  5. Iarivo
    on écrit qui a permiS (avec un S) et non permiT.
    Quand on aime jouer les pompeux , on se dispense de fautes d’ortographe aussi grossières ( plus qu’une simple manipulation de clavier :tu es coutumier du genre , alors , pitié ! )

  6. les accord de maputo etait bien joli et propre sur du papier , mais l’appliquer sur le terrain c’etait la croix et la banniere , fetison tt content d’etre vice president et commencait vraiment a prendre ses ailes et faire ses caprices , se croyant etre le chef de la transition , demande un grand bureau , voiture de fonction , des garde de corps sans l’aval de andry rajoelina qui reste tjs le president de la transition , impossible de cooperer avec politiciens pareils , d’ailleurs la sadc etait bien conscient de l’echec de cette feuille de route qui a eu de mal a etre appliqué sur le donc faut bien passeR au plan B .

  7. les accord de maputo etait bien joli et propre sur du papier , mais l’appliquer sur le terrain c’etait la croix et la banniere , fetison tt content d’etre vice president et commencait vraiment a voler de ses propres ailes et faire ses caprices , se croyant etre le chef de la transition , demande un grand bureau , voiture de fonction , des garde de corps sans l’aval de andry rajoelina qui reste tjs le president de la transition , impossible de cooperer avec des politiciens pareils , d’ailleurs la sadc etait bien conscient de l’echec de cette feuille de route qui a eu de mal a etre appliqué sur le terrain donc faut bien passeR au plan B .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *