Des dépenses exorbitantes mais aucune solution à la misère

vers un déficit budgétaire encore plus désastreux
vers un déficit budgétaire encore plus désastreux

Des voyages par ci et des voyages par là, Andry Rajoelina ca d’un pays à un autre mais jusque là nous n’avons constaté aucun issu à cette crise. Il se déplace pourtant fréquemment avec toute une délégation. Dernièrement, Raharinaivo en faisait partie lors de son voyage en Namibie. Yvette Syllah n’était pas du tout avec lui et pourtant c’est la soit disant ministre des affaires étrangères de ce gouvernement de consensus.

On se demande comment ils arrivent à financer autant de voyages avec une délégation aussi lourde composée de nombreux membres de la Hat. Ils se servent du budget de l’Etat au maximum alors que la majorité des malgaches vivent dans la pauvreté en cette période de crise. D’ailleurs, cette majorité ne comprend pas et n’est même pas au courant de leur déplacement fréquent quitte à se demander si cela pouvait avoir un rapport direct sur eux et leur vie de tous les jours.

Andry Rajoelina dans son débat avec deux journalistes notamment Onitiana R. et Johary R bien avant son départ affirme pourtant que le budget de l’Etat fait l’objet de contrôle strict. Il est même devenu un comptable et un ordonnateur malgré lui. C’est tellement drôle de l’entendre dire tout ce bla-bla étant donné que c’est pour lui un excellent moyen de s’en servir à sa guise. Et dire que le peuple vit dans misère, tout cela à cause d’une minorité malhonnête et opportuniste.

C’est clair, on court ver un déficit budgétaire encore plus désastreux que l’on ait jamais connu et notre pays ne sera rien de plus qu’un pays sous développé. Un pays pauvre avec une instabilité politique, économique et sociale. Toutefois, il nous reste un espoir, et notre espoir nous donne la foi en une seule personne digne d’être Président de la République et c’est Marc Ravalomanana.

2 pensées sur “Des dépenses exorbitantes mais aucune solution à la misère”

  1. Effectivememtn, l’argent à pomper il y en a pour la famille amis et les basses besognes de la HAT, mais pour faire tourner l’université ou les hôpitaux nada. C’est ainsi que fonctionne la nouvelle valeur de certains Malgaches qui a mis la HAT au pouvoir.

  2. Ils se foutent des conditions sociales misérables de la majorité de la population, parce qu’ils savent que les choix du peuple – disons par exemple lors d’un sondage populaire libre et transparent, ne se portent pas sur eux.

    Ils préfèrent investir dans tous les truquages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *