Elections « unilatérales », une peine perdue ?

Finalement, les Nations-Unies sont sorties de leur silence ! Elles ne financeront pas les  futures élections « unilatérales » que Rajoelina et sa clique concoctaient depuis belle lurette. Dorénavant, la HAT devra se débrouiller toute seule ! En réalité, le scepticisme et le suspens autour de la reconnaissance internationale se sont dissipés.

La position des Nations-Unies confirme tacitement que ce nouveau Gouvernement est né de l’unilatéralisme de Rajoelina qui s’éloigne du principe de la consensualité et de l’inclusivité. Et comme disait certains observateurs politiques, ce n’est pas la peine de berner les foza sur une éventuelle reconnaissance internationale, encore moins la population puisque ce ne sera jamais le cas si Rajoelina mettait infiniment à l’écart les 3 mouvances.

Eh oui ! Tout en sachant jusqu’où la HAT pourrait aller pour imposer ses quatre volontés, rien n’est certain ! En effet, en ce qui concerne les élections, la HAT semble faire la sourde oreille en menant une campagne de sensibilisation farouche pour convaincre l’opinion publique de s’y adhérer mais toujours est-il que c’est peine perdue. Et la question qui se pose maintenant c’est, où est-ce qu’elle va trouver les 70 Milliards d’Ar pour organiser les élections puisque d’après les ténors de la HAT, avec ou sans reconnaissance internationale, les élections auront bien lieu ?

En fait, l’on doute fort que la HAT arrivera à organiser ces élections « unilatérales » et, comme à l’accoutumée, elle trouvera certainement une autre parade pour contourner son échec à moins qu’elle ne trouve le financement adéquat ou tout simplement, nous aurons encore une fois droit à des élections à la « mode certificat de résidence ».

Bref, l’on ne sait si c’est une coïncidence ou pas mais les bois de rose continuent de défrayer la chronique. Même les médias étrangers en parlent et en début de semaine, une grande manifestation s’est tenue à Fort-Dauphin sur les « deux poids, deux mesures » de la HAT à l’encontre des trafiquants de bois précieux. Quid des sources de financements de la HAT ?

A présent, on attend les réactions du pouvoir en place face à cette boulée mais avec les nombreuses fausses promesses et tergiversations, l’ « audimat » de la HAT ne risquera-t-elle pas de s’effondrer ? Dans ce cadre, les officiers retraités viennent de mettre les points sur les « i » en arguant qu’il serait sage pour Rajoelina de « quitter le pouvoir ». A suivre !

 

Source : http://www.tananews.com/2011/04/elections-sans-consensus-andry-rajoelina-devra-se-trouver-ar-70-milliards/

 

1 pensée sur “Elections « unilatérales », une peine perdue ?”

  1. Ca c’est une bonne nouvelle.Par ailleurs, si ça se passait dans certains pays, on aurait assisté à des explosions de bateaux transportant des bois de rose.La seule recette qui reste à TGV est ce trafic illégal de patrimoine malgache qui permet d’acheter des officiers pour accomplir ses sales besognes.De temps en temps, reny malala injecte de l’argent dans le système qui commence à lui coûter cher.Oh! pétrole quand tu nous tiens!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *