Insécurité, laisser-aller ou incompétences ?

D'où viennent-ils?
D'où viennent-ils?
D'où viennent-ils?

A qui profitent ces désastres ? L’insécurité et le chômage figurent en tête de liste. Chaque foyer se trouve désormais face aux pires phénomènes sociaux que le pays ait connus durant ces deux dernières années. Ils s’accumulent en partant de l’insécurité jusqu’au chômage qui semblent ne plus en finir. Laisser-aller ou incompétences ?

En effet, durant ces deux années de crise, plusieurs établissements dont principalement des zones franches ont dû mettre leurs clés sous le paillasson. Tout ne s’arrêtera pas là car notre environnement socioéconomique est loin de répondre aux attentes des investisseurs donc la hausse future du taux chômage demeure certaine. Et pas plus tard qu’en début de semaine, des hôteliers seraient sur le point de fermer leur porte en mettant en vente leurs biens, une situation qui risquerait de gonfler le taux chômage.

Les faits en parlent ! D’une part, ce chômage aurait favorisé l’insécurité qui fait quotidiennement la Une des journaux locaux. En fait, après les fermetures massives des zones franches, les actes de banditisme se sont multipliés sur le territoire. Et coïncidence ou pas, notre société n’a jamais été aussi mal en point et la citation « l’oisiveté est la mère des vices » s’avère être d’actualité.

D’autre part, ces membres des forces de l’ordre qui font parti des bandes organisées alertent l’opinion publique sur la gravité de la situation. Braquages par-ci, attaques à mains armées par-là, nos vécus quotidiens vont de mal en pis. Nous avons atteint le record des braquages, 25 attaques en 5 mois pour une bande armée… du jamais vu dans nos annales criminelles ! Pratiquement, le pays fait marche arrière et l’Etat n’arrive presque plus à assurer le minimum qu’il devait au peuple, la sécurité publique.

Enfin, il faut que tout ça s’arrête et il faut maintenant laisser les postes décisionnels aux mains de ceux qui sont compétents au lieu de les départager à ceux qui ont œuvré pour le  coup d’Etat de 2009 puisque la situation s’aggrave de jour en jour. Pour ce faire, le partage du pouvoir demeure l’unique garanti pour affiner les contrôles décisionnels au sein de l’Exécutif. Bref, c’est comme s’il suffisait d’élargir nos geôles ou de limoger ceux qui entravent aux magouilles politiques pour régler tous les problèmes. Oh non ! Comme on dit, il y a des hauts et des bas et le peuple n’a pas encore dit son dernier mot.

7 pensées sur “Insécurité, laisser-aller ou incompétences ?”

  1. Rehefa fitaovam-piadiana no resahine dia mazàna avy any @ izay mpampiasa azy no todian’ny saina voalohany, izany hoe ireo tafika sy zandary ary ny polisy.
    Moa diso ve ny eritreritra raha milaza avy hatrany fa @ireo olona ireo no antoky ny tsy fandriapahalemana eto amintsika?
    Izany hoe misy ireo olona izay natao hiantoka ny filaminana ankapobeny, ny vahoaka sy ny fananany, kanefa ieo indrindra no mamono sy mangalatra. Koa dia resaka ambony vavahady fotsiny iany hatreto ny filazana fa iray tsy mivaky ny tafika sns… Avohay aminay vahoaka ny zava-misy marina e!!!!

  2. Traduction des dires d’Alidera A.R., d’une manière générale :
    LES PUTSCHISTES S’EN METTENT PLEIN LES POCHES, POURQUOI PAS  » NOUS  » ?? CHACUN POUR SOI, « ANDRIAMANITRA » POUR TOUS ??? Izay « voa » manodidina ( après moi le déluge ), hoy ry zalahy taloha !!

  3. Désolé pour cette boutade !
    Manararaotra ny jiolahy, satria ny mpitondra aza « mpangalatra » fitondràna ! Ny azon’ireo mpitondra-mpangalatra ireo any ambadika any, tsy hay intsony !
    Pourquoi les bandits, vont-ils se gêner ?

  4. Ra Gal Dieudonne zao efa eo kou, sa lasa dieudonne, dieuarepris?
    Mampalahelo le ethique na POLICE ZANDARY TAFIKA tsy misy intsony, maty hasina.
    Style fotsiny no betsaka fa raha ianao no mitory olona ao am Polisy ianao indray no mety migadra.

  5. Izay fanjakan’alika sy kisoa any ambala angamba mbola tsara noho ny fanjakana tgv ,tokony midina andalambe daolo amizay dia hampian’ny tafika Amerikana ny legalista :ny 3 mouvances hanala ireo jiolahy tgv sy ny forongony ireo fa potika ny firenena !!!
    Il y a trop de laisser faire !TENA HITA HOE TANY TSISY FANJAKANA !

  6. Tany tsy misy fanjakàna, sady vahoaka toa variana amin’ny fitadiavan-tsakafo !
    Raha nanao grevy erinandro fotsiny ny mpiasam-panjakàna tamin’ny 2009 ( 5 jours de perte de salaire, à la rigueur ), tsy toy izao ny MAHAZO NY FIRENENA !!
    Miandry ny décision-n’ny SADC isika, dia ho hita eo ny tokony atao ry bako !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *