La résolution 1975, nouvelle autorisation pour…

LA RESOLUTION 1975 , NOUVELLE AUTORISATION POUR SE FOUTRE PAR  « DE BONNES INTENTIONS » DE LA CREDULITE DES GENS OPPRIMEES, QUI ONT CRU AUX BELLES PAROLES ET AUX COMPETENCES DES VA-T – EN – GUERRE !

AU VU DES RESULTATS SUR LES TERRAINS ( LIBYEN ET IVOIRIEN ) DES OPERATIONS MILITAIRES EFFECTUEES SOUS LE COUVERT DE LA RESOLUTION 1975 VOTEE PAR LE CONSEIL DE SECURITE DES NATIONS UNIES , IL TROP EVIDENT QUE CETTE RESOLUTION 1975 CONSTITUE ENCORE UNE FOIS UN PRETEXTE INADMISSIBLE QUI A INSTRUMENTALISE LES NATIONS UNIES POUR PERMETTRE DE COMMETTRE DES INTERVENTIONS MILITAIRES INTERDITES DANS DES PAYS QUI POSENT PROBLEMES A UN PAYS , QUI NE PARVIENT PAS NI A TAIRE SES AMBITIONS NI A CALMER SES CONVOITISES !

LE PLUS MALHEREUX EST QUE CETTE RESOLUTION 1975 N’ A PAS DU TOUT PROTEGE LA POPULATION CIVILE ET PIRE : LES FAMEUSES OPERATIONS MILITAIRES ONT AGGRAVE LASITUATION SOCIO – ECONOMIQUE DES LIBYENS ET DES IVOIRIENS…

RESOLUTION 1975 » AUTORISANT » LA PROTECTION DE LA OPULATION CIVILE…

POURQUOI LA PROTEGER ?

Pour la soustraire , pour la mettre en dehors des forces d’oppression des dirigeants d’un Pays , qui ne respectent as l’état de droit , qui agissent en dictateurs vis à vis de la population du Pays..
C’est une louable intention qui a été la justification du droit d’ingérence promue par le Dr koucner..!
Quelqu’en soit l’importance ou la pertinence de ce concept , il est aussi important et aussi pertinent de se poser la question sur mes moyens à mettre en oeuvre pour
assurer de façon concrète la protection de cette population victime de l’oppression des dirigents de so Pays

COMMENT ACCEPTER OU COMPRENDRE QUE DES BOMBARDEMENTS DES MOYENS MILITAIRES DU PAYS DIRIGE PAR DES OPPRESSEURS PUISSENT PROTEGER CETTE POPULATION ?

Certes , il est facile de comprendre que la destruction des avions au sol ,des blindés par des bombardements par avions pourraient diminuer les moyens de déplacements arériens et terrestres des Forces Armées de Khadaffi et et les réduire les Forces blindées des mlitaires pro-Bahbog , qui les empêcherait d’attaquer les positions pro-outtara !

Sur le plan ,sur la carte d’état-majeur , toutes ces vues ne sont que des calculs très théoriques , qui excluent ,les effets indésirables , les actes dits collatéraux qui atteignent la Population civile que ces » bonnes volontés ave leurs bonnes consciences » ont projeté de protéger.., alors que des » tirs amis » tuent des éléments de cette Population civile.

UN MORT DE CETTE POULATION CIVILE PAR LE BOMBADEMENT DE LEURS SOIT-DISANT PROTECTEURS CONSTITUENT UNE GRANDE FAUTE ET REPRESENTE L’ECHEC DE CETTE RESOLUTION 1975 , QUE CEUX QUI L’ APPLIQUENT SUR LE TERRAIN–EN LIBYE ET EN COTE D’IVOIRE — ONT UTILISEE POUR RESOUDRE D’ATRES PROBLEMES QUE SEULES LES NEGOCIATIONS ..

EN LIBYE , LES NEGOCIATIONS FERMES DE LA DEMOCRATISATION DU REGIME AURAIENT DU ETRE EFFECTUEES PAR LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE
SUR LA BASE DE LACHARTE DES NATIONS UNIES..IL A ETE INUTILE , DANGEREUX D ’ AVOIR VOULU UTILISER LES FORCES ARMEES CONTRE KHADAFFI.., QUI PAR ORGUEIL ET A JUSTE TITRE ,S’EST DEFENDUET SE DEFEND ET CONTINUUE A EXERCER SES EXACTIONS CONTRE LA POPULATION CIVILE..ET

IL EST ARRIVE QUE S’ENCLENCHENT LES ESCALADES..QUI SIGNENT L’ECHEC DE LA RESOLUTION 1975 CENSEE PROTEGER LA POPULATION CIVILE..

MAINTENANT , LA QUESTION DE SAVOIR CE QUE RESERVE L’ AVENIR DE » CETTE GUERRE OUVERTE EN LIBYE » ?

IL FAUT QUE LES NATIONS UNIES CESSENT DE JOUER AUX FLIBUSTIERS , AUX REDRESSEURS DE TORT ,APRES AVOIR IGNORE LA SOUVERAINETE DE LA COTE D’IVOIRE , EN DECLARANT LES REULTATS DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES..IVOIRIENNES…EN AYANT MUSELE LA COUR CONSTITUTIONNELLE DE LA REPUBLIQUE DE LA COTE D ’ IVOIRE , PAYS SOUVERAIN ,INDEPENDANT .

EN COTE D’IVOIRE LA FRANCE ET LE SECRETARIAT GENERAL DES NATIONS UNIES ONT » BOMBARDE LES POSITIONS ET LES ARMES LOURDES DU CAMP
BAGBOG DANS LE BUT D ’ EMPECHER L’ ATTAQUE DE LA POPULATION CIVILE..D’ACCORD SI LE PRESIDENT GABGOB ETAIT FOU ALLIE DE TUER SUR LA POPULATION CIVILE DE FACON DELIBEREE !

CE QUI EN TOUS CAS DOIT ETRE VERIFIE..!

UNE FOIS DEPOURVU DE SES BLINDES ET DE SES ARMES LOURDES , LE CAMP PRO-BAGBOG A ETE IMMEDIATEMENT ATTAQUE PAR LES PRO -OUTATRRA , AVEC L’AIDE DES BOMBRDEMENTS ARERIENS DES FORCES FRANCAISES ET ONUSIENNES..

LE BUT AVOUE EST DE NEUTRALISER LE PRESIDENT GABGOB..QUI LUTTE CONTRE CEUX QUI VEULENT CONTROLER LA VIE SOCIO-ECONOMIQUE DE LA COTE D’IVOIRE …SON COMBAT CONSISTE A PRESERVER LA SOUVERAINETE DE LA COTE D’IVOIRE..AVEC TOUTE SA VOLONTE , TOUT SON COURAGE , TOTES SES FORCES..

RESULTATS DE L’ATTAQUE DES TROIS FORCES (FRANAISES , ONUSIENNES , OUTARRA ) CONTRE GABGOB :
–LE PRESIDENT GABGOB FAIT PLUS QUE RSISTER : IL GAGNE DU TERRAIN
–IL RECOIT DES RENFORTS
–MAIS SURTOUT : LA PROTECTION DE LA POPULATION CIVILE N ’ EST PLUS LA PREOCCUPATION PREMIERE DE CETTE COALITION (FRANCO – ONUSIENNE.., CAR COMMENT ADMETTRE QUE CETTE COALITION QUI DISPOSE DE NOMBREUX MOYENS ( HOMMES , HELICO ) NE PARVIENT PAS A FOURNIR DE L’EAU , DES PRODUITS DE PREMIERE NECESSITE A LA POPULATION DEPOURVUE DE TOUT..

LA AUSSI , CETTE RESOLUTION 1975 N’ A PAS ETE UTILISEE , N’ A PAS ETE RESPECTEE DANS SA LETTRE ET DANS SON ESPRIT !

CETTE RESOLUTION 1975 , POUR L’HONNEUR DE L’HUMANITE ,
–DOIT INTERDIRE TOUTE USAGE D’ARME PAR LES PAYS QUI VEULENT PROTEGER LA POPULATION CIVILE OPPRIMEE PAR DES IRIGEANTS DICTATEURS !
–DOIT PRIVILEGIER L’ OPTION DIALOGUE / NEGOCIATIONS..ENCADRES PAR LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE ,!

4 pensées sur “La résolution 1975, nouvelle autorisation pour…”

  1. La Résolution 1975: encore une trouvaille française pour mieux écraser le peuple africain. ‘Protéger les civils’,acte noble au départ, mais détourné par la France pour instaurer le chaos dans tous les pays où elle est présente:Côte d’Ivoire,Libye. Mais jusqu’où va Sarkozy ?
    Bon courage aux Français qui vont rester dans ces pays. L’angoisse à chaque coin de rue.
    Juste un petit rappel: la Côte d’Ivoire et la Libye ont tout acheté à la France dans tous les domaines: armements, technologie, transport, etc…
    Leurs dirigeants ont été ‘amis’ de la France. Vous avez dit traître ?

  2. Des réactions contre l’utilisation  » hors de son objet  » de la résolution 1975 ,c’est-à-dire usage des forces armées à des fins politiques ( élimination ou exfiltration du Président GABGOB de la COTE D’IVOIRE et du Président KHADAFFI de la LIBYE..
    En LIBYE , des négociations entre le Pdt KHADAFFI et le CONSEIL DES INSURGES sont entreprises sous l’initiative de l’ UNION AFRICAINE , menées par le Président ZUMA de lAFRIQUE DU SUD..
    Ces négociations ont permis d’élaboerer une feuille de route portant sur le cessez-le-feu ,accepté par le Président KHADAFFI avec probablement une obtention du retrait de KHADAFFI..
    Le Président ZUM présente ce 12 avril cette feuille de route au Conseil des Insurgés

    En COTE D’IVOIRE , les bomberdements du quartier où se trouve la résidence du Pdt GABGOB par les forces fraçaises ont soulevé des réactions défavorables :
    –en France ,l ‘unanimité du début des opérations militaires s’est complètement fissurée..La Gauche juge que ces bombardements ont outrepassé le cadre de la résolution 1975
    –en COTE d’IVOIRE les partisans du Pdt BAGBOG soutiennent que ces bombardements ontpur objectif l’assassinat de GABGOB..
    —outarra précise que ces bombardements ont été demandé par lui-même pour neutraliser les armes lourds du camp adverse !

  3. Ce qui se passe en Côte-d’Ivoire pourrait être le titre d’un mauvais film :

    MEURTRE PAR PROCURATION !!!!!!

    Pour l’instant, nous assistons au plan : TENTATIVE !!!

  4. L. Gbagbo s’est rendu, et que des sanctions exemplaires l’attendent d’après les dires de ses adversaires !!
    La France prétend dur comme fer, qu’elle est étrangère à la chute du président ivoirien ; son arrestation est à mettre aux actifs des partisans d’Ouattara !!
    La participation était limitée à la seule « protection des civils », et de ses ressortissants ; les éléments de la Licorne n’ont pas pris part aux combats !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *