Las des hausses de prix ? Le pire reste à venir !

Les routes sont-elles comestibles?
Les routes sont-elles comestibles?
Les routes sont-elles comestibles?

Cette crise exacerbe tout le monde car la hausse du coût de la vie est à son paroxysme.    Après les PPN donc, voila qu’une nouvelle hausse généralisée des prix se profilerait à l’horizon à cause de la hausse des prix du carburant à  la pompe. Sans parler des autres paramètres économiques liés à celle-ci, une éventuelle hausse des frais de transport serait catastrophique pour chaque foyer.

Comment les ménages moyens composés de quatre ou cinq personnes arriveront-ils à circuler en ville pour accomplir leurs activités quotidiennes si les frais de transport en commun étaient de 400 ou 500 Ar alors que leurs revenus stagnent voire réduits ? C’est l’enfer, ni plus ni moins ! En effet, une éventuelle hausse des frais de transport plane car une « succession de hausses de prix du carburant serait en vue » à part celle des 50 Ar que les stations-service viennent d’afficher.

En attendant que cette réalité se confirme, les ménages se sont déjà serrés la ceinture car, comme nous le savons tous, les prix des PPN ont, eux aussi, connu une hausse considérable, ces derniers temps. En somme, les ménages le seront davantage dans un proche avenir puisque si, effectivement, ces hausses de prix du carburant successives se concrétisaient, une hausse généralisée des frais de transport serait inévitable.

Eh oui ! Déjà que la situation est intenable et notre avenir tout proche ne présage rien de mieux. La crise s’enlise, le coût de la vie s’accroît à une vitesse exponentielle contrairement aux revenus qui s’effritent etc… Bref, les signes d’une décadence économique totale. Si nos exportations n’étaient pas limitées incluant certains PPN, ou encore nos importations étaient réduites en faveur d’une politique de production adéquate conforme aux conditions d’avant 2009, au moins, certains problèmes auraient été palliés comme, par exemple, un meilleur contrôle de la parité de l’Ariary face aux devises pivots.

Mais voila, rien n’a été fait et bonjour les dégâts. Las d’une hausse galopante du coût de la vie ? Probablement, le pire reste à venir ! Après cette crise, combien de temps mettrons-nous encore pour remettre notre économie sur les rails ? Mystère ! Ne mettons pas les charrues avant les bœufs comme certains l’ont fait pour un populisme raté.

 

Source : http://www.tananews.com/2011/04/carburant-une-succession-de-hausses-des-prix-pour-atteindre-4-000-ar/

7 pensées sur “Las des hausses de prix ? Le pire reste à venir !”

  1. Les français avec l’entreprise Total pompent déjà du pétrol à l’ouest de Madagascar. Avec la hausse des prix pour le pétrol la groupe Total gagne encore plus de l’argent. La groupe Total est aussi le patron du Phat, comme c’est l’usage en Françafrique. Les groupes françaises payent leurs domestiques et « présidents » pour le « pot-de-vin » pour exploiter gratuitement les matières premières de Madagascar. Avec la hausse du pétrol des personalités, auquels Sarkozy a besoin pour financer sa campagne électoral en France auraient un grand plaisier: Ils gagnent plus du pétrol apporté de Madagascar et ils font payer les malgaches des prix plus hauts, donc les personalités françaises gagnent double des pauvres malgaches. Quel honte pour Madagascar, on exporte du pétrol et en même temps on doit payer des prix plus hauts pour l’esence. On n’a pas écouté que la groupe Total veut payer des concessions d’exploitation à Madagascar. En Françafrique on trouve toujours des présidents énorms riches et des peuples très pauvres, on peut le voir aux Gabon qui a payé la campagne électoral du Jacques Chirac, mais on n’a rien fait pour le peuple qui restait dans la pauvreté.

  2. Le frais du bus va augmenter.
    Bcp penseront économiser en allant à pied pour une distance de plus de 5km pour rejoindre leur lieu d’activité quotidienne, sans que le prix à gagner soit suffisant pour disons acheter un (1) kapoaka de riz.

  3. MDR !!
    Pendant qu’observateur vazaha dénigre un groupe pétrolier, sur l’écran je vois une publicité dudit groupe !!
    HoAiza,
    D’après les professionnels de la santé, un minimum de 30 minutes de marche à pied est bénéfique pour la santé ( sady sérieux, no pour taquiner )!

  4. KM: rehefa monina eto dia normal ny mahita olona manifinify
    (ny mivondraka tampoka toa ny HAT isany dia suspect),
    rehefa tafaverina avy nipetraka elaela any ivelany dia toa misongadina ho be loatra ny gasy tsy misy nofo loatra!

    MAFY TOTO NY MALAGASY E!

  5. Mais pourquoi s’inquiéter de tout celà ? puisque celà semble ne déranger personne,c’est que tout va bien non?
    Nous attendons tous sagement la SADEC,les USA, ( pas la france évidemment!!!!!!! et je suis d’accord la dessus ),et beaucoup de gens croient toujours qu’en se racontant,enfermes dans l’enceinte de MAGRO , les
    dérives certes réelles de la HATay,ils feront bouger les choses,ce que j’éspère pour eux,mais moi je pense qu’il est grandement temps que les « opposants » changent de stratégie,au lieu de se contenter d’énumérer les fautes de ces bons à rien de foza,il n’y a que ça chez eux et celà ne fait que perdre du temps;en face la france ne s’embarassera pas de « droit de l’homme » ou de « démocratie »,alors méfions-nous.
    A mon avis la meilleure solution est de propager partout et par tous les moyens les agissements de la france pendant toute cette crise,celà sera plus efficace.

  6. Mafy toto eo ihany, fa ilay côté « mora résigné » no tsy laitra ry HoAiza â !
    Malgré les propos quelque peu directs voire vulgaires de joetke ( volontaires ou non ), il ( ou elle ) voulait mettre l’accent sur le côté attentiste des mpitolona.
    La crise n’a que trop duré ( avec les conséquences que tu connais), aussi faut-il passer à la vitesse supérieure.
    Nos actions, les actions de ceux qui mènent la lutte ne sont pas suffisamment percutantes, et qu’il faut sortir des sentiers battus et frapper « aux bonnes portes ».
    Exemple : Nous savons tous, qui était derrière ce coup d’Etat ou l’a soutenu !
    Les media français occultent volontairement les nouvelles en provenance de M/car, et pour sensibliser l’opinion publique française ( majoritairement hostile à la politique étrangère menée par son président ), nous ne pouvons compter que sur des organisations telles qu’Amnesty Inter. ou encore Human Rights Watch.
    A l’instar d’Amnesty International, Human Rights Watch ( France ) est une organisation censée défendre les Droits de l’Homme ; en visitant le site officiel de cette dernière, l’ on ne peut être qu’amer, car le cas de Madagascar n’y est pratiquement évoqué !!! Pourquoi ?
    Or le DG de cette organisation n’est autre que l’ancien SG du CCFD-Terre solidaire !!!
    Cette personne est pourtant connue et censée « combattre tout ce qui relève de l’injustice ».
    Conclusion : De grands efforts restent à faire !!!!
    Ampitao ny hafatra !!

  7. PS : Aucune concertation entre ravelojaona fidy et moi ! Et je constate qu’il est de mon avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *