Les Malgaches ont aussi droit à la véritable démocratie !

Rajoelina insiste sur le fait que la nouvelle Constitution et la feuille de route Simao ne seront plus négociables alors que ni le peuple, ni la CI ne reconnaissent le régime en place. Ne devrait-il pas, au pire, écouter la voix du peuple par des élections crédibles et transparentes reconnues par tout le monde pour résoudre cette crise au plus vite au risque de créer de nouvelles tensions sociales ?

Pour le peu de Patriotisme qu’un honnête citoyen puisse avoir devant de telles circonstances, le mieux serait de laisser le peuple décider de l’avenir du pays d’autant plus que l’ « unique » langage de la CI, accompagné d’actions contradictoires de la part de certains pays membres, laisse plané des doutes sur un éventuel issu pacifique à cette crise. C’est vrai ! Le peuple africain vient de manifester leur ras-le-bol contre les pratiques antidémocratiques à travers les pays qui sont actuellement en ébullition et il se pourrait que Madagascar ne puisse pas s’en échapper si la HAT insistait sur son forcing.

En effet, un jour ou l’autre, les Malgaches exprimeront, à leur tour, leur ras-le-bol si ces mauvaises pratiques antidémocratiques continuent indéfiniment. Pour rappel, même celui qui était au pouvoir durant plus d’une quinzaine d’années avait été évincé d’un premier mouvement populaire monstre en 1991 et d’un deuxième mouvement de contestation en 2002 né d’une tension postélectorale. Cela ne vous dit pas quelque chose ? Enfin, si la HAT persistait à organiser ces élections unilatérales, le même scénario postélectoral risquerait de se reproduire. Et à savoir dans quelles conditions le dernier référendum s’est tenu, les risques ne seront pas à écarter car le peuple ne s’est prononcé ni sur la feuille de route Simao ni sur la nouvelle Constitution de Rajoelina et ni surtout sur les oppressions continuelles que la HAT usait de tout son pouvoir.

Bref, en ce qui concerne cette nouvelle Constitution, nous aurons bien l’occasion de démontrer au monde entier lors d’une élection véritablement transparente et crédible sous l’égide de la CI que la majorité n’adhère pas à cette voie anti-démocratique sans issue entreprise par la HAT et ce, contrairement à ce que Rajoelina venait de crier partout ! Eh oui ! Notre avons aussi droit à la véritable démocratie comme nos pairs africains et, juste en passant, il se pourrait que ce soit pour cette raison que la HAT n’aimait pas trop qu’on dise que Madagascar est un pays Africain alors que maintenant, c’est tout à fait… autre chose.

4 pensées sur “Les Malgaches ont aussi droit à la véritable démocratie !”

  1. la démocratie n’est pas un droit : C’EST UN DU !!!!

    A nous de nous donner les moyens , tous les moyens pour éliminer le dictateur , de plus d’opérette catapulté par l’ex puissance coloniale.
    La Francafrique a été conçue dans une LOGIQUE ESCLAVAGISTE .

  2. Le hic, c’est quoi?… C’est l’attitude d’un écervelé qui joue au petit soldat, avec beaucoup de qualificatifs qui lui sied à merveille: LACHE, PEUREUX, VERSATILE, ASSASSIN, CUPIDE, MENTEUR, EGOCENTRIQUE!… Et j’en passe!

  3. La plus grande mystification de la françafrique est de faire croire qu’elle n’existe plus. Le drame est que c’est son propre camp qui a « gobé » en premier le gros gros mensonge! C’est ainsi que la plupart des chroniqueurs, analystes et journalistes politiques français reprennent en choeur, avec plus ou moins cynisme, la tromperie. Mais nous savons, dans notre vie de chaque jour, que c’est faux, et la châtaigne est là en permanence pour nous le rappeler! De plus, tout a été calculé pour que le dernier coup soit porté contre notre tanindrazana via l’oif, la coi et leurs vassaux d’ici et d’ailleurs, dont le plus zélé est aujourd’hui maurice, on saura bien tôt ou tard à quel prix! GBD nous dit: »la démocratie n’est pas un droit; c’est un dû ». Il nous faudra aller chercher ce dû, à notre manière, dans le respect de nos valeurs.

  4. http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=12113&Itemid=55
    Candidature de M. Ravalomanana : le scepticisme d’Andry Rajoelina…
    Mercredi, 20 Avril 2011
    Le président de la Transition, Andry Rajoelina, s’est entretenu avec les journalistes après son entrevue avec le président mozambicain Armando Guebuza et avec le chef de la médiation de la SADC, Joachim Chissano. C’est à cette occasion que le chef de la Transition a exprimé son scepticisme sur l’éventuelle candidature de Marc Ravalomanana à la prochaine élection présidentielle …
    les conventions et lois internationales refusent l’amnistie à toutes les personnalités ayant été condamnées pour des crimes contre l’humanité, des génocides, détournement de deniers publics…. Marc Ravalomanana ne peut se soustraire de ce cadre puisque l’homme a déjà été condamné par le tribunal pénal d’avoir été le responsable de la tuerie à Antaninarenina, le 7 février 2009…

    La Réponse à Andry Rajoelina : Enquete sur la Tuerie du 7 Février 2009 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *