Rajoelina doit partir !

Front Républicain Démocrate Légaliste
Front Républicain Démocrate Légaliste
Front Républicain Démocrate Légaliste

C’est ce que je comprends de ce communiqué du FRDL que nous avons reçu à MyDago vers les 12:00 aujourdhui. Je vous le mets à disposition.

LA TROIKA OCTROIE DIPLOMATIQUEMENT UN DELAI POUR QU’ANDRY RAJOELINA  PART AVANT LE SOMMET EXTRAORDINAIRE QUI SE TIENDRADANS LES PROCHAINS JOURS

La violation par Andry Rajoelina des principes et valeurs du Traité de la SADC, de l’Acte Constitutif de l’Union Africaine et de la Charte des Nations Unies, suffiront à motiver la SADC de traduire le Phat et Consorts devant la juridiction compétente de l’Union.

 

Lors du prochain sommet extraordinaire de l’Union, la Troïka décidera de l’intensification et de l’élargissement des sanctions. Elle a d’ores et déjà diplomatiquement annoncée qu’Andry Rajoelina et consorts doivent quitter les lieux avant ce sommet extraordinaire.

D’un autre côté, la SADC entreprend de trouver une solution qui mettra définitivement fin à cette crise dans l’intérêt supérieur de la Nation, pour l’apaisement populaire et politique, elle sous entend que les protagonistes majeurs de cette crise, ne doivent ni présider  et participer dans le gouvernement de transition d’union nationale, ni se présenter aux futures élections. Dans ce contexte le retour au pays des exilés politiques  pourrait être  envisageable (matière à réflexion).

UN COUP D’ETAT RESTE UN COUP D’ETAT
(http://mydago.com/2011/03/un-coup-detat-reste-un-coup-detat/)

Le Front Républicain et Démocrate Légaliste – Mouvance Légaliste, demande aux puissances étrangères et à leurs Chancelleries présentent à Madagascar, de changer dès maintenant de vocabulaire et de recadrer leurs démocraties politiques en faveur de la population Malagasy et ce, en appuyant fortement la décision prise par la Troïka de la SADC le 31 mars 2011. Il est urgent et nécessaire de rétablir l’Ordre Constitutionnel, la Démocratie et le respect des Droits de l’Homme, pour se diriger vers la tenue d’élections libres, justes et crédibles.

Le Sommet du 31 mars 2011, annonce clairement que la Troïka rejette toutes les initiatives unilatérales organisées et mises en place durant ces deux années, par le PHAT et consorts, car ils sont hors cadre du processus de médiation de la SADC. Le peuple Malagasy ne veut plus entendre parler ni d’Andry Rajoelina, ni du Phat, ni des traitres ! Ils doivent PARTIR.

La population doit renforcer l’Union Sacrée autour du FIHAVANANA pour la sauvegarde de notre pays et pour l’avenir de nos enfants.

La SADC doit continuer de protéger la forêt et non pas les arbres.

MASINA NY TANINDRAZANA
MITOHY NY TOTOLA

FRDL – Mouvance Légaliste
Tonton Ambroise RAVONISON

4 pensées sur “Rajoelina doit partir !”

  1. Raha mba misy olo mahay kerikery ma ato @ MyDago ty sa ol efa lefaka? Zao ve no mba mpanao gazety? Raha efa tsisy hena-maso ty mpitsoka lefaka ty nagnino tsy mihinantay fa tsy raha magnadala olo ato. Tokony magnatogno pastera ano alagna devoly fa tena ……

  2. Mr Roandria si vous ne voulez pas débattre dignement et avec respect de l’autre,il vaut mieux s’abstenir car meme sous l’anonymat,Nous pouvons vous juger et vous considérer comme quelqu’un qui n’avez pas d’éducation ni d’instruction donc pas d’argument valable.
    Si vous voulez défendre la hat c’est votre droit, mais je vous conseille de la bien défendre car je suis près à détruire vos argumentations, bon courage!
    Amicalement!

  3. [Mais en faisant référence dans son point n° 6 sur le rappel et la réaffirmation de ses résolutions du 30 mars 2009, la Troïka de la SADC tient tout simplement à rappeler que le changement de régime du 17 mars 2009 était issu purement et simplement d’un coup d’État et qu’il y a urgence pour restaurer l’ordre constitutionnel qui n’est pas du tout acquise jusqu’à présent. Ce qui signifie en clair, dans le jargon diplomatique, que le vote du 17 novembre 2010 n’est nullement reconnu par la SADC et la communauté internationale (notamment les USA et l’Union Européenne…, il n’y que la chancellerie diplomatique française qui l’a pris en compte) comme faisant partie du processus de retour à la légalité ; donc nul et non avenu.

    Ce passage contredit les déclarations de Norbert Lala Ratsirahonana à la TVM lorsqu’il vantait que la feuille de route et la constitution sont complémentaires, et qu’il a eu l’assurance des émissaires de la SADC (lesquels ?) que cette dernière ne condamnerait pas le vote du référendum en maintenant le silence (qui ne dit mot consent!?) Aujourd’hui, l’affaire en est autrement pour tous ceux qui saisissent les usages du langage diplomatique.

    ….

    Tirer la couverture à soi et au pire creuser encore plus la fracture sociale au sein de la population,
    ==> C’EST UNE PARTIE DES GROUPEMENTS POLITIQUES QUI ONT VOLONTAIREMENT FAUSSE LES DISCUSSIONS EN :
    — C O N F O N D A N T  » S I G N A T U R E ET P A R A P H E  » —
    et en annonçant en grande pompe qu’il y aurait une reconnaissance internationale après le changement de gouvernement ; malheureusement il n’en est rien.

    La déception est au plus haut point, car encore une fois, les citoyens ont été bernés par des petits manipulateurs sans vergogne avides de sièges et privilèges personnels.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *