13 mai : une commémoration bien trop simple

la place du 13 mai enfouie sous un bâtiment
la place du 13 mai enfouie sous un bâtiment

13 mai est une date très marquante pour les malagasy depuis tellement d’années. Une place a été destinée à cette date, ce fut la place du 13 mai qui aujourd’hui est enfouie sous l’hôtel de ville bâti pour redorer l’image des foza. Cette place historique où le peuple malagasy est habitué à se rencontrer en vue de manifester contre des dirigeants, est aujourd’hui bien cachée par ce bâtiment consacré par les foza.

Aucune manifestation ne s’y est donc tenu aujourd’hui faute de place, la date et la place du 13 mai ne risquent-elles donc pas d’être oubliées. La commémoration demeure uniquement dans le cœur de chaque citoyen, il ne leur était pas possible de se réunir devant la place sacrée en ce vendredi 13 bien tombé. D’ailleurs quiconque voulant organiser un meeting risquerait d’être incarcérer à vie en ces périodes où les foza pensent encore s’imposer.

Il fallait pourtant que cette date soit commémorée et marquée encore une fois. Nous aurions pu nous mobiliser pour enlever ces foza du pouvoir. Rien que pour défendre l’honneur de tous nos parents qui se sont sacrifiés pour faire de cette place du 13 mai une place historique où les manifestations populaires ont servi à leur redonner de l’espoir.

De plus, cette place a tellement de valeur pour nous qui sommes partisans de Marc Ravalomanana, c’est bien là qu’a débuté tout le changement qu’il a apporté à notre pays. Nous avons lutté auprès de lui, nous l’avons soutenu, c’était dur mais on a réussi. Si nous baissons les bras aujourd’hui c’est que nous n’avions pas assez de courage et que nous jetons tout l’espoir de créer un avenir meilleur. De plus, cette lutte que nous avions menée avec notre Président marc Ravalomanana n’aura servi à rien.

2 pensées sur “13 mai : une commémoration bien trop simple”

  1. L’on peut dire que l’hôtel de ville bâti pour redorer l’image des Foza
    La réalité est qu’elle n’attire plus que les oisifs.
    – grande cour en béton qui dégage un air si sec

    Grand besoin d’aménagement pour donner un look externe plus nature humaniste

    Mais dans tout ceci: la grande voie toute droite est coupée en son milieu!
    Quelle transformation : Avenue de l’indépendance EN retour à la dépendance?

  2. J’ai beaucoup hésité avant de poster ceci. Il faut arrêter avec cette histoire du 13 Mai! En 1972, 4 ans aprés le 13 mai 68 français, lequel n’est qu’une copie des manifestations anti-guerre du Vietnam des Américains, l’AEOM en particulier, avait INSPIRÉ la date du 13 Mai pour manifester « solemnellement » contre le régime Tsiranana. Y a rien de sacré en-dessous!
    Mieux, qu’en a-t-on retiré depuis? IL FAUT Y RÉPONDRE!
    presque 30 ANS DE STAGNATION AVEC RATSIRAKA!
    plus de 20 ANNÉES DE MISÈRE AVEC RATSIRAKA! Et vous appelez cette manifestation, cette PUTAIN DE MANIFESTATION NAIVE VITE RÉCUPÉRÉE DU 13 MAI comme une LIBÉRATION?
    Faut arrêter les conneries!
    Jouant avec les dates et les lieux, vous savez trés bien quand et où le VENDU rajoelina a pris son pouvoir, pas un 13 Mai, mais il a utilisé AUSSI le faux « symbole » puisqu’il a appelé au renversement de Marc Ravalomanana sur la même place! Où en est-on aujourd’hui?
    Ce sont les BONNES DÉCISIONS qui font les LIEUX et les DATES, et non l’inverse! Réveillez-vous et arrêtez de donner du sacré là où il n’y en n’a pas! C’est tellement tristement NAIF!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *