A qui profitent les lobbyings de Rajoelina ?

La réunion de la SADC qui aura lieu le 20 mai prochain s’approche à grands pas. Jusqu’à ce jour, la reconnaissance de la HAT demeure incertaine tandis qu’elle continue de dépenser de l’argent pour ces lobbyings en défaveur du peuple qui crève à petit feu.

Les dirigeants actuels ne ménagent pas leurs efforts pour foncer là où il y aurait la reconnaissance internationale et ce, quite à dépenser une fortune. Cependant, c’est un travail qui aurait déjà dû être fait depuis longtemps si la HAT comptait réellement sur cette fameuse reconnaissance internationale. Mais voila ! Elle s’en foutait ! A présent, elle se dit être sortie de sa torpeur pour foncer là où les autres ont laissé leurs empreintes indélébiles.

En fait, cela va de soi et l’on doute fort que la HAT de Rajoelina réussisse à emballer les Chefs d’Etats Africains pour sa cause. Donc elle peut toujours courir car la reconnaissance internationale ne s’acquérirait pas de cette manière. Enfin, le partage équitable du pouvoir entre les protagonistes, compromis par Rajoelina et sa clique depuis le début de cette crise, constitue l’unique porte de sortie pour tout le monde.

Pour rappel, l’entêtement de Rajoelina a plongé le pays dans ce marasme socio-économique. Pratiquement, la situation s’empire de jour en jour alors que Rajoelina et sa suite continuent de dépenser sous prétexte de faire passer ces lobbyings qui ne seraient rien d’autre que de gestes politiques pour adoucir l’opinion publique. Eh oui, franchement, la situation ne devrait-elle pas s’améliorer, ne serait-ce qu’en terme d’apaisement politique, si les « succès » à n’en plus finir après chaque voyage étaient réellement au rendez-vous ? Et pourquoi donc les anciens compagnons de lutte de Rajoelina, surtout cette « Nouvelle Alliance pour le changement démocratique », lui tourneraient le dos si les « succès » étaient palpables ? Ca ne colle pas du tout !

Bref, les Américains viennent de tirer la sonnette d’alarme avec leur rapport sur les Droits de l’homme qui, d’après la HAT, aurait discrédité les lobbyings de Rajoelina. Supposons que cette supputation s’avérait être exacte, qui tireraient donc profits de ces offensives diplomatiques tout en sachant que les conditions temporelles ne seraient pas à l’avantage de la HAT de Rajoelina ? Affaire à suivre !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *