Baguette magique à l’Emmoreg, les étudiants plus que déterminés !

La manifestation estudiantine s’intensifie et la position du SECES n’a pas changé d’un iota. Les revendications continuent donc à l’Université d’Antananarivo et l’on voit mal la HAT les satisfaire toutes.

La situation vient de monter d’un cran à Ankatso alors qu’on n’y avait même pas songé, il y a quelques jours. Toujours est-il que les problèmes sont bels et bien là et la HAT semblait être passive malgré les sonnettes d’alarme tirées par le SECES depuis l’année dernière. C’est vrai ! Le laxisme dont la HAT fait preuve ne résoudra pas le problème. Au contraire, il ne fait qu’envenimer la situation à tel point que ni du côté des étudiants ni du côté des enseignants-chercheurs, il n’est plus question de faire marche arrière.

Depuis des mois, l’Etat n’a pas bougé son petit doigt. Le comble,  vient ensuite ce nouveau Ministre qui ne faisait que gueuler sur son perchoir et excusez-moi du peu, … sur ses grands chevaux. Comme s’il suffisait d’une baguette magique à « l’Emmoreg » pour étouffer les manifs. Oh non ! Il se trompe et il ne suffit plus d’inciter un ou deux étudiants pour rassurer ses pairs à la télé ni de « soudoyer » les têtes dirigeantes des associations estudiantines. En passant, le gars qui passait à la télé, sur une chaîne TV locale, mercredi soir, avait raison quand il disait « pourquoi refuser l’argent que certains jettent par la fenêtre (vola adala tompo) pour anéantir la manifestation estudiantine ? ».

C’est vrai ! C’est l’avenir de toute une génération qui est en jeu. Si c’est de cette façon que la HAT pense résoudre le problème, elle se met le doigt dans l’œil. Encore une fois, c’est de l’argent jeté par la fenêtre car les étudiants sont déterminés à faire aboutir leur revendication.

Bref, les étudiants ont droit à une année « U » correcte et les enseignants, leurs indemnités. Ce n’est pas la peine de dire que « ce ne sont pas des étudiants puisque ce n’est pas encore la rentrée ». C’est une offense grave tant envers les étudiants que les contribuables qui payent l’Etat pour que l’Enseignement Supérieur et l’administration, en générale, marchent d’une manière correcte. Enfin, les étudiants et les enseignants construisent l’avenir de ce pays et si notre Ministre dont le nom faisait déjà « sensation » à une autre époque, ne comprenait pas cela, serait-il vraiment à sa place ? Sinon, certains voudraient-ils encore détruire nos Universités ? Matière à réflexion !

1 pensée sur “Baguette magique à l’Emmoreg, les étudiants plus que déterminés !”

  1. Ary ahoana izao hoy ny mpianatra sy n ray amandrenin’ny mpianatra tamin’in mpianatra novonoin’ny FATin’alika iny?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *