Des critiques grotesques pour orner notre scène politique de « pour » et de « contres » ? Soyons vigilants !

En flairant le pire qui pourrait s’abattre sur ce pouvoir volé, les anciens proches de TGV regroupés au sein du NACD essayent-ils de se démarquer des farouches défenseurs de la feuille de route Simao à l’approche de la réunion de Gaboronne ? En effet, qui avaient fait voter cette nouvelle Constitution bidon ? Qui avaient signé ladite feuille de route ?

Chacun devrait assumer ses responsabilités, ni plus ni moins ! Tout en sachant qui sont ces politiciens regroupés au sein du NACD et, à une certaine époque, avec qui ils travaillaient, soulever les « incompatibilités » comme « facteurs de blocage » sur la mise en application simultanée de la Constitution foza et de la feuille de route paraphée à Ivato ne survient-il pas tardivement ? Bien sûr ! Ils auraient dû y penser avant mais le fait est qu’à chaque fois que les donnes évoluent, ces politicards essayent de nous montrer leur « neutralité politique » afin de mettre les semblants de « consensualité » et d’ « inclusivité » à l’avantage de Rajoelina. Cette attitude n’est plus à décrire, mais limitons-nous au fait, par exemple, qu’un certain Alain T. siège actuellement au CST.

Eh oui ! C’est la pire mystification qui soit ! D’ailleurs, avec des idées politiques sans fondement reflétées par les critiques, disons douteuses, les membres du NACD se décrédibilisent d’eux-mêmes en fustigeant ce qu’ils ont « modelés » lorsqu’ils étaient au pouvoir. Pour mettre du piquant, en tant qu’ « expert » qui critiquerait ses propres « réalisations » ? Personne bien entendu et à chacun sa manière d’analyser les événements. Toutefois ces derniers temps, l’échiquier politique national tend à démontrer que la balance n’est pas en faveur de Rajoelina pourtant les faces cachées de ces groupements ou plateformes politiques manifestent le contraire, ne serait-ce que sur l’empêchement du retour du Pdt Ravalomanana.

Bref, cet empêchement dit tout sur ce que pense réellement une personne ou un politicien sur cette crise donc heu… la vigilance est de mise car Rajoelina et sa clique se préparent déjà aux élections sans les 3 mouvances quoiqu’il advienne de la prochaine réunion de Gaboronne. Et pour orner notre scène politique de « pour » et de « contres », ces groupes ou plateformes politiques dont les membres étaient autrefois de « mèche » avec Rajoelina, diraient n’importe quoi pour critiquer grotesquement le pouvoir en place pour que les élections unilatérales de Rajoelina soient crédibles aux yeux de la CI.

1 pensée sur “Des critiques grotesques pour orner notre scène politique de « pour » et de « contres » ? Soyons vigilants !”

  1. Bien vu Rakoto R !
    Rendrika ny sambo, mitsaoka ny voalavo !! Koa tokony hitandrina fa voalavo mitondra aretina, ka toy ny renard romotra, « mila mailo »! Tsy misy fanafody manasitrana an’ireo !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *