Elle est où la franchise universitaire ?

La franchise universitaire violée
La franchise universitaire violée

Par définition, la franchise universitaire est l’interdiction aux forces de police de forcer l’enceinte des facultés. Pourtant, ce n’était pas le cas, puisque les forces de polices sont entrées dans l’enceinte universitaire armée jusqu’aux dents. Comme prétexte, elles ont affirmée que c’était pour arrêter les étudiants qui leurs ont lancé des pierres. Donc, des pierres contre la violence policière, des pierres contres des balles.

Depuis quelques temps, la Hat se vante d’être arrivée à résoudre tous les problèmes. Elle joue les pompiers et a du éteindre de nombreuses flammes, il y a eu comme on l’a constaté de nombreuses revendications. Parmi celles-ci, les revendications des grossistes, celles de la SECES, celles des transporteurs, etc. Concernant ces grèves estudiantines, même si Rajoelina affirme que des solutions ont déjà été trouvées, elles persistent au point de montrer la vraie facette de la Hat.

En effet, c’est une fausse institution qui s’est formée sur des mensonges, des manigances et des crimes incluant un génocide. Rajoelina joue les dictateurs et compte sur les forces armées comme sa meilleure arme. Et les forces armées apportent leur soutien à la Hat jusqu’à violer la franchise universitaire. Faudrait-il le rappeler que ces étudiants constituent l’avenir de ce pays ? Pourquoi montrer autant de violence envers eux, il ne demande que si peu pourtant : une rentrée universitaire digne de ce nom.

Tout va mal aujourd’hui mais on dirait que certains prennent un malin plaisir à ignorer tout ce qu’endure le peuple malgache devant cette crise…

9 pensées sur “Elle est où la franchise universitaire ?”

  1. S’il vous plaît, pour l’amour de Dieu, ARRÊTEZ DE MENDIER DES DROITS que personne ne veut vous reconnaître! C’est des mots inventés par les français, qui FOUTENT même la confusion chez eux! Vous croyez que dans un pays sans respect minimum du peuple, des MOTS pourraient avoir un sens?
    C’est cela le POISON que la france a mis dans la tête de l’Africain! Des mots qui n’engagent que les NAIFS CRÉTINS qui y voient plus que ce qu’ils contiennent!
    Et blabla, respect de Maputo, et blabla que fait l’ONU et blabla obama n’aime pas la HAT! QUE DES CONNERIES DE NAIFS!
    Le MINABLE DJ conseillé, contrôlé et télécommandé par les tsotsoka, a compris votre IMBÉCILITÉ NAIVE! Il vous provoque même maintenant en usant du même vocable pseudo-juridique que vous! En un sens, il devrait vous réveiller! NON! VOUS CONTINUER À DORMIR ET À RÊVER!
    ARRÊTONS DE MENDIER! IL FAUT DES ACTIONS CONCRÈTES! comme le rodobe du 18/6 où l’on va dire, je l’espère pas trop tardivement, que le CONNARD TRAÎTRE rajoelina DOIT PARTIR! et on le FORCERA (radical: FORCE) à partir comme il l’a fait à d’autre, en étant MASSIVEMENT NOMBREUX à scander: « MIALAHA ANY IALAHY RY TSY VANONA! » quoique fasse ses MIARAMILA VOAVIDY TAMIN’NY VOLA PARATA KELY!
    La normalisation du régime HAT est en marche mais ce que l’on ne réussit pas maintenant, on le réussira plus tard, avec ou sans rajoelina la PUTE!
    COURAGE ET LAISSEZ DE CÔTÉ LE PRÉCIS DE DROITS FRANÇAIS! C’est du CACA, DE LA PURE MERDE dans les circonstances actuelles!

  2. Notre liberté , nous la ferons de nos mains , et par nos propres forces.

    Arrêtons de suivre, de commenter le mauvais film des actions de la fat-alité.

    Mila hetsika goavana amin ‘izay

  3. Ca c’est vrai, il nous faut de l’action au plus vite, sinon on n’aura plus aucune occasion pour les écarter de là. Ras le bol des petites revendications qui n’aboutissent pas!!!

  4. Question à 1 ariary !
    Dans quel pays peut-on voir des personnes victimes de vols, pleurnicher et s’agenouiller devant le voleur, afin que ce dernier leur rende les objets volés ????

  5. Aoka tsy hihemotra e! tsy lasa intsony mihitsy izao, ary raha sanatria mihemotra ny mpitarika fa mety ho voavidy koa?! dia aoka tsy hihemotra intsony ny tena vahoaka mihinan’ny FATiny.

  6. je partage l’avis de Joetke.

    pourquoi continuer à « bavasser » , rêvasser de droit , dans un Etat de NON DROIT tenu par des dictatorions d’opérete soutenus par une puissance étrangère bien plus puissante:
    la seule expression posdsible est la violence , face à la violence.

    malefaka laotra intsika !

  7. dans mon pays le Gabon les franchises universitaires ont été levées depuis bientôt 2 mois, les gendarmes y circulent comme bon leur semble interdisant tout attroupement de plus 2 étudiants, et en cas de résistance quelconque de la part des étudiants ce sont des bombes lacrymogènes qui nous éparpillent ou encore des bombes chinoises… qu’ont fait les pays africains au bon Dieu pour mériter tout celà. pouvoir illégitime, régime dictatoriaux, avidité du pouvoir, putain nous sommes encore loin comme les fesses…

  8. Omeko anareo ny definition ny atao oe franchise universitaire fa tena mampalaelo ny zavatra mitranga
    Les franchises universitaires :
    Toutes les parties prenantes de la communauté universitaire
    contribuent, dans tous leurs comportements, au rehaussement des
    libertés universitaires de telle sorte que soient garanties leur
    spécificité et leur immunité. Elles s’interdisent de favoriser ou
    d’encourager les situations et les pratiques qui peuvent porter
    atteinte aux principes, aux libertés et aux droits de l’université. Par
    ailleurs Elles doivent s’abstenir de toute activité politique partisane
    au sein de tous les espaces universitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *