Les forces armées soudoyées

neutralité zéro des forces armées
neutralité zéro des forces armées

Rajoelina joue le petit malin, pour préserver le soutien des forces armées, il a offert pleins d’équipements sous forme de dons présidentiels. Cela s’est passé dans la journée de mardi 3 mai au camp de la Capsat à Soanierana. Rajoelina lui-même a fait le déplacement pour remettre ces dons en compagnie du ministre de la Défense et du chef d’État-major général des armées.

Encore une fois, Rajoelina tente de soudoyer les forces armées afin que celles-ci maintiennent toujours leur position actuelle. C’est tout de même étonnant de penser que des chaussures, des chaussettes et des vêtements fabriqués en chine puissent les influencer autant. C’est clair que les plus hauts gradés sont très bien payés en dehors de ces dons pour se taire comme ils l’ont fait depuis un moment.

Et dire que les foza affirment que ces dons consistent à redorer l’image des forces armées de Madagascar. Mais quelle image veulent-ils montrer ? Nous constatons tous et c’est indéniable qu’elles ne sont plus neutres. Elles ont rejoint le coin de Rajoelina depuis des lustres, il n’est plus question de neutralité mais d’intérêts personnels. Où va notre pays ? Nous n’avons jamais connu de pareille situation, le peuple malgache vit sous l’emprise des foza. Mais cette situation va-t-elle encore durer plus longtemps ?

On ne peut plus compter sur les forces armées, alors sur qui allons-nous compter ? Heureusement, nous avons encore notre Président Marc Ravalomanana qui est notre seul espoir. C’est la clé qui nous mène vers la sortie à cette crise, d’ailleurs, il promet de revenir pour se faire élire de nouveau. Quel qu’en soit le prix il se portera candidat aux futures élections. Gardons notre foi en lui et ne baissons jamais les bras pour le retour de la légalité.

7 pensées sur “Les forces armées soudoyées”

  1. Ce genre de pratique pose toujours des problèmes et relatent la qualité du détenteur du pouvoir.

    S’il s’agit d’un don venant d’un pays tiers ou d’une personne tierce, alors ce sont à leurs représentants d’officialiser ledit don. Dans le cas contraire, le tenant du pouvoir risque de se passer pour détournement de biens à titre personnel même s’il le destine bien à bon port.

    Le plus grave est si le financement provient du denier public. Il y a alors au moins deux ou trois problèmes graves. 1- détournements de fonds à des fins personnelles 2- pourquoi l’Etat finance des entreprises chinoises alors que l’emploi manque à Madagasikara? 3- Insulte à l’endroit du savoir faire et la capacité des malagasy à produire 4- Fuite de devises…

    Ceci dit, ce qui se passe montre bien les difficultés actuelles des tenants de ce pouvoir à être efficace dans le sens noble du terme.

  2. Ireo miaramila ireo no mba vahoakan’ny Lavasanga,ny tena vahoaka dia tavela eo …..

  3. Ny hery tsy mahaleo ny fanahy e! Azireo ny aller fa antsika vahoka malagasy zanak’i Dada ny Retour. Aza kivy fa misy farany daholo izao asn-devoly zao. Mivavaha mafy hatrany fa moba antsika Andriamanitra.

  4. Je ne suis pas persuadé que cette idée de soudoyer l’armée vienne de Rajoelina en personne.Je soupçonne une autre nation derrière tout cela par l’intermediaire du mentor (suivez mon regard).Mais comme toujours, les vatany récoltent des miettes(chaussures et chaussettes venant de chine…ça va sentir le nuoc-man vu que ce sont souvent des produits de 3ème catégorie qu’ils nous envoyent) mais ça pourra faire l’affaire.Et par la même occasion,les taovany continuent à se goinfrer avec l’argent du peuple (trafic de bois de rose).Il faudrait qu’on arrive à lancer des tracts expliquant cette exploitation de l’Homme par l’Homme par dessus les toits des casernes pour atteindre la conscience des militaires de rang.Ils sont majoritaires et finiront par ne plus accepter cette situation intenable.En outre,nous incitons Ratsiraka à « brosser » les autres officiers(ne bénéficiant pas de cet avantage en nature) de sorte qu’ils se mutinent.

  5. La seule solution c’est de descendre dans la rue, avoir le courage d’affronter l’armée, ne plus attendre qui que ce soit pour nous sauver.

  6. Aza manadino ny mitaky ny fahafahana ho an’i Rakotoarivelo sy Charles Randrianasoavina, fa ireo no vavolombelona ho an’ny fahafahana !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *