Manifs sur manifs, la dernière ligne droite ?

Les forces de l’ordre ont du pain sur la planche car plusieurs manifestations sont prévues se tenir cette semaine. Il y a tout d’abord le Rodobe, les manifestations estudiantines qui continuent de faire parler d’elles à Ankatso et enfin, celle du MIB. Concernant cette dernière, on n’en sait trop rien toutefois leur motif est très clair, ce sera une journée de refus. Eh bien, l’on dirait que la révolte vienne de partout et l’on se demande quand sera-t-elle généralisée.

À présent, Rajoelina et sa clique oseraient-ils encore prétendre que le mouvement orange de 2009 était réellement celui du peuple ? Entre un coup d’État et un mouvement populaire, il y a quand même une énorme différence marquée surtout par le pouvoir des armes. Mais là, il s’agit de revendications justifiées contrairement aux leitmotivs « tsy azo ohanina ny lalana » qui veut littéralement dire « les routes ne sont pas comestibles » ou encore « cette route là » (iny lalana iny) qui ne mènent nulle part.

Franchement, c’est un cul-de-sac sans avenir dont les sentiers sont parsemés de tous les maux sociaux qui puissent exister sur terre, engendrés par la haine cultivée par la diabolisation excessive du régime Ravalomanana par l’ancien DJ. Eh oui ! Ce chemin emprunté par les putschistes a fait de Madagascar l’un des pays les plus pauvres du monde dont le lot quotidien de son peuple se résume à la misère et à la famine.

Pour rappel, le manque de financements de la part des bailleurs traditionnelles pèse lourd sur notre économie et là… rien ne va plus. Il est tout à fait normal donc que peuple s’exprime contre ce régime car il n’en peut plus ! Une question s’impose donc, avons-nous atteint le point de non-retour ? Toutes les donnes socio politiques tendraient à le justifier et à travers ces différentes manifestations, le pays serait au bord d’une explosion sociale.

Bref, les mouvements de contestation contre le pouvoir en place s’intensifient. Face à ces pressions, Rajoelina cédera-t-il ? Vu son entêtement depuis le début de cette crise, l’on doute fort qu’il capitulera si facilement. Enfin, la réunion de la SADC s’ approche à grands pas et notre situation politique, elle aussi, évolue à grande vitesse. Entre temps, les grenades lacrymogènes font encore parler d’elles après quelques mois d’accalmie… est-ce la dernière ligne droite à franchir pour les légalistes ? L’avenir proche nous le dira !

9 pensées sur “Manifs sur manifs, la dernière ligne droite ?”

  1. Les financements parallèles ont des limites, tout comme l’exportation illicite de bois de rose, ou des pierres précieuses ou semi-précieuses !
    Les karana, dont un en particulier, vont encore une fois fuir quand cela sentira le roussi.
    Pour le moment, il faut que les étudiants rejoignent le gros de la manifestation, car manifester pour le respect de la franchise universitaire ou celui d’un quelconque calendrier n’a plus aucun sens, étant donné l’état de délabrement du pays.
    Vu la Charte africaine de la Démocratie, de la Gouvernance et des Elections, le putschiste A. domelina ne pourra jamais se présenter à une élection présidentielle. On ( Paris ) le lui a rappelé cette évidence tout dernièrement, aussi, les récentes déclarations du putschiste ne sont que pures balivernes, propos ineptes.
    Seulement pour pallier à cette déconvenue, ses mentors ont imaginé une autre solution qui n’est pas un scoop en soi, c’est la non participation du Président Ravalomanana lors d’une prochaine élection.
    Le peuple malgache ne doit pas être privé de ses droits, ni de ses choix. Une pétition sera mise en ligne, et la signer est un devoir sacré.
    La diffuser également, même auprès des connaissances ou amis, non-malgaches !!!!!

  2. Les Malgaches n’ont pas la reconnaissance du ventre (exemple en 1972 ,et maintenant: on ne dit pas merci à l’epouse qui a fait un bon repas) ça veut dire que en fait on ne sait pas defendre notre part de beefsteak meme si le proverbe sur le chat et la viande existe;mais la conscience des problemes rend les choses differenttes .Dieu nous regarde et nous ecoute .

  3. Si cette explosion est seulement aujourd’hui, preparez vous tous a un long, tres long tunnel hatiste. Franchement beaucoup de Malgache sont encore si bete de croire que tout est la faute de ravalo et que rajoelina a bien fait d’etre-la. Ce genre de vaurien mene le pays a Tregs Grande Vitesse vers le fond.

    Demain il y a le MIB qu’est ce que cela va donner ?

  4. bako dit :

    18 mai 2011 à 9 h 45 min

    « Heureusement que Dieu nous regarde et nous écoute ! »

    ATTENTION!!! LA POLITIQUE EST UNE AFFAIRE TERRESTRE ET HUMAINE, ATTENDRE LES SOLUTIONS DE DIEU SIGNIFIE QUE L’ON RENONCE A FAIRE FACE A SES RESPONSABILITES ET A SON LIBRE ARBITRE,C’EST REJETER SON HUMANITE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *