Pouvoir et sa prévoyance, S’enfoncer davantage à cause d’un entêtement

Entêtement et fierté ont une différence et ne vont pas souvent ensemble. Etant têtu on n’est pas forcément fier. On ne cesse de dire qu’on est fiers d’être Malagasy et qu’il est temps de le prouver. Nous n’avons aucune fierté, puisque se soumettant et acceptant le penchant et la culture, et surtout étant faibles face, à tous ceux qui sont autour de nous ? Où est-elle cette obstination héritée de nos ancêtres qui ne se laissaient pas faire malgré les diverses aliénations imposées ici ? Dommage que celui qui en parle n’a aucune idée sur ce qu’il dit que les discussions qui en naissent n’ont aucun sens.

 

  • Que peut-on alors dire du comportement de celui qui en dépit des conseils s’entête à faire régner sa propre ambition occasionnant l’isolement total de notre pays ?
  • Où nous a-t-elle mené sa prise de décisions sans consulter qui que ce soit, refusant et détruisant les moindres idées qu’on partageait ?
  • Qui ose dire être fier de résoudre la crise du pays grâce aux discussions entre Malagasy criant de la gorge ?
  • N’est-on pas encore conscients que nous perdons du temps et que nous nous vantons posséder ce que nous n’avons pas du tout ?
  • On se montre des gens de « fihavanana » alors qu’on se plie et même qu’on est complice de celui qui détruit ce « fihavanana » et la solidarité ?
  • On a beau dire créer de choses nouvelles, on veut les créer sur la corruption ?
  • Qui peut dire tirer profit de cette fierté proclamée chaque jour ?

Seules pauvreté et préoccupations sont les conséquences sans fin vécues par le pays vu cette fièrté qu’il n’a jamais eue. Soit celui qui se dit fier soit celui qui est encore têtu ne peut se passer de la communauté internationale.

Celui qui s’entête pour rien finira toujours par s’enfoncer davantage, se mordra les doigts et rebroussera chemin tôt ou tard ; le dit fier mourra de honte devant la société qu’il a trompé. Un pays n’en est pas un sans ses propres coutumes et mentalité. Aucun pays voulant vivre dans la paix et la sérénité ne peut s’obstiner à ne pas accepter les organisations de tous les pays.

Son entêtement déplacé ne peut apporter de bien à son peuple. Nous ne serions pas dans cette situation imposée si nous n’étions pas têtus et ambitieux pour rien. C’est le pays du « moramora » et du faible mais têtu et refusant les conseils. Ou bien il vaut mieux mourir que se laisser convaincre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *