Un peuple en colère mais qui ne s’exprime pas

la colère populaire
la colère populaire

Depuis cette crise, le peuple malgache ne ressent que colère et déception. Une colère envers ces foza qui ne cessent de profiter de son silence, une déception de ne pas avoir leur père tout près d’eux en ces moments difficiles. La majorité des malgaches vivent dans la misère, le taux d’insécurité et celui du chômage se sont accrus à un niveau dont on ne croyait pas possible en deux années. Et dire que cela n’inquiète pas la Hat, la sortie à cette crise est loin d’être leur priorité, d’ailleurs elle ne l’a jamais été.

Le peuple est en colère mais ne l’exprime pas assez pour que ces foza comprennent enfin qu’il est temps pour eux de s’écarter du pouvoir. Certes, on voit des revendications un peu partout mais cela manque trop de solidarité. Actuellement, des manifestations estudiantines à Ankatso, des journalistes qui réclament leur liberté, etc. Pourquoi ces revendications n’atteignent-elles pas un niveau national ? On dit souvent que l’on n’y peut rien contre la colère populaire et pourtant nous en sommes encore là.

Il faut qu’on exprime notre colère, faire en sorte que ces foza comprenne enfin que les forces armées ne constituent guère la population malgache. Ils ont l’appui de celles-ci et ne se donnent pas la peine de penser eu peuple malgache. Sachant qu’elles devraient être neutres et qu’elles doivent nous protéger, les forces armées sont passées outres de leur devoir. Ils ont rejoint le camp de Rajoelina et assure son maintien du pouvoir.

En début d’année, nous avions cru que la situation allait changer rapidement quand certains des partisans de Rajoelina faisant partie des forces armées ont fait des déclarations inattendues. Une de nos déceptions les plus marquantes mais aujourd’hui on espère toujours le retour de notre Président Marc Ravalomanana. Cela nous réjouit vraiment d’avoir encore quelqu’un sur qui compter.

2 pensées sur “Un peuple en colère mais qui ne s’exprime pas”

  1. non!! il s’agit d’un grave problème sur lequel nous devons sérieusement réfléchir; je soumets à votre examen cette lettre reçue d’un correspondant;ce qu’il dit est sévère mais je crois que c’est en grande partie exact!
    ===========================================
    =Je me demande vraiment si les Malgaches ne sont pas masochistes !!!
    Il suffit de voir à quel point nous « jouissons » littéralement à célébrer les défaites avec faste et grandiloquence : VVS, 1947, et, tout récemment la jacquerie ( ?) du SUD
    On me répondra 1972 ;
    Ce fut une victoire à la Pyrrhus, la suite l’a bien prouvé ;
    Elle fut obtenue pour deux raisons :
    – Tsiranana, ancien instituteur, était encore marqué par la morale républicaine
    -il n’avait plus la foi tant les délires communisants d’Andriamanjato avait conquis les esprits. A PREUVE ! LE SOCIALISME BANCAL DE RAMANATSOA ET DE SON EQUIPE, .AGGRAVE JUSQU’A L’ABSURDE PAR RATSIRAKA
    SAURONS-NOUS CETTE FOIS PENSER PAR NOUS MËMES ET ETABLIR QQCHS DE DURABLE ? J’EN DOUTE EN ENTENDANT NOS INTELECTUELS DEBLATERER SUR LES « BOURGEOIS COMPRADORES » ET EN CONSTATANT LA VORACITE DES GENERATIONS MONTANTES.
    CE SERA ENCORE TRES DUR !!! CES PROPOS, J’EN SUIS CONSCIENT, VONT SERIEUSEMENT CHOQUER MAIS IL FAUT LES DIRE ET EN DISCUTER !!!
    ======================

  2. « on espère toujours le retour de Ravalomanana », oui, mais tant que ce sont toujours ces foza qui gouvernent, et tant que personne (y compris moi) ne se préoccupe sérieusement de notre patrie, c’est à dire bouger, montrer par des actions concrètes comme descendre dans la rue et avoir le courage d’affronter l’equipe de Richard , tant que aucun leader ne se profile à l’horizon , je pense qu’il nous faudrait accepter d’être gouverner par ces bandits. Où êtes-vous les Mafana, les étudiants non vendus, vous ne voyez pas que ce sont surtout les enfants, les femmes et les vieillards qui sont de vrais patriotes? Et vous? Et nous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *