Des convictions légalistes endurcies face aux actions palliatives HAT-iennes, un régime sursitaire ?

Et revoilà ! Tout recommence ! Manifs interdites pour un semblant d’  apaisement à la veille de la réunion de la dernière « chance » ! Même les endroits clos sont interdits. Pour un semblant d’apaisement, c’en est un mais les mouvements de contestation, ils sont bels et bien là ! Enfin, les tenants du pouvoir arriveront-ils à contenir éternellement ces mouvements populaires ?

Ces derniers temps, les régimes qui font preuve de dictature en usant la force pour réprimer leur peuple sont tombés ou sont sur le point de s’écrouler et celui qui impose ses lois chez nous n’y échappera pas. En effet, les tenants du pouvoir actuel ont usé toutes les formes de répressions qui puissent exister sur terre pour pallier temporairement aux mouvements populaires sous prétexte d’instaurer un climat d’apaisement social.

En fait, sans passer par la véritable réconciliation nationale, tout le monde s’accorde à dire que cet « apaisement » sera également une utopie telles les promesses irréalisables criées par Rajoelina lors de son accession au pouvoir. Au contraire, connaissant l’attitude docile des malgaches qui, à longueur de temps, pourra se traduire par une révolte générale confirmée par un sociologue malgache contemporain, elles vont certainement s’amplifier et ce, ne serait-ce que l’empêchement du dernier Président élu démocratiquement de se présenter aux prochaines élections.

Malgré les tentatives des pro-HAT de nous imposer leur « climat d’apaisement », sans amnistie générale ni réconciliation, il n’en sera rien. Contourner les principes d’inclusivité et de consensualité prônés par la CI ne ferait que retarder le processus de sortie de crise et par la même occasion, cultiver la haine envers les dirigeants actuels vu les déboires politiques et économiques que ces derniers font preuve.

Inutile de tourner autour pot ! Ces abus ne feront qu’aggraver les tensions sociales qui risqueraient d’exploser à tout moment. Si la HAT persistait dans cette voie sans issu, à sens unique, et à l’aide des armes, les faces cachées et la vérité sur ce pouvoir de fait finiront par s’éclater au grand jour. Bref, bien que manipulatrice soit-elle, la HAT n’arrivera pas à imposer ses idées à tout le monde puisque les convictions et les idées « légalistes » ne se plieront pas devant les armes. Dans ce cas, Gaborone ne serait qu’un sursis et ces actions palliatives n’atténueront pas les contestations qui sont sur le point de se généraliser. ! A suivre !

1 pensée sur “Des convictions légalistes endurcies face aux actions palliatives HAT-iennes, un régime sursitaire ?”

  1. Je tiens à vous remercier tous,
    Rakoto R et Solofo Mya
    ceux qui ont signé la pétition,
    ainsi que tous les forumistes légalistes
    et ceux assidus à Magro!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *