Des formations politiques pro-TGV pour l’échec de Gaborone, la SADC n’a pas droit à l’erreur !

Tout se précise sur les « parties prenantes » stipulées dans le texte rapportant les dernières décisions de la SADC. Par conséquent, la déclaration selon laquelle, uniquement, les partis politiques qui ont paraphé la feuille de route Simao devront rejoindre Gaborone pour finaliser sa signature est totalement erronée.

Expressément ou implicitement, les mensonges des tenants du pouvoir actuel ne vont donc pas s’estomper d’ici peu et l’on s’attend à l’issu de cette réunion de Gaborone des déclarations du même genre émanant des pro-HAT par le simple fait que tous textes qui feront l’objet d’interprétations rimeraient avec les aspirations HAT-iennes. Eh oui ! Nous avons déjà eu l’occasion de constater à plusieurs reprises que tout ce qui était décidé en commençant par la signature des accords de Maputo, a été dévié par les tenants du pouvoir de leur sens initial et ce, à leur avantage. Bref, tous ceux qui vont à l’encontre des intérêts de la HAT tant politiques qu’ « économiques » se verront être traduites d’une manière consensuelle par les 300 groupuscules politiques qui ont signé la feuille de route Simao.

Concernant cette dernière, elle sera donc discutée une nouvelle fois à Gaborone et finalement, 11 formations, partis politiques et mouvances confondus, y seront conviées. Et comme l’on pouvait aisément prévoir, les formations politiques qui n’y seront pas représentées vont tout faire pour capoter cette réunion. Dans ce cadre, nous avons eu droit à des réactions, ou plutôt des anticipations, selon lesquelles cette réunion serait vouée à l’échec. En passant, même le pasteur disant être apolitique et qui siègerait à la Présidence en 2013 sans passer par les épreuves des urnes serait, lui aussi, convaincu que cette réunion serait un échec.

 

En somme, l’on conçoit facilement que les pro-HAT ont intérêt à ce que la réunion Gaborone plombe toutefois leurs convictions « politiques politiciennes » pèseront-elles lourdes face à celles des autres mouvances ? La SADC laisserait-elle cette « dernière chance » s’échapper au détriment du peuple qui se meurt à petit feu ? Dans tous les cas, au risque d’être mal vue sur la scène politique internationale et surtout en Afrique Noire, la SADC n’a pas droit à l’erreur puisqu’en ce début du Troisième millénaire, une poignée de putschistes ne devrait plus imposer leurs convictions anti-démocratiques face à la régionalisation grandissante.

 

2 pensées sur “Des formations politiques pro-TGV pour l’échec de Gaborone, la SADC n’a pas droit à l’erreur !”

  1. 11 entitées politiques vont debattre l’avenir de Mada. C’est bien, avant de partir, il faut qu’ils comprennent (surtout les heureux elus proches du pouvoir)qu’ils seront là bas pour justifier leurs paraphes d’Ivato et convaincre les contres et le CI sur les theories de consensualité, neutralité, et inclusivité de leur transition.On va voir s’ils peuvent confirmer que Raharinaivo+Meme seront le tendem TIM de l’inclusivité, et consensualité, et que Ra8 avec sa mouvance ne sont plus que le cauchemar du passé.En plus, il faut démontrer qu’il n’y a plus de contestation à Mada, et que Rajoelina a obtenu la reconnaissance du peuple Malgache.
    Pour moi, les appellés vont discuter trois points:
    1- L’accord de MAPUTO signés par les 04 mouvances et le CI.
    2- L’accord SIMAO paraphé à Ivato.
    3- Signature d’un nouveau accord, avec ses nouveaux amendements.
    Il faut pas oublier, avant la signature finale, il faut que les 04 mouvances s’accordent à annuler MAPUTO avec la CI. C’est pas facile hein!

  2. Rafily,
    « J’ai failli tombé de mon canape' ». Tout montre que vous n’êtes pas soit sur place soit n’est pas du tout touché par cette crise. Car il y a en qui sont sur place mais leur l’argent entre et sort un peu plus qu’avant et que d’autres en dehors mais subisse en plein fouet la crise,ne pouvant rentrer chez eux…

    -« Raharinaivo+Meme seront le tendem TIM » chacun a dit qu’il constitue 2/3 du mouvement.. mathématiquement cela est impossible, et il y a plus de gens au Magro, maintenant qu’il y a 6 mois ou un an

    -« Ra8 avec sa mouvance ne sont plus que le cauchemar du passé »: alors le 19 février, 29 mars, 12,14, 15, 16 mai. Qu’est ce que vou avez vu dans les rues de Tananarive à part les militaires lourdement armées…

    – « qu’il n’y a plus de contestation à Mada » ah bon ? et les grèves de la Banque centrale, les para-medicaux, les SECES, les étudiants, les chauffeurs de taxi-be, les habitants d’Ampefiloha…
    Et a part ca les mass media muselés, les prisonniers politiques, le Rodobe…ben dis donc.. il faut arrêter le café Rafily. ça vous monte à la tête et bouche vos yeux….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *