Hier, « oui à la SADC » ! Aujourd’hui « non » … Qu’en sera-t-il du futur proche ?

Certains tenants du pouvoir crient haut et fort que l’on ne veuille plus des médiations de la SADC tandis que certains se contentent d’insister sur le fait que cette dernière ait entériné la feuille de route Simao après la réunion de Gaborone. Cette situation ne nous laisse pas indifférente et quelques questions s’imposent ! Primo, Madagascar est membre à part entière de la SADC, la HAT a-t-elle vraiment le choix ? Secundo, après 30 mois de crise, nier l’implication de la SADC ne nous remettrait-elle pas à la case départ ?

Qu’on le veuille ou non, le pays ne pourra pas se passer de la SADC et il serait grand temps que les tenants du pouvoir assument les conséquences de leurs actes c’est-à-dire le coup d’État et tout ce qui s’ensuit. En effet, la vie d’une Nation n’est ni un jeu ni un concours de circonstances dont les règles se résument tantôt à des « oui Mr » ou à des « non Mr ». Nos politicards devraient faire preuve de maturité (cela va de soi) car les « changements d’avis » ou les changements de « camps » fréquents ont assez terni nos pratiques politiques.

Hier, « oui à la SADC » et aujourd’hui « non » … Qu’en sera-t-il du futur proche alors ? Bah, on n’en sait rien alors que le pays s’enfonce avec une vitesse grand « V » dans l’extrême pauvreté. Dans ce cas, contourner les médiations de la SADC, ne signifierait-il pas tout simplement se foutre de ce que le peuple a enduré durant ces 30 mois de cette crise ? C’est écoeurant d’entendre l’un des ténors de ce pouvoir fantoche dire que l’on ne devrait plus accepter les médiations de la SADC !? C’est inimaginable et à chaque « vœux non exaucé », les tenants du pouvoir s’en prennent à la SADC.

Bref, les pro-HAT n’écoutent et ne racontent que ceux qui leur conviennent. « Politiser » de cette manière ne démontre-t-il pas l’ « immaturité » de ces politicards ? Pire encore, certains essayent de discréditer ces médiations car elles ne vont pas dans le même sens que leurs intérêts politiques et au lieu de négocier, certains boudent mais cette fois-ci, la SADC leur laissera-t-elle faire au détriment du peuple ? Pour information, le partage du pouvoir a été instauré au Zimbabwe et pourquoi pas chez nous ? Bien entendu, les foza diront que nous ne sommes pas des zimbabwéens mais la démocratie et le développement ne peuvent plus attendre et la crise malgache est une opportunité pour la SADC de s’affirmer. D’ailleurs, est-ce pour cette raison que les futures élections devraient être « supervisées par l’ONU et la CI en étroite collaboration avec la SADC (…) » et non plus par …. ? Une autre matière à réflexion !

7 pensées sur “Hier, « oui à la SADC » ! Aujourd’hui « non » … Qu’en sera-t-il du futur proche ?”

  1. Aza kivy ê ! Mifalia kely aloha !

    Googler-ho kely « AFP parlement européen Madagascar » ! Ho ataony maivana indray i Mialy anio alina !

  2. Ny akama,
    Lazao ny UA sy ny SADC hi-NOTAMer an’ireo ê ! Ireo efa « interdits de séjour », indésirables Europe ihany izany !!
    Tsy maintsy mody daholo manao sonia !!!

  3. Tsy maintsy toizany ny efa mahazatra fa izay no mbola mampijanona azy eo htr@’ izao aloha,sao
    mbola mba misy azo HAMPIESONINA ihany.
    Ny tena mampalahelo dia ireto olona mana-pahaizana dia manara-drenirano satria VOLA.
    Aleo ho hita eo hoe: hatraiza ny fetran’ity fidongiana,amiko efa haretina fa tsy toetra intsony,sa mody adala??

  4. Tsy maintsy ho azontsika io e! Fa raha izao no mbola milaza ihany ny SADC fa tsy mahazo mody i RAVALO dia efa tena voavidy vola tanteraka ireo!
    Mino anefa aho fa tsy izany no hisy!
    Miomankomana hitsena an’i Dada e! Aiza ny akanjontsika fotsy! sasao madio tsara fa tsy ho ela izany, satria sûr aho fa alohan’ny 26 Jiona!

  5. Aza matahotra minoa fotsiny ihany hoy dada eh! io teny io anie no nanentanana antsika hatrizay eh de samia mivavaka mba ho tanteraka ny zavatra katsahitsika de ny fiverenan’ny fiainana amin’ny laoniny sy ny fiverenan’i dada.

  6. Cette valse du « OUI » et du « NON » est également une grande habitude pour les « Zanak’i Dada » ….

    En ne citant que la SADC, Jacob Zuma, Dr Léonardo Simao, la Communauté internationale, et même les Etats-Unis pour certains, …

    Quand leur position était favorable aux « Zanak’i Dada » c’était le « OUI » qui était avancé à toutes les sauces, accompagnés de louanges allant jusqu’à des adorations !

    Et quand leur position était défavorable aux « Zanak’i Dada » c’était le « NON » qui pleuvait suivit de toute une série d’insultes, d’injures, de grossièretés et de médisances à leurs égards !

    C’est bien là toute la mentalité des « Zanak’i Dada » et exprime en elle-même la limite de leur intelligence.

  7. iarivo !
    Mba lazao mazava hoe azafady !
    Zanak’i Dada moa ianao io sa tsia ?
    Raha tena manohana ny ara-dalàna ianao dia lazao hoe « eny », toa ny rehetra, fa mihodinkodina !Aza asiana fanazavàna mihitsy fa efa nanazava foana hatrizay !
    Miandry valiny !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *