L’ouverture de l’enquête sur le génocide du 7 Février 2009

7 février: la vérité éclatera au grand jour
7 février: la vérité éclatera au grand jour

Les bonnes nouvelles ne cessent de nous réjouir, l’enquête sur le génocide du 7 février va être ouverte. Les avocats de notre Président Marc Ravalomanana sont à Madagascar en ce moment. Ils viennent d’organiser une conférence et ont annoncé qu’ils vont effectuer une demande au Tribunal Pénal international.

Cette enquête va servir à innocenter notre Président accusé d’être le premier responsable de cet évènement tragique d’il y a deux ans. Malgré les révélations du Colonel Charles, les foza ont continué à démentir. Tout le peuple sait pertinemment qu’ils sont derrière tous les crimes commis depuis cette crise, seulement, il faut prouver au monde entier combien ces foza ne sont que de vulgaires criminels. Ceux sont des gens qui sont prêts à verser du sang humain pour arriver à leur fin.

Ces foza maintiennent leur position concernant l’inculpation de Marc Ravalomanana et le menacent pour qu’il ne revienne pas au pays. Ils affirment que s’il tentait de revenir, il serait arrêté en tant que criminel en fuite. Mais nous savons tous combien ces foza craignent notre Président, il représente une menace potentielle pour eux. Son retour marquerait la fin à toute cette situation, un retour certain de la légalité et de la paix à Madagascar.

Que l’enquête s’ouvre pour que le monde entier sache la vérité, aucun crime de reste d’ailleurs impuni. Et dire qu’après cet évènement Rajoelina a affirmé que les auteurs du génocide n’auront jamais la conscience tranquille. Faisant partie des auteurs du crime du 7 Février, c’est sur qu’il craint énormément que la vérité éclate au grand jour.

34 pensées sur “L’ouverture de l’enquête sur le génocide du 7 Février 2009”

  1. Miala tsiny indrindra, sary mbola tsy hita: Fa tena… bokon’hozatra tokoa ireto izy!

    Aoka handry ampiadanana ny fanahin’ireo nodimandry.

  2. Eh bien les gars, ça va chauffer pour le dj tgv. On ne veut pas de cette caricature de lucky luke même pour une seconde. Ce mec est une honte pour notre pays.

  3. HO an’i Mydago – POUR MyDago

    Faly miarahaba anareo !

    Miangavy indrindra anareo aho, raha mba sitrakareo, aveno kely aseho ireo sary ny olona maty teny amin’ny Hopital Ravoahangy-Andrianavalona !
    Ny antony :

    – Misy Filazana amin’ny Television BFM/TV manao hoe :
    Sivous etes temoins d’un evenement : Connectez vous sur Temoins.BFM/TV.fr

    Heveriko, asa izay heivtrareo fa, tsaratsara dia tsara raha mba misy rakitra mikasika ireo vono-olona mahatsiravina tamin’ny 07 Fevrier 2009.
    Ny sary fotsiny no mba iangaviana
    – na aseho eto, andefasanay azy
    – na mba raisinareo andraikitra mihitsy ny fandefasana azy ireny mba hanana Lanjanyavy aminareo!

    Dia misaotra sy mankatelina anareo e!
    Ny tolona iaraha-manana, satria hitanareo fa mivangongo mankany Gaborone ny Tsy vanona, handresy lahatra ny SADC.

    Ce n’est pas par sadisme ou non respect, mais, nous aimerions que MyDago remette sur Internet les images concernant les victimes du 07 Fevrier 2009.
    Les images prises à l’Hopital Ravoahangy Andrianavalona sont tres sollicitées s’il vous plait !

    BFM/TV recherche un organisme tel que MyDago ou Tananews, à
    SE CONNECTER sur Temoins.BFM/TV.fr pour leur envoyer des images choc.

    Pour notre lutte, et surtout pour notre pays,
    Veuillez remettre ces images sur internet ou les envoyer vers BFM/TV.
    A moins que vous pourriez nous donner l’adresse de la pge ou ces photos ont été montrées ici, sur MyDago.

    – Vous remerciant d’avance !

  4. Ndryy mba misaina re ry Malagasy o, ny Ainareo izao no nahazoan-dry zalahy HAT Miliara ny anareo Fako, Loto no hoanina miampy tsy fandriapahalemana. Mody asiany Tsangam-bato nefa na ilay izy ary izao ataon-dry zalahy fipetrapetrahana tsy asiany Hajany akory. Ndryyyy
    Mila sorona indray hono ry zalahy HAT hiarovana ny sezany ka soraty eto ny anaran’izay vonona fa hanaovana tsangam-bato misy « Jet d’eau » avy eo. Dia mbola Ndryyyyy

  5. Bonne nouvelle !
    Pourquoi ne l’ avez – vous pas fait plus tôt , Monsieur le Président ?

    Remettons la suite dans la prière

  6. même si vous tourner à gauche ou à droite c’est vous l’assassin Mr Ravalonandra ravalomanana

  7. Y en a qui se moque d’un innocent, je ne me justifierai pas. Vous devez avoir honte de dire de telles sottises. Pensez à tout ce que Rajoelina a fait de Madagascar, que sommes-nous devenus? Les foza ne sont que de vulgaires assassins assoiffés de pouvoir.

  8. les zanak’oussy mainty assoiffés de sang!Rvalomanana à tué les peuples malgaches main nue avec des armes lourdes et de guerre!

  9. oh ! j’ai oublié de vous dire que il y avait aussi le 26 janvier et après le 7 fév dont Madame Haja faisait parti des victimes !!! Aïe Aïe Aïe Mal gâchis, regardez votre froc ou cas où…

  10. La SADC DOIT SE SOUVENIR de ce qu’elle a annoncé depuis longtemps !
    Il n’est plus question de remettre en cause
    – LE RETOUR DU PRESIDENT RAVALOMANANA
    – et de la Normalité Constitutionnelle !

    La SADC doit prendre ses Responsabilités vis à vis de la Crise dû à ce COUP D’ETAT !
    – Que l’enquete se fasse dans les plus brefs délais par Un Organisme International ne dependant pas de la France : UE – TPI – USA -Les Droits de l’Homme – …..

  11. http://www.midi-madagasikara.mg/index.php/home
    « Bref, à l’allure où évolue la situation, on a le droit de s’attendre à l’échec de la réunion de Gaborone. On se pose ainsi la question: Qu’est-ce qui se passerait après??… »

    Si Gaborone est un Echec …Ce sera l’Echec de TGV …qui attend ce Sommet pour Légitimer son Pouvoir avec la benediction de la Communauté Internationale …

    Qu’est ce qui se passera aprés …??

    Si son Pouvoir n’est pas reconnu , Son Gouvernement deviendra illégal et n’aura plus l’autorité necessaire pour interdire au Président Marc Ravalomanana de renter au Pays

    C’est pour cela qu’il ne faut tomber dans le piege de Gaborone et refuser toute participation à la feuille de route …

    Même une Abstention sera considérée comme une acceptation du processus …

  12. « l’enquête sur le génocide du 7 février va être ouverte. Les avocats de notre Président Marc Ravalomanana sont à Madagascar en ce moment. Ils viennent d’organiser une conférence et ont annoncé qu’ils vont effectuer une demande au Tribunal Pénal international… »

    Le plus rapidemment possible …afin de débloquer cette situation …

  13. Misaora an’Andriamanitra fa matoa ny Tribunal international manaiky hamerina ny fitsarana dia tsy matoky ny fitsarana eto izy e! Andriamanitra tsy azo vazivazina ka hanonontonona foana ny anarany akory, tsy efa nilaza ve ry zareo efa ho fat…y ireo fa tsy ho tononona intsony ny anarana hoe Ravalomanana? Izao anefa vao maika nahafantatra ny anarany izao tontolo izao? Dia mbola tsy tonga saina ihany ve ireto fat…y ireto? Ambava homana am-po mieritreritra e!

  14. La gazette de la grande iles:
    Afrique du sud: Enquête sur des armes importées par Marc Ravalomanana
    Lundi, 13 Février 2012 08:43
    Affrontant des difficultés pour revenir au pays, Marc Ravalomanana n’est pour autant pas tranquille en Afrique du sud. La sympathie qu’aurait pu occasionner au sein de l’opinion publique sud-africaine les tentatives de retour au pays, risque en effet de se retourner très vite contre lui.
    D’après une dépêche de l’AFP (Agence France Presse), le principal parti d’opposition sud-africain a demandé dimanche l’ouverture d’une enquête après la publication d’informations selon lesquelles Pretoria aurait facilité la livraison d’armes à l’ex-président de Madagascar lorsqu’il réprimait les manifestations contre son régime.
    « Le Comité national de contrôle des armes conventionnelles devrait immédiatement autoriser une enquête sur des informations selon lesquelles (l’ancien président Marc Ravalomanana) a utilisé l’Afrique du Sud comme point de transit pour importer des armes anti-émeutes chinoises, avant le coup de force de 2009 » qui l’a chassé du pouvoir, a déclaré un député de l’Alliance Démocratique (DA), David Maynier, dans un communiqué.
    Selon M. Maynier, le Comité a aussi autorisé la vente de matériel anti-émeutes à Madagascar, pour un montant de 2,3 millions de rands (230.000 euros), en 2009. L’enquête parlementaire de l’Afrique du sud sur cette autorisation de vente a déjà fait l’objet d’une enquête parlementaire en 2010, a été rapportée dans nos colonnes dans le temps. Le clan Ravalomanana se faisait alors plutôt discret.
    D’après toujours l’agence, « ce matériel a été « exporté à destination des forces militaires ou paramilitaires juste avant le coup » à Madagascar, a-t-il ajouté. « Il y a avait donc une forte probabilité que ce matériel anti-émeutes soit utilisé pour la répression interne », souligne-t-il ».
    Cette demande d’enquête intervient après la publication par WikiLeaks d’un câble diplomatique américain de 2009 indiquant que M. Ravalomanana a utilisé l’Afrique du Sud comme point de transit pour des boucliers, des armures, des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et des uniformes en provenance de Chine, lors d’achats massifs de matériel de contrôle des foules. L’auteur du câble soulignait qu’un tel équipement pouvait être mortel, placé entre les mains des forces de sécurité malgaches, mal entraînées ».
    Pour contrôler le pays, M. Ravalomanana peut bien importer des équipements beaucoup plus mortels. Avec lui, on peut s’attendre à tout, disait son entourage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *