Madagascar est un pays souverain qui veut du concret, et non les élucubrations de M. Simao

FRDL
FRDL
FRDL

Madagascar n’est pas la vache à lait des puissances étrangères et des pays opportunistes !

 

La résolution de la crise politique de Madagascar appartient aux Malagasy.

POUR LE PEUPLE ET RIEN QUE POUR LE PEUPLE MALAGASY

Application stricte des sanctions prévues, dans la convention de Cotonou, et dans la Charte Africaine de la Démocratie, de la Gouvernance et des Elections, avant toute médiation Malgacho-Malgache.

La première règle fondamentale est de respecter la signature de cette Charte par l’application des sanctions concernant les faiseurs de coup d’Etat, ceci déterminera la confiance et la crédibilité de tous les peuples des Etats membres de l’Union Africaine vis-à-vis de la SADC et devront être confirmées lors des prochaines réunions du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine, renforcée par le Conseil de Paix de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

La dissolution pure et simple de la PHAT, la libération de tous les prisonniers politiques civils et militaires sont les bases fondamentales de l’apaisement populaire et politique. La mise en place d’une Transition Neutre, Inclusive et Crédible est la meilleure solution pour mettre en place des élections libres, transparentes et de confiance.

Les rapports que sortiront les Conseils de Paix et de Sécurité, ainsi que ceux de la SADC devront être Impartiaux, lisibles et compréhensibles par tous les Malagasy. L’Anglais et le Français c’est bien mais en Malagasy c’est mieux.

Rééditer le même scénario d’Addis Abeba en transgressant la légalité des textes et conventions internationaux confirmer par la Communauté International, la Communauté Européenne, le Parlement Européen, la Troïka par l’apposition d’une signature à une quelconque « feuille de route » permettant à Mr Andry Rajoelina de diriger la nouvelle Transition n’est surement pas la solution de sortie de crise qu’attend la Population Malagasy.

La majorité de la population ne veut plus d’Andry Rajoelina, et la Phat doit être dissoute. La réunion du Conseil et Paix de l’Union Africaine a le devoir d’en tenir compte.

Nous sommes dans un blocus total et les quatre Chefs de files des ex mouvances ZAFY, RATSIRAKA, RAVALOMANANA, RAJOELINA ne donnent aucunes satisfactions, ni garanties de sortie de crise, au bénéfice d’une solution durable pour Madagascar

MASINA NY TANINDRAZANA

FRDL-Mouvance Légaliste
Tonton Ambroise RAVONISON
E-mail. : mouvance.legaliste@gmail.com

Voir le document original : FRDL – communiqué du 30 juin 2011

3 pensées sur “Madagascar est un pays souverain qui veut du concret, et non les élucubrations de M. Simao”

  1. Par curiosité:
    Aviez-vous soustrait vos représentants des manif-alliance-3 mouvances, et donc s’excluant dans d’éventuel rodobe si nécessaire?!

    Il ne s’agit donc plus d’unilatérisme?

  2. « IZAY MITAMBATRA VATO IZAY MISARAKA FASIKA, NY MITABE TSY LANIN’NY MAMBA,AKANGA MARO TSY VAKIN’AMBOA » Hendry ny Razantsika ka haleo ny 3Mouvances hiaraka ary aleo hanampy antsika ny UA,UE,SADC fa tsy mpandainga daholo akory ireo fa vonona hanampy antsika hamaha ny olana , Ny anjaratsika MALAGASY dia ny mitroatra amin’izay jereo Sénégal, Libye ,Syrie …NDAO!!! « INDIGNEZ VOUS »!!!

  3. Aucune solution « durable » de sortie de crise de Madagascar n’est envisageable tant qu’un ou plusieurs des chefs de file de ces 4 mouvances seront présents dans la mise en place d’une autorité de transistion « neutre », « inclusif » et « consentuel ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *