Grandes Familles Malagasy : Détendeurs de tout

Dès 1642, Madagascar, encore dans l’époque royale, faisait l’objet de convoitises de la France et était marquée par plusieurs séries de conflits franco-malgaches. Vers 1817, Madagascar a d’abord été placée sous le protectorat anglais avant de devenir en 1896 une colonie française. Les colons vont y installer une administration violente et difficile. L’Eglise protestante s’associa à la lutte contre l’entreprise coloniale. Plusieurs mouvements nationalistes malagasy ont précédé l’indépendance de Madagascar en 1960.

Le plus marquant fut le mouvement nationaliste de 1947 conduit par le MDRM, « Mouvement de la Rénovation Malgache », parti nationaliste animé principalement par les Merina, l’ethnie des hauts plateaux. Pour contrer ce mouvement, la France encouragea la création du « parti des déshérités de Madagascar », le PADESM. L’Eglise catholique quant à elle s’associa à la France coloniale. Depuis l’indépendance et pratiquement jusqu’en 2002, les dirigeants de la République Malgache sont issus du PADESM et de ses descendants directs. L’amiral Rouge, également issu du milieu du PADESM, a tenu le pouvoir pendant plus de 25 ans. Il s’est finalement exilé en France après l’accession au pouvoir en 2002 d’un industriel, Le petit laitier. Actuellement le détendeur du pouvoir de faites continue son chemin jusqu’à l’obtention de sa « légalité référendaire».

Les conflits d’intérêts

Dès l’indépendance en 1960, une sorte de « société secrète » est créée par les grosses fortunes malgaches et les grandes sociétés françaises pour sauvegarder leurs intérêts . Ce groupe réunit également des officiers de l’armée, des juristes et de grands avocats. Il a été impliqué dans les différents coups d’Etat pré guidé et autres secousses politiques à Madagascar. En fait, des opérations sont lancées dès qu’on touche à leurs intérêts.

La présence de grands cadres fonctionnaires de l’Etat malagasy dans le club a permis, par exemple, de faire avorter le grand procès autour de l’assassinat du colonel d’Ambohimalaza, président de courte durée en février 1975.Parmi les acteurs du conflit actuel, on retrouve des descendants du groupe, spécialisé entre autres dans l’import-export, ou de « représentant de la société civile » ou « d’organisme des droits de l’Homme ». Ses communiqués sont par ailleurs cités en référence par la presse française. L’ancien président, de la 2é République, a largement ouvert les vannes du pays aux capitaux français. Les investissements massifs assurent aux sociétés étatiques et privées françaises la mainmise sur les infrastructures malgaches.

Plus de deux-tiers des investissements étrangers à Madagascar sont français. Ces investissements contrôlent tout ou partie des Télécommunications, des mines, de l’industrie du transport, des travaux publics. Potentiellement, Madagascar est un pays très riche. L’île regorge de minerais (charbon, bauxite, fer, chromite) mais aussi de pierres précieuses ou semi-précieuses (rubis, saphir, émeraude, tourmaline, béryl). Elle produit du bois précieux et des fruits et légumes pouvant faire l’objet d’exportations à haute valeur ajoutée (café, vanille, poivre, girofle, bananes, litchis, légumes issus de cultures biologiques). Ses ressources halieutiques sont considérables, qu’il s’agisse de la pêche en haute mer ou de l’aquaculture. Son cheptel de zébus est appréciable. Des activités de service, telles que les télécoms et le télétraitement, pourraient se développer. Notons que le tourisme n’est pour l’instant pratiquement pas mis en valeur.

Aujourd’hui, encore des conflits

Au pouvoir depuis 2003, le président surnommé le petit laitier, a axé son mandat sur la lutte contre la corruption et la réforme des secteurs-clés : le redressement des finances et le redressement fiscal, la régulation des exportations de pierres précieuses et de bois ainsi que le changement de lois d’adoption d’enfants, suite aux trafics d’humains qui ont causé scandales et suspicions autour de riches familles.

Ces réformes ont apparemment été très mal acceptées par les grandes familles. En effet, les journaux annonçaient déjà en 2004 le retour de multiples réunions du groupe préparant des complots contre le président self made-man. Madagascar risque d’aller plus loin vers le renforcement des intérêts de ce groupe. Dirigé par la politique de « jusqu’auboutisme »



Zarazarao e ! - Partagez !

PS : Tadidinao koa ve ity lahatsoratra nivoaka tato amin'i MyDago ity ?
PS : Vous souvenez vous aussi de cet article sorti sur MyDago ?

14 Comments

  • Saryteny dit :

    Les Malgaches ont le sens du Fanjakana ;mais le Fanjakajakana est quelque chose qui a eu l’habitude d’apparaitre et de disparaitre ,surtout avec le colonialisme c’est meme devenu fanitsakitsahana .
    Notre but maintenant c’est que le Fanjakajakana soit resolu et disolu par la reconciliation nationale à travers le vrai Fihavanana ,c’est à notre portée .
    Jesus pour Madagascar ,Madagascar pour Jesus .

  • Elas dit :

    mais bien sûr, les faits sont là et les consequeces aussi.
    Des résultats hérités de la colonisation de la mère patrie, évidemment.
    Voilà pourquoi, un grand ménage est nécessaire et tous les malagasy sont concernés, quelle que soit sa classe sociale, son origine avec une bonne dose d’éducation populaire.
    Encore heureux que c’est une île isolée des merdes mondiales, la réparation de cette casse est encore envisageable si Ra8 revient au pouvoir sinon ce sera foutu pour toujours.

  • Elas dit :

    Ô Sariteny, pas d’accord avec Jésus à tout bout de champs, Jésus est un blanc et a été utilisé pour nous coloniser.
    L’essentiel c’est la foi et la patrie.
    Le fihavanana est un grand mot dont la plupart ne connait pas même pas le sens.
    Certains l’utilisent même pour arnaquer ses frères.
    Restons simples et naturellement malagasy comme nos ancêtres et tout ira mieux.
    Laissons à l’histoire l’héritage des royautés, des colons, des gros bonnets des années 60, du capitalisme, du socialisme, du communisme.On a déjà avancé d’un bond dans le développement socio-économique selon Ra8. Et nous revoilà par terre, au retour de la politico-politique politicienne des mafieux corrompus qui gaspillent les sous et qui polluent la tête et l’esprit avec leur langage de l’autre planète et leur débilité de volage de moeurs et de leur détournement de l’exotisme, de la drogue et du squat.
    Du jamais vu, en un siècle. Pour dire que l’heure est grave.
    Ne divaguons plus, il y a à faire.

  • Bemafohy dit :

    Il serait grand temps que la jeunesse malgache assimile plus l’anglais afin qu’elle connaisse d’autres cultures et dépende moins de la francophonie.La mondialisation et l’émergence de certains pays du sud sur le plan économique nous montrent que pour réussir, il faut s’intéresser aux cultures des autres(ne serait-ce que pour faire une étude de marché avant d’exporter)et avoir un esprit ouvert.Pour prendre un exemple, la Chine,un pays connaissant actuellement un boom économique, est sortie de sa coquille en envoyant à l’étranger beaucoup de jeunes étudiants dans le but d’apprendre plus sur les autres.Ils ne sont pas dépendant d’une seule culture.
    Je ne dis pas qu’il faut laisser tomber le français mais l’anglais doit être enseigné dès le primaire afin que les enfants malgaches se familiarisent plus avec la langue de Shakespeare qui est la langue la plus parlée dans le monde.Je me permets de citer le cas de Viet-Nam qui a été un pays francophone pendant des années et qui a changé depuis peu sa politique d’enseignement.Actuellement,ce pays a beaucoup d’étudiants chercheurs très appréciés par beaucoup de puissances étrangères.

  • KintanaMananDrambo dit :

    Ony Rambelo,
    Tsetsatsetsa tsy haritra fotsiny !
    Asa na anao ilay site « Izao valiha, ianao lokanga », fa fantatro fa notsongaina tao amin’io site io, ireo nosoratanao ireo, ary miresaka momban’ny Club des 48 !
    Misy site hafa, tena manazàva tsara momban’io Club io !
    Momban’ny mouvement tamin’ny 1947 indray, ato amin’ity site ity no ahitàna ny fiandohan’ny fikomiana, satria tany amin’ny faritra atsimo-atsinana, sy Ambatondrazaka-Moramanga no niandohany !
    « les chemins de fer de madagascar (1901-1936) de J Fremigacci »
    http://www.cairn.info
    Les merina n’ont fait que « récupérer » le mouvement des « révoltés  » du STO !

  • joetke dit :

    Clichés et imprécisions. Quel est l’objet de cet « article »? J’ai du mal à le cerner.

    S’agirait-il de rappeler que la france est le plus grand « investisseur » à Madagascar, un vrai scoop? S’agirait-il de dénoncer une connivence entre des familles Malgaches influentes, au dire de l’auteur, et l’exploitant france?
    S’agirait-il d’énumérer des qualités et perspectives de Madagascar, dont une trés grande partie n’a pas visiblement été mise à jour par un p’tit google, de la part de l’auteur?
    Il y a des phrases toutes faites, des mots que l’on voudrait avoir encore un sens, tel françafrique qu’un malheureux réalisateur de seconde zone, a remis au goût du jour par un montage déjà vu et terriblement répétitif sans enquêtes, de ce que la petite france aurait gardé et continuerait de garder comme influence en Afrique. J’y reviendrai aprés avoir précisé que je vomis ce mot françafrique.

    Les imprécisions sont légions dans cet article. La plus grande est cette IMBÉCILITÉ NOTOIRE:
    Madagascar serait trés riche en resources halieutiques? Merde, d’où tu sors cette connerie qui n’a été vraie qu’avant 1978!!! 1978!!! ?
    SACHE:
    1) Que les japonais, les français et certains prédateurs, ONT EU depuis 1957, et cela sur plus de 20 ans, le temps de VIDER les zones les plus poissonneuses de la côte Est! Je le dis parce que ma famille habite Toamasina depuis des générations et on a toujours vu des chalutiers japonais et français en pagaille, de la plage même de Toamasina! La modernisation assassine des moyens techniques de pêche (sonars en particulier) A TERMINÉ DE VIDER et de RACLER le fond, c-à-d empêcher la reconstitution de la faune aquatique, y compris du corail! Et les dégâts IRRÉVERSIBLES ont été constatés déjà en 1978!!! Alors renseigne-toi mec!
    2) Sais-tu qu’un pêcheur Betsimisaraka qui sort en mer maintenant, a plus de chance d’en mourir que de rapporter le moindre poisson? Renseigne-toi ou TAIS-TOI!
    3) Sais-tu que de nombreux chalutiers ultra-modernes Espagnols, Norvégiens (oui!) et Russes grattent non seulement le reste de la côte Est, mais REFONT PIRE dans le dernier carré du Canal de Mozambique? Au lieu de perdre du temps à télécharger du porno sur internet, te faudrait-il peut-être chercher les vidéos youtube sur la misère désormais croissante du peuple Vezo? Un norvégien sur arte-tv disait que compte tenu des restrictions drastiques sur la préservation de la pêche en Europe (eux se défendent et ne parlent pas!), il n’y avait plus que les mers du sud! Ce connard trouvait cela même amusant de RACLER le fond des mers des autres et d’AFFAMER des pêcheurs Malgaches ou Africains! Encore heureux que le piratage de NOS FRÈRES SOMALIENS ait freiné sensiblement l’avidité de ces chalutiers!
    4) Sais-tu enfin que la pisciculture dont tu loues si bien la bienvenue, CONSOMME des produits pharmaceutiques dont certains sont dangereux pour la santé, et POLLUE plus qu’elle ne produit de poissons ou autres crevettes saines? Je vais t’envoyer une photo de la DIFFÉRENCE de prix entre les gambas de Madagascar qui ne trouvent preneurs à Noel, en quantité, alors que les mêmes gambas produits par pisciculture aussi intensive en Equateur, SONT à MOITIÉ PRIX. Va demander à la petite Mamitiana de Simply Market à la Robertsau, à Strasbourg, qu’est-ce qu’ils font de ces cassettes de la production halieutique industrielle Malgache, qu’on n’arrive pas à écouler, va le lui demander! in fine, c’est du GACHIS TOTAL! à tous les niveaux!
    Quant à ces « familles qui se partageraient » à travers les régimes, le gâteau Madagascar, avec la complicité de la petite france, tu veux rire?
    Tu as omis de citer UNE FAMILLE, QUI À ELLE SEULE, seulement à 5% d’elle SEULE, PÈSE PLUS LOURD QUE les 80% des familles Malgaches dont tu parles:
    C’est la communauté KARANA, indo-pakistanaise! Et leur contribution aux impôts EST SIMPLEMENT essentielle pour mesurer l’efficacité de leur entreprise! A ton humble avis, quand un hotelier karana de Manangareza, à Toamasina, dit que sa famille peut acheter TOUT TAMATAVE, penses-tu qu’il blague?
    Quand ils sont riches, ils sont à des années-lumière des familles dites riches (du moins celles qui ne sont pas les PRÊTE-NOMS de KARANA, ou des PRÊTE-NOMS des petits français, tels les rajoelina et la poignée d’hovas prétentieux et suffisants qui l’entourent) Malgaches. Si tu ne le sais pas, renseigne-toi et vise un peu l’historique de l’amitié franco-KARANA depuis plus d’un siècle à Madagascar. Faut arrêter d’être SOTTEMENT SCHÉMATIQUE! Si tu es en Europe, viens à Strasbourg, je t’accueille et on ira à la 2ème Bibliothèque de france qui se trouve ici et qui possède une RESPECTABLE SOMME de documents tous siècles confondus, sur notre chère île!
    Les français, bien avant galliéni, ont MUSELÉ l’émancipation de tout Malgache entrepreneur, d’où qu’il fût, PAR DES LOIS, PAR DES PRÉFÉRENCES tellement criantes, FAVORABLES SYSTÉMATIQUEMENT à l’établissement et au crédit d’un commerçant KARANA, même du plus crétin, à tel point que les familles Malgaches qui ont réussi, ONT UN MÉRITE IMMENSE, vu les obstacles et l’INJUSTICE de ce système français! Et c’est un membre d’une famille qui a TOUT ESSAYÉ dans plus d’une région de Madagascar, d’entreprendre, depuis 1892, 1892!!! qui t’en parle!
    Alors la question qui se pose n’est pas: « Faut-il repousser les indo-pakistanais dont certains jouent la carte Madagascar, sans discernement? » Certainement pas! Certainement pas! J’ai des amis parmi eux!
    La question est: « Comment un pays, une vieille puissance en plein désarroi, la petite france, peut-elle encore JOUER, CONTINUER À JOUER CETTE POLITIQUE, au détriment des Malgaches? »
    ALORS QUE:
    1) collons à l’actualité économique du monde: au moment où j’écris, la france accuse un DEFICIT trimestriel de 7 milliards d’euros, là où l’Allemagne ne se sent pas assez impliquée avec un PROFIT de 18 milliards d’euros, et je ne parlerai pas de la pauvre angleterre tellement collée au cul des français, contre nous aux moments cruciaux de notre histoire, elle est tellement INSIGNIFIANTE, so third-world, so 18th century. C’est pourquoi le nain français arrive à abuser de la NAIVETÉ CONGÉNITALE du PM breton! l’île de cameron est entrain de COULER (pas à cause du réchauffement climatique :). Ils n’ont aucun sou en poche et ils parlent d’aller bombarder les Syriens! Ces « CINGLÉS QUI VOUS GOUVERNENT » doivent fréquenter les cliniques psychiatriques plus qu’un quelconque Conseil de sécurité…
    2) alors que l’Inde, dont les ressortissants NE MENDIENT PLUS RIEN à la petite france, lui TAILLE DES CROUPIÈRES dans tous les domaines, y compris maintenant dans les bureaux d’études avioniques et automobiles, dans les PRESTATIONS DE MATIÈRE GRISE! LUI ARRACHE, à la fière sans objet, des marchés mondiaux, et pas des petits marchés! BIEN FAIT POUR TA GUEULE! Il est temps de PAYER!!!
    POUR MOI, MALGACHE, c’est un moment de DÉLECTATION SUPRÊME! povs cons de mauvais calculateurs français, VOUS L’AVEZ MAINTENANT PROFOND DANS LE CUL!
    Alors pour revenir aux annonces gratuites de l’auteur, arrête vieux de voir en la petite france, plus qu’ELLE N’EST EN RÉALITÉ:
    UNE VIEILLE DAME, QUI A ENCORE UN DENTIER POUR ESPÉRER MANGER À LA TABLE DE JEUNES ET VIGOUREUX ASIATIQUES, aux DENTS LONGUES! UNE VIEILLE QUI A UNE CANNE (force de frappe, de petites frappes)!!! VOUS NE FAÎTES PLUS LE POIDS, VOUS NE REPRÉSENTEZ PLUS QUE LES QUELQUES RESCAPÉS, que vous appelez « beaux restes », les bourbons et autre bollorés, MAIS VOS JOURS SONT COMPTÉS, LÂCHEZ VOTRE EMPRISE DE VIEILLARD sur MADAGASCAR! VOUS VOUS EPUISEZ POUR RIEN! ET VOUS N’EMPÊCHERIEZ RIEN! Allez dormir et n’oubliez pas de mettre votre dentier dans un verre d’eau sur la table de chevet!
    Et à celui qui n’arrête pas de ramener cette histoire de préséance d’une VIEILLE sur nous, il a intérêt à S’INSTRUIRE! IL N’EST JAMAIS TARD POUR CELA!
    MADAGASCAR EST D’ABORD RICHE DE SON PEUPLE, RICHE DE SA JEUNESSE, RICHE DE SA PROPRETÉ MENTALE et MORALE, RICHE DE SA CRÉATIVITÉ ET DE SON INTELLIGENCE. Que les pseudo-grandes familles veuillent faire les malignes alors que l’on sait QUI VAUT QUOI, QUI VAUT QUOI, ce n’est pas NOTRE soucis, et ce n’est pas IMPORTANT!
    VIVE MADAGASCAR, VIVENT LES PEUPLES DE MADAGASCAR ET NOS ANCÊTRES!

  • ratefy dit :

    marina aloha fa tsy nisy nahavita ohatr’Ingahy RAVALOMANANA NY MPITONDRA hatramin’izay
    marina koa fa azy irery ny mpitondra naharsiaro ny mpamboly maro an’isa
    FA
    - marina koa fa ny donin’ny maro dia nanitsaka… ary nanomboka nampatahotra satria nuseho ho tompon’ny tany, ny olona ary ny fanjakana!!!
    -’doktorat kakafotra » ary dia noheveriny hoe tena mari- paharzna
    -ary efa niresaka ny « theocrasie’mihitsy aza izy
    tsY fitievana ny nofidian’i Tanana any i tgv fa tahotra…
    aey tsy takatr’andriamatoa Ravalo fa fampitandrenana iny fifidianana iny koa voa mainka izy nizirizy… DIA ISIKA NO MANDRAY NY KIHO!!!
    MBA NIOVA TOETRA VE ILAY RANGAHY?

  • ony rambelo dit :

    kintana manandrambo,
    tsy ahy io site io « izaho valiha ,ianao lokanga.
    marina fa resaka clube des 48 no fototry ny resaka, saingy la façon de le dire dia samy hafa (mifanohitra) no fitantarako azy. Mety tsy ho ilay club des 48 intsony izao no tena mihazona ny olanba sy ny tsy fahombiazan’ny fiaingana ara-toekarena, fa ilay grandes familles dia nihitatra ka nanampy azy ry tsy ahoana tsy ahoana fa tonga amin’ny tsy antony. Mety mahavaly ny tsetsetsetra tsy aritra nolazainao ve?

  • Njara dit :

    mille excuses ! je vais court :
    -
    SUFFIT LES BLA BLA BLA !
    RODOBE dans chaque chef lieu de province lors d’une Journée à determiner et virons le Domelina !

  • Bemafohy dit :

    Je dirais même plus:RODOBE tous les jours jusqu’à ce que TGV dégage.Y en a marre.

  • ranavalona dit :

    Aza ahodikodina ny resaka Ratefy a! avy dia tsory fa » nomen’i domelina fanantenana poakaty
    ka kikisan’ny nenina »,dia avelao dadanay fa efa nahavita be araka ny voalazanao izy.
    Mampalahelo anao raha Gasy 100% no miseho ho tompony,fa ireto TAIM-BAZAHA mamono ,mandroba
    @ habibiana rehetra no tianao? tsy ferana ny FAMOTEHANA sy fanimbazimbana.

  • GBD dit :

    petites précisions :
    1)^il est facile de dire que Jésus est blanc : influence des films hollywoodiens qui en font un blond aux yeux bleus.
    ..comme les « ima

  • GBD dit :

    comme les « images saintes » qui nous avaient été distribuées à titre de bons points dans les écoles catholiques

    2) jésus était juif : « yesus ben youssef  » , fils de Joseph…il ressemblerait plutôt à….BEN LADEN !

    3) dans toute l’Afrique de l’ouest : les indo-pakistanais , à coup de corruption , ont su dominer l’économie , comme les Libanais dans l’ouest afrique francophone.

    4) qui se rappelle d’IDI AMINE DADAH qui a chassé tous les Indiens de l’OPUGANDA ???

    ===> ils se sont très bien repliés en Tanzanie ( hotellerie de luxe type lodge hyper luxueux )…la mafia de l’AGA KHAN traine aussi à Madagascar : Cassam Chenai , Barday

    Ravalomanana mis à part qui a pu bénéficié de PRET DE LA BANQUE MONDIALE : les Malgaches ont le droit de trainer leurs savates

    Ramaroson père avait bénéficié d’ »un gain à la loterie française…et non d’une banque

    tous le reste est pécadille par rapport aux Français et pseudo français (les Karana , manipulateurs et corrupteurs es qualité))

  • Taitra dit :

    Antananarivo a été choisi par les Français colonialistes comme capitale non pas pour décapiter la monarchie Merina ,mais pour renforcer et concentrer son administration centrale sur tout le territoire de Madagascar .Ravalomanana a declaré en 2008 Tamatave comme capitale economique de Madagascar .
    La colonisation est surtout du à la necesité de renflouer les caisses de l’Etat Français suite aux différentes défaites qu’elle a subi apres 1870 .
    Comme dans tout système coloniale il y a des collaborateurs gracement récompensés et des adversaires (fahavalo) qui seront sanctionnés ;sans aucune pitié .
    Au moment de l’Independence les collaborateurs ont un rôle centrale et vital dans la gestion globale du pays ,mais la première république étant sociale démocrate les autres couches de la population sont appelés au développement du pays surtout par le mouvement coopératif promu et soutenu par le PSD ;et des organismes sociaux sont mis en marche(CNAPS,OSTIE) .
    La chute de la première Republique n’est pas seulement la réussite de la grève générale du lundi 15mai 1972 ,mais aussi du fait de la fausse manœuvre des dirigeants qui étaient aux abois âpres le siège et la prise de l’hôtel de ville le samedi 13 mai 1972 par des éléments Trotzkistes ,et son incendie le dimanche 14 .
    La période de transition et la libération des détenus politiques permet une nouvelle Alliance entre les anciens collaborateurs et des bénéficiaires profiteurs des avantages de la politique sociale démocrate de la Première République .
    Cette Alliance voit en Ratsimandrava un adversaire majeur dans une tentative de mise en place du développement de la base (fokonolona ,et vatoeka=vaomiera ny toekarena) ,plus distributive et plus communicative .
    Le General Gabriel Ramananstsoa a prôné une politique tous azimuts tout en préservant les intérêts des Français ,mais c’est le Directoire Militaire mis en place âpres l’assassinat de Ratsimandrava (05 février 1974 avec destruction du siege du PSD :coïncidence avec les événements du 07 février 2009 et manipulation des trotzkistes ?) qui a fermé les frontières Malgache et isolé Madagascar ,pour mieux préserver des intérêts particuliers .
    L’isolement de Madagascar et sa sortie de la zone franc a permis un transfert de souveraineté monétaire pour financer les grands projets (investissement à outrance) et des nationalisations .Mais cet isolement a aussi permis l’evasion de capitaux et sa contrepartie se refugiant dans les paradis fiscaux locaux qui sont les « apatrides » .La main-mise de l’Alliance sur l’economie et l’administration se renforce avec la creation du pro-coops et des sociétes d’etat .
    Le depart definitf de l’armée Française et d’ « expat » provoque la perte de milliers d’emploi ainsi que la deterioration des organismes sociaux , l’explosion de l’informel s’ensuit .Le « socialisme scientifique » ,devient le « Paradis socialiste » pour une minorité et l’ « enfer capitaliste »pour la grande majorité ,le Purgatoire a disparu de meme que la « Confession des Pécheés »
    La déconfiture économique qui s’en est suivi ainsi que l’existence de boucs émissaires tous trouvés (à portée de la main) a favorisé les OPK (Opération Karana) ;le cycle de la destruction avait commencé !
    C’est vrai que il n’y a pas eu de guerre civile à Madagascar, mais des rancœurs et des rancunes tenaces associés à des égoïsmes féroces ont jalonnés notre indépendance .
    En passant au rond point de Ankorondrano voyant une grande tour en finition et à coté des ruines entouré dans un voisinage indifferent aux gachis qui s’est deroulé à cet endroit un lundi noir du 29 janvier 2009 ,on peut se poser la question si on cherche à reproduire le schema des camps de concentration ,mais cette fois pour asservir une population !
    Pour arrêter ce cycle de la violence et de la destruction et de la pauvreté et construire ensemble un avenir meilleur,une réconciliation nationale est nécessaire .
    Ravalo a donné l’exemple le jour de son depart .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*