Un dialogue malgacho-malgache: résolution de la crise?

dialogue malgacho-malgache: est-ce possible?
dialogue malgacho-malgache: est-ce possible?

Nombreux individus estiment que la sortie de crise est envisageable dès la mise en place d’un dialogue malgacho-malgache. C’est pour dire que la clé est entre les mains des malgaches et non entre ceux des étrangers qu’il s’agisse de la SADC ou d’autres entités se disant intéresser à la situation actuelle de Madagascar. Nous devons vraiment prouver aux yeux du monde combien nous sommes indépendants et combien on peut se relever d’une telle situation. Il est vrai que c’est assez difficile, mais au moins avons-nous essayer de régler les conflits entre malgaches?

C’est évident que chaque entité politique ait besoin de s’affirmer, d’influencer, et les idéologies sont d’ailleurs très différentes pour chacune d’elles. Cependant, pour qu’il y ait dialogue, il faut d’abord apprendre à coexister, faire des compromis pour qu’enfin la démocratie puisse vraiment être respectée. Vu la situation actuelle, est-il pensable qu’un dialogue malgacho-malgache soit possible? Puis, si nous arrivons à établir ce genre de dialogue, la solution à cette crise est-elle certaine?

Cela fait bien deux ans et plus que les anti-hat sont en quête de la liberté, presque trois ans qu’ils se battent pour la démocratie. Des réunions à l’étranger, des réunions organisées par d’autres pays. On est passé par Maputo, Gaborone, Sandton, mais jusque là aucun résultat malgré la médiation étrangère. Si le dialogue malgacho-malgache est impossible, qui d’autre réussira à arranger les choses? Vu la situation aujourd’hui, aucune garantie quant à la sortie de crise, de plus les hostilités se sont encore développées. Le dialogue malgacho-malgache est trop dur à envisager, voire même impossible à établir.

16 pensées sur “Un dialogue malgacho-malgache: résolution de la crise?”

  1. lazao ny sadc hoan’ireo izay afaka manao izany

    fa izy ireo mihitsy no lasa madray anjara amin’ny fanapotehana ny firenena Malagasy
    amin’ny fihazohazoana lava reny ataony

    tsy manaiky HAT
    NefA tsy manome vahaolana tsotra sy hentitra hanasorana azy ireo teo

    raha vitan’ny samy malagasy tsy hitako izay niandrasanareo 2 taona mahery

  2. Serions-nous le 1er avril ?
    A la lecture de cet article, nous pourrions bien nous demander s’il ne s’agit pas la d’un poisson d’avril, surtout provenant d’un(e) certain(e) Solofo Mya !!!

    Un dialogue malgacho-malgache possible ?
    Il faudrait déjà commencer par respecter son interlocuteur et accepter de l’écouter même si on ne partage pas les mêmes idées que lui, ce sera au moins un très grand pas effectué vers un « début de dialogue » !

  3. Les Malgaches ne sont pas encore capables de résoudre ces problèmes, Car la majorité des hommes et des femmes « politiques » Malgaches n’ont pas fais de la science politique et il faut le reconnaitre. Nous le prétendons et nous sommes orgueilleux, mais en fait ces sont les conseillers Français qui sont derrière la Hat et Andry nous manipulent et qui veulent que La SADC, UA, UE soient hors- jeu. Jusqu’à maintenant Madagascar a besoin de ces Organismes internationaux. Si les dialogues Malgacho-malgaches ont été efficaces avec l’esprit FIHAVANANA etc…Nous ne sommes pas encore à ce stade de blocage et de statut quo.
    La reconnaissance internationale dépendra de ces organismes si Andry veux la légitimité ou Mr Marc Ravalomanana veux retourner au pouvoir la val de UE, UA, SADC et l’ ONU est la seule garantie de la stabilité de notre pays.
    Donc restons humbles et réalistes Méfiez vous des manipulateurs qui profitent de cette situation actuelle pour s’enrichir comme TOTAL,Les Karana,Les Zanatany …

  4. Madagascar n’appartient ni à Ravalomanana, ni à Ratsiraka, ni à Rajoelina…, elle appartient au peuple malagasy dans toute sa diversité.

    Tous les malagasy ne sont pas des ravalomanistes, des ratsirakistes ou des tgvistes, alors il faudra déjà commencer à apprendre à respecter ceux qui ne partage pas nos propres opinions.

    Depuis plus de 50 ans, et jusqu’à présent, aucun des Présidents « élus » qui se sont succédé n’ont respecté cette opposition, pire, ils l’ont ignoré et tenté de la mettre à l’écart !

  5. Eh oui Iarivo ! Pour dialoguer il faut déjà laisser tous les interlocuteurs rentrer dans LEUR pays s’exprimer avec LEUR peuple sur « la place de la démocratie »

  6. C’est là une réponse à la façon du « chien qui cherche à attraper sa queue » !

    Quand SEM Ravalomanana ET Ratsiraka étaient au pouvoir, ont-ils laissé l’opposition s’exprimer librement ??? Et bien NON !

    Maintenant qu’ils sont maintenus en exil, voilà qu’ils réclament pour eux des Droits qu’ils avaient antérieurement refusé à l’opposition !!!!!

    Cherchez l’erreur !


  7. Tiens ! le faux Jerry vient precher ici, quand il a été assomé par une massue chez Tnnews ?!!
    Toujours aussi contradictoire :
    – « Il faudrait déjà commencer par respecter son interlocuteur et accepter de l’écouter même si on ne partage pas les mêmes idées que lui, ce sera au moins un très grand pas effectué vers un « début de dialogue » ! »
    – A quel moment Le Domelina a laissé parler SEM Ravalomanana? il l’a même empeché de rentrer à Mcar !
    Le questionnement est facile à repondre ! Mcar appartient au peuple qui soutient le President qu’il aura choisi, ou preferé plus excatement !

  8. C’est incroyable cette habitude de vouloir raisonner par la fin !!!!

    Mais avant même de se poser la question de savoir si « Le Domelina » a laissé parler SEM Ravalomanana, ce dernier avait-il laissé parler l’opposition lorsqu’il était au pouvoir ??? La réponse est simple et évidente, c’est NON !!!

    Et le résultat (les conséquences), nous la subissons depuis plus de 2 ans…

    Respectons la chronologie des évènements et ne pas en ignorer certains si nous voulons être crédible !

  9. Njara dit :
    13 juin 2011 à 9 h 49 min

    iarivo !
    Mba lazao mazava hoe azafady !
    Zanak’i Dada moa ianao io sa tsia ?
    Raha tena manohana ny ara-dalàna ianao dia lazao hoe « eny », toa ny rehetra, fa mihodinkodina !Aza asiana fanazavàna mihitsy fa efa nanazava foana hatrizay !
    Miandry valiny !

  10. si ravalomanana rentre au pays, on peut s’attendre à d’autres évènements….et le calme est loin d’être revenu.
    cependant je pense que ravalomanana est trop trouillard pour prendre le risque de rentrer au pays en ce moment, il préfèrera attendre en SA et continuer à bloquer le processus dee résolution de la crise.

  11. Malgacho-malgache?

    Déjà que ces putshistes ont démontré combien France les ont si facilement depersonnalisés et si aisément manipulables …

    Avec des rajakom-bazaha… quel esprit malagasy espérer s’attendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *