Un environnement politique favorable: seulement après le retour de Marc Ravalomanana

Peut-on parler de liberté?
Peut-on parler de liberté politique aujourd'hui?

Feuille de route et feuille de route toujours, c’est sur cette chose que relèverait la sortie de crise pour Madagascar. Bien évidemment, les foza s’entêtent à l’appliquer et souhaitent que Marc Ravalomanana ne puisse rentrer au pays qu’après l’instauration d’un environnement politique favorable. Cela nous étonne beaucoup après la réunion qui s’est tenue à Sandton, où il a été défini que le retour des exilés politiques devrait se faire sans conditions.

Aujourd’hui, 21 juin, Marc Ravalomanana reçoit une lettre datant de 17 juin mentionnant ce retour conditionné. Il ne devra revenir qu’après l’instauration d’un environnement politique favorable qui paraît-il va garantir la liberté et la sécurité de tous les politiciens. La liberté des foza peut-être puisque le retour conditionné de Marc Ravalomanana leur sont bien favorable. Qui des exilés politiques constituent un adversaire potentiel de Rajoelina? Puisse-t-on en citer un à part notre Président Marc Ravalomanana. C’est évident que les foza fassent tout ce qui leur est possible pour empêcher son retour, ils craignent une élimination certaine du monde de la politique malgache.

Ils ont peur et cela fait bien longtemps que l’on s’est rendu compte. Autant de menaces, d’intimidations, de démonstration de force, cela montre un peu bien leur faiblesse. Quelle excuse n’inventeront pas ces foza pour empêcher le retour de notre Président, tous les moyens sont bons avec l’appui de l’armée bien évidemment, ainsi que de certaines personnes corrompues dans l’île. Pourtant, le peuple malgache reconnaît fortement que seul le retour du Président Parc Ravalomanana pourrait ramener la paix, la légalité, la sécurité, etc.

6 pensées sur “Un environnement politique favorable: seulement après le retour de Marc Ravalomanana”

  1. C’est bien vrai, il n’y aura de paix , de sécurité et de légalité que lors que notre Président revienne. C’est clair, sinon ces foza ne prendraient autant de précautions pour l’empêcher de revenir dans l’île.

  2. C’est bien vrai, il n’y aura de paix, de légalité et de sécurité qu’après le retour de notre Président. Sinon, ces foza ne prendraient autant de précautions pour l’empêcher de revenir dans l’île.

  3. Il ont peur de la confrontation entre pro- Rajoelina. On sait très bien que Ra8 ne va rameuter le peuple contre eux, c’est la division interne qui les hante.

  4. C’est vrai qu’il n’y aura de paix que lors que notre Président revienne. Les foza ne font qu’inventer milles excuses pour que cela n’arrivent pas.

  5. et voila la MISSION ACCOMPLIE selon le FRLDR de TONTON AMBROISE la semaine dernière!goutez à sa saveur!la HAT a la part belle car la SADC a ouvert ses yeux qui ont failli être aveuglés par les espèces sonnantes et trébuchantes de Dada!revenez sur terre;les carottes sont cuites!à table

  6. La SADC reconnaîtra la Transition à Rajoelina à condition qu’il laisse Ravalomanana rentrer pour qu’il participe à la vie politique de la nation. Autrement dit, toute tentative de légitimation et de légalisation de la HAT dera vaine. C’est la seule chose dite dans cet amendement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *