Trafics de bois de rose, qui sont les véritables responsables ? Propriétaires, commanditaires ou exécutants ?

Les bois de rose continuent de défrayer la chronique ! Malgré les nouvelles mesures prises par l’État, le trafic ne s’est pas arrêté pour autant. Pour une ennième fois, il a largement dépassé nos frontières et l’on s’étonne sur la manière dont ces bois précieux ont pu être embarqués pour parvenir à cette destination.

Par ailleurs, de nombreuses arrestations ont été effectuées cependant cela n’a pas freiné le trafic et l’on se demande, à présent, qui seraient concernés par ce genre de trafic, les propriétaires, les commanditaires ou les exécutants ? En effet, à chaque fois qu’il y ait arrestation, l’enquête est bouclée comme ce qui venait de se passer lors de la saisie de bois de rose tout dernièrement à l’île Maurice. En fait, ces arrestations ne révèlent rien de spécial vu que les véritables propriétaires de ces bois précieux saisis courent toujours et se la coulent douce sur leurs chaises à frics. Aucun nom ! Le mystère est total !

Par conséquent, à quel niveau les personnes arrêtées et présumées coupables dans le cadre de cette affaire seraient-elles concernées sur cette affaire pour que l’enquête soit déjà bouclée ? L’on comprend mieux les revendications des douaniers qui entament actuellement une grève générale à durée indéterminée car l’on doute fort que ces personnes seraient les proprios de la cargaison saisie. Et comme toute recherche de « vérité », leur initiative est louable. Dans ce cas, inutile de tourner autour du pot, il faut que les vrais coupables soient mis sous les verrous car les exploitations illicites de bois précieux minent notre environnement qui, à son tour, affecteront notre économie dans le long terme.

Généralement, cette « injustice » si on pouvait la qualifier ainsi, est perceptible au quotidien. Nos médias locaux en parlent tous les jours mais les échos politiques semblent emporter le dessus. Bah, c’est tout à fait normal car nos dirigeants actuels n’ont jamais fait preuve de bons exemples. Pour eux, tout pourrait se résumer ainsi, chaise, argent et pouvoir. Rien de plus ! Et en ce qui concerne les bois de rose, probablement, aucun nom ne sera divulgué mais espérons toutefois que les revendications des douaniers soient satisfaites car, à ce rythme, que restera-t-il pour nos générations futures ? Des terres arides inexploitables ? Une île secouée par les aléas climatiques destructeurs dus à une pluviométrie instable ? À bon entendeur !

9 pensées sur “Trafics de bois de rose, qui sont les véritables responsables ? Propriétaires, commanditaires ou exécutants ?”

  1. Les véritables responsables(propriétaires,commanditaires,et exécutants) sont les foza mais …je me demande si on n’est pas complice aussi en les laissant agir ainsi???

  2. Ra-8 de son temps n’a pas hésité à arrêté le neveu de sa femme (DG FID) pour détournement de deniers publics (quitte à se brouiller avec sa belle famille), est-ce que le lapinou oserait-il à en faire autant? J’en doute, d’autant plus qu’il y est mouillé jusqu’au cou!!! C’est vital non?!!!

  3. On a accusé Ravalo de trafic de bois de rose et precieux ,on a meme fait une perquisition dans ses locaux et dans les profondeurs des lacs aux environs des locaux de TIKO ;pourquoi on ne va pas jusqu’aux fonds des choses aussi maintenant dans les autres lieux et autres locaux !

  4. http://www.youtube.com/watch?v=wACyWs5Im3g
    Voici ci dessus Un petit clip sur le bois de rose venant de youtube, effectivement on est tous responsable coupable en les laissant détruire notre environnement, les gens du pouvoir en commençant par la présidence, en passant par les karanas, les français avec le groupe bolloré qui transporte ce bois vers la Chine et ailleurs, les militaires qui laissent faire mais le plus triste c’est le peuple qui lui ne sait pas grand chose de tout ça et le pays continue à plonger dans la misère pendant que l’argent du bois de rose finance l’achat de hummer, de porches, etc….EN GARDANT LE SILENCE AU LIEU DE HURLER L’HOMME DEVIENT UN LACHE

  5. C’est classé patrimoine nationale, donc revient au peuple gasy, du moins à ceux qui vivent dans cette région.

    Et les commanditaires sont parmi les hauts placés dans ce gouvernement de facto, comme depuis jusqu’à aujourd’hui

    ..
    Y avait un temps où Andry a promis de rendre public les vrais responsables des exportations en bois de rose

    Jusqu’à aujourd’hui il n’a pas honoré sa parole, … BLUFF

  6. Tu as parfaitement raison HoAiza !
    Quand Rakoto R parle de « propriétaires », je crois qu’il se trompe de terme ! les vrais propriétaires de ces rondins de bois, sont le Peuple malgache !!!
    Si l’on parle de trafic, c’est qu’il y a manifestement un côté illégal !!
    Ces bois proviennent des aires protégées, classées patrimoine national, voire mondiale !
    Ils appartiennent au PEUPLE MALGACHE, à moi, à tout le monde !! Ces arbres ne poussent pas sur des terrains privés !!
    L’exploitation de cette essence, fait l’objet d’une réglementation très stricte ! Le peuple ( représenté par une association ou un collectif de citoyens ) est en droit de porter plainte contre X, pour vols et abus de biens sociaux ou publics !
    Ce qui est triste bien que risible, je n’ai jamais vu un certain parti se disant écologiste, prendre ce problème à bras le corps ! Je crois que l’écologie n’est pour ce parti, qu’un moyen ou prétexte pour exister ( parti né, à l’époque du putsch )!
    D’ailleurs, au lieu de se pencher sur des problèmes aussi graves, la présidente de ce parti, passe son temps entre autres à lécher les bottes de Gompertz, le Monsieur Afrique de l’Elysée, un de ceux qui soutiennent les putschistes depuis plus de deux ans déjà !
    J’ai lu aussi quelque part qu’elle était en partance pour la Chine, pour y parler « relations économiques » ; la Chine, ce pays qui est trempé jusqu’au cou dans cette histoire de trafic !!
    Alors de quels types de relation, Mme S.G. R. veut-elle y discuter ?

  7. « Prendre le problème du trafic de bois de rose à bras le corps », cela fait déjà plus de 2 ans que l’appel a été lancé sur ce forum ainsi que d’autres !!!

    S’en occuper sérieusement et de manière organisé est 1 000 fois plus productif pour le devenir de Madagascar plutôt que d’aller « vociférer » dans les rues de la capitale (RODOBE) ou au Magro Behoririka…

    Et le retour ou non d’un certain Marc n’y changera quasiment rien du tout.

    Comme je les répété une nième fois, ce sont toujours les « vazaha » qui vont encore une fois de plus dénoncer et poursuivre ces trafics de tout genre.

    => et il n’y a pas que le trafic de bois de rose qu’il faut prendre à bras le corps.

    ACTA, NON VERBA !!! …mais en serions-nous vraiment capable ?

  8. il faut denoncer, donner des noms.

    Par contre, il est evident que les gens sur place a Dago, peuvent craindre pour eux…

    Pour moi, c’est plus simple j’habite très loin, mais mon SOUHAIT serait de mettre en ligne avec des preuves le nom des gens qui traficote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *