COMMUNIQUE DU 31 EME SOMMET DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA SADC

SADC

 

(...)En ce qui concerne Madagascar, le Sommet a réaffirmé son engagement à
appuyer le processus de médiation dans ce pays. Il a chargé la Troïka de
l’Organe, avec l’assistance du Médiateur pour la question malgache, d’engager
des discussions avec les acteurs malgaches pour que, d’urgence, ils mettent
pleinement en oeuvre la feuille de route amendée par la décision prise par le
Sommet en juin 2011 afin de trouver une solution durable à Madagascar(...)

 

 

 

18 août 2011
Version de 13h45
COMMUNIQUE DU 31EME SOMMET DES CHEFS D’ETAT
ET DE GOUVERNEMENT DE LA SADC
1. Le 31e Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté de l’Afrique
australe (SADC) s’est tenu les 17 et 18 août 2011 à Luanda (République d’Angola).
2. Le Sommet a été officiellement ouvert par Son Excellence le Dr M. Hifikepunye
Pohamba, Président de la République de Namibie.
3. Le Sommet a élu Son Excellence José Eduardo dos Santos (Ing.), Président de la
République d’Angola et Son Excellence Armando Emilio Guebuza, Président de la
République du Mozambique à la présidence et à la vice-présidence de la SADC,
respectivement.
4. Le Sommet a également élu Son Excellence Jacob Gedleyihlekisa Zuma, Président de
la République d’Afrique du Sud et Son Excellence Jakaya Mrisho Kikwete à la
présidence et à la vice-présidence de l’Organe de coopération en matière de politique,
de défense et de sécurité de la SADC, respectivement
5. Etaient présents au Sommet les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays suivants ou
leurs représentants :
Pour l’Angola : S.E. le Président José Eduardo dos Santos
Pour la République
démocratique du Congo
: S.E. le Président Joseph Kabila Kabange
Pour le Lesotho : S.E. le Premier ministre le Dr. Pakalitha Mosisili
Pour le Mozambique : S.E. le Président Armando Emílio Guebuza
Pour la Namibie : S.E. le Président Hifikepunye Pohamba
Pour le Swaziland : Sa Majesté le Roi Mswati III
1
Pour l’Afrique du Sud : S.E. le Président Jacob Gedleyihlekisa Zuma
Pour le Zimbabwe : S.E. le Président Robert Gabriel Mugabe
Pour le Botswana : S.E. le Lt General Mompati Sebogodi Merafhe
Pour le République-Unie
de Tanzanie
: S.E. le Vice Président, le Dr. Mohammed Gharib Bilal
Pour la Zambie : S.E. le Vice-président George Kunda, SC
Pour le Malawi : S.E. le Ministre des Affaires étrangères le Professeur
Eta Banda
Pour Maurice : S.E. le Ministre des Affaires étrangères, de
l’intégration régionale et du commerce international,
le Dr. Arvin Boolell
Pour les Seychelles : S.E. le Ministre de l’investissement, des ressources
naturelles et de l’industrie, M. Peter Sinon
6. Était également présent S.E. Festus Gontebanye Mogae, ancien Président de la
République du Botswana et Président des Champions pour la génération exempte du
VIH, qui a exhorté les dirigeants de la SADC de demeurer les ardents défenseurs des
changements sociaux et d’intensifier la fourniture des services requis pour promouvoir
une génération exempte du VIH et oeuvrer à la réalisation de la cible « Zéro infection
nouvelle » dans la région d’ici à 2015.
7. Etaient présents également Son Excellence Jean Ping, Président de la Commission de
l’Union africaine, le Dr Ibrahim Mayaki, Secrétaire exécutif de l’Agence de planification
et de coordination du NEPAD, Son Excellence Sindiso Ngwenya, Secrétaire général du
COMESA, le Secrétaire général de la Communauté est-africaine (EAC), et Son
Excellence Dumisani Mahlinza, Secrétaire exécutif adjoint de l’Union douanière de
l’Afrique australe (SACU).
8. Souhaitant la bienvenue en République d’Angola à tous les Chefs d’Etat et de
gouvernement et à tous les délégués, Son Excellence José Eduardo dos Santos,
2
Président de la République d’Angola et hôte du 31e Sommet de la SADC a souligné les
avancées réalisées par la région et a exhorté les Etats membres de faire progresser la
SADC vers une nouvelle étape d’intégration régionale en mettant l’accent
particulièrement sur le développement des infrastructures afin de dynamiser les
investissements et le commerce dans la région.
9. S’adressant à la session d’ouverture du Sommet, le Président sortant, S.E. Hifikepunye
Pohamba, Président de la République de Namibie, a remercié les Etats membres de
l’appui qu’ils lui ont accordé durant son mandat. Il a également indiqué que des progrès
majeurs ont été réalisés dans tous les domaines clés du programme d’action de la
SADC, en particulier, la consolidation de la zone de libre-échange, le développement
des infrastructures, la promotion de la sécurité alimentaire, la lutte contre le VIH et le
sida et la promotion du genre et du développement.
10. Acceptant la présidence de la SADC, Son Excellence le Président José Eduardo dos
Santos a salué le Président sortant pour les avancées réalisées durant son mandat et a
exprimé l’engagement de l’Angola à assumer son rôle durant sa présidence.
11. Le Sommet a, par ailleurs, entendu une déclaration émanant de Son Excellence M.
Jean Ping, Président de la Commission de l’Union africaine, qui a félicité la région de la
SADC pour les initiatives stratégiques clés qu’elle a prises dans le cadre de son
programme d’intégration et pour son engagement à l’intégration continentale, comme
en atteste le lancement des négociations de la zone de libre-échange (ZLE) tripartite
COMESA-EAC-SADC.
12. Le Secrétaire exécutif de la SADC, le Dr Tomaz Augusto Salomão a prononcé un
discours mettant en relief les progrès réalisés dans les principaux chantiers
d’intégration régionale dans la SADC. Il a aussi fait mention des réformes
institutionnelles menées actuellement en vue de rehausser les capacités et l’efficience
au Secrétariat.
3
13. Le Sommet a également entendu un rapport présenté par le Président sortant de
l’Organe de coopération en matière de politique, défense et sécurité, Son Excellence
Rupiah Bwezani Banda, Président de la République de Zambie. Il a noté que la région
continue d’être caractérisée par la démocratie, la paix et la sécurité. Ce rapport met en
exergue ce qui suit :
· Abordant la question du Lesotho, le Sommet a félicité le Conseil des Églises
chrétiennes du Lesotho, qui a agi comme Médiateur au Lesotho, et l’équipe de
facilitation de la SADC pour avoir achevé avec succès le processus politique de
médiation dans ce pays, ainsi que les parties prenantes pour leur engagement à
l’achèvement du processus du dialogue.
· En ce qui concerne Madagascar, le Sommet a réaffirmé son engagement à
appuyer le processus de médiation dans ce pays. Il a chargé la Troïka de
l’Organe, avec l’assistance du Médiateur pour la question malgache, d’engager
des discussions avec les acteurs malgaches pour que, d’urgence, ils mettent
pleinement en oeuvre la feuille de route amendée par la décision prise par le
Sommet en juin 2011 afin de trouver une solution durable à Madagascar.
· En ce qui concerne le Zimbabwe, le Sommet a pris note des progrès réalisés
dans la mise en oeuvre des décisions durant le Sommet extraordinaire tenu en
juin 2011. Il a exhorté les parties à l’Accord politique global (GPA) de demeurer
engagées à la mise en oeuvre de l’Accord et de finaliser la feuille de route afin
de régler les questions en suspens. Le Sommet a réaffirmé la décision qu’il a
prise à sa réunion extraordinaire à Sandton et a exhorté la Troïka de l’Organe de
désigner une équipe de fonctionnaires qui rejoindra l’équipe de facilitation et
travaillera avec le Comité conjoint de mise en oeuvre afin d’assurer le suivi,
l’évaluation et l’application du GPA. La Troïka établira les termes de référence et
le calendrier ces travaux et soumettra régulièrement des rapports sur leur
avancement. Le Sommet fera le point de la mise en oeuvre du GPA et prendra
les mesures appropriées.
14. Le Sommet a souhaité la tenue d’élections paisibles, libres et justes en République
démocratique du Congo, au Royaume du Lesotho et en République de Zambie durant
4
le calendrier 2011/2012 et a exhorté toutes les parties prenantes d’adhérer aux
principes et lignes directrices régissant les élections démocratiques. Le Sommet a aussi
pris note des avancées réalisées par la République démocratique du Congo, le Lesotho
et la Zambie dans les préparatifs de la tenue des élections nationales qui auront lieu
avant le prochain Sommet.
15. Abordant la question de la consolidation de la démocratie dans la région, le Sommet,
notant que la République des Seychelles a tenu des élections du 19 au 21 mai 2011, a
félicité Son Excellence James Michel pour sa réélection et le Parti Lepep pour avoir
remporté les élections présidentielles. Il a félicité également le peuple de la République
des Seychelles pour avoir exercé son droit de vote de façon pacifique et exemplaire.
16. Le Sommet a passé en revue la situation socioéconomique dans la Région et a pris
note des améliorations obtenues au plan des indicateurs de performance
macroéconomique, en particulier la croissance de la moyenne du PIB réel qui a atteint
4,9 p. cent contre 2,4 p. cent en 2009, celle de l’investissement qui est passé de 22 p.
cent du PIB en 2019 à 24,9 p. cent du PIB en 2010, et le déclin de l’inflation qui a chuité
de 12,4 p. cent en 2009 à 7,5 p. cent en 2010. Il a toutefois noté que la région doit faire
preuve de vigilance à l’égard des risques posés par les volatilités financières et
économiques qui sévissent dans les économies développées. Le Sommet a mandaté le
Groupe de travail ministériel sur l’intégration régionale d’approfondir le débat sur les
moyens de protéger les économies de la SADC des chocs extérieurs et de restructurer
les économies régionales afin de combattre la pauvreté.
17. Le Sommet a fait l’état des lieux de la mise en oeuvre du programme d’infrastructures
de la région, en particulier en ce qui concerne les projets d’énergie, les corridors
régionaux et les technologies de l’information et de la communication (TIC), ainsi que le
pont de Kazungula, le poste à arrêt unique de Chirundu, la ligne d’interconnexion
Zimbabwe-Zambie-Botswana-Namibie et le projet EASSy. Il a souligné le rôle joué par
les infrastructures dans l’intégration régionale et a appelé à l’achèvement rapide du
Plan directeur pour les infrastructures.
5
18. Abordant le chapitre du genre et du développement, le Sommet a pris note des progrès
accomplis par les Etats membres pour assurer aux femmes l’égalité de représentation
aux postes politiques et décisionnels. Le Sommet a exhorté les Etats membres de
développer des stratégies novatrices, propres à favoriser l’objectif de parité entre les
sexes.
19. Le Sommet a pris note des progrès accomplis au plan de la situation de la sécurité
alimentaire, en particulier en ce qui concerne les céréales, les aliments autres que les
céréales et la production animale. Le Sommet a exhorté les Etats membres d’accentuer
les mesures destinées à accroître la production et de diversifier et promouvoir les
possibilités de création de revenus afin d’améliorer l’accès à la nourriture,
conformément à la Déclaration de Dar es-Salaam de 2004 sur l’agriculture et la sécurité
alimentaire.
20. Le Sommet a pris note des progrès accomplis dans la mise en oeuvre de la Déclaration
de Maseru de 2003 sur la lutte contre le VIH et le sida, en particulier dans les domaines
majeurs de la prévention et de la prise en charge. La région enregistre un déclin
considérable des nouvelles infections depuis 2009. Le Sommet a exhorté les Etats
membres de continuer à fournir des ressources humaines et financières au niveau tant
national que régional afin de maintenir ces tendances positives.
21. Le Sommet a pris note des progrès accomplis dans la consolidation de la zone de libreéchange
(ZLE) de la SADC et a salué les Seychelles pour avoir pris des mesures en
vue de la rejoindre. Il a donné pour instruction au Groupe de travail ministériel sur
l’intégration économique régionale de conclure dans les meilleurs délais les travaux
devant déboucher sur une entente et une compréhension commune de la Feuille de
route pour l’union douanière de la SADC.
22. Prenant note de l’importance et de la pertinence des négociations de la ZLE tripartite
élargie COMESA-EAC-SADC lancée en juin 2011, le Sommet a exhorté les Etats
membres d’engager des consultations, de se préparer de façon adéquate à ces
6
négociations et de les accélérer et a souligné l’importance du développement des
infrastructures dans le programme d’intégration régionale.
23. Le Sommet a chargé le Groupe de travail ministériel sur l’intégration économique
régionale d’engager des débats stratégiques dans le cadre de l’évaluation du Plan
stratégique indicatif de développement régional (RISDP) afin de déterminer les priorités
et de réorienter le programme d’intégration de la SADC en conséquence afin de
consolider l’intégration au développement.
24. Le Sommet a noté que les prochaines négociations de la 17e Conférence des parties
(COP 17) à la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique
(CCNUCC) et de la 7e réunion des parties au Protocole de Kyoto (COP17/CMP 7)
auront lieu du 28 novembre au 9 décembre 2011 à Durban (Afrique du Sud). Soulignant
l’importance du dialogue multilatéral pour relever les défis posés par le changement
climatique, il a exhorté les Etats membres de soutenir la position africaine commune et
s’est engagé à appuyer l’Afrique du Sud dans l’accueil de la COP17 à CCNUCCC.
25. Le Sommet a pris note du rapport d’avancement soumis par le Comité des ministres de
la Justice sur le Tribunal et d’autres questions juridiques et a chargé le Comité de
demeurer saisi des travaux et de lui faire rapport sur la question à sa prochaine réunion
ordinaire.
26. Le Sommet s’est profondément préoccupé de l’évolution de la situation en Somalie, qui
est causée par les conflits internes et les conditions de sécheresse sévissant dans la
corne de l’Afrique et a noté qu’elle a résulté en une catastrophe humanitaire sévère
touchant plus de 12 millions de personnes, y compris les populations déplacées en
interne. Ces derniers nécessitent des vivres, de l’eau, des fournitures médicales, des
vêtements et des abris. Le Sommet a adopté une déclaration dans laquelle il exprime
sa solidarité avec le peuple et le gouvernement de la Somalie et s’est engagé à fournir
une aide humanitaire d’urgence.
7
27. Le Sommet a exprimé son appréciation à l’endroit du gouvernement et du peuple de la
République d’Angola pour l’hospitalité chaleureuse réservée à tous les délégués et les
dispositions d’accueil prises à leur égard.
28. Son Excellence le Président Jose Eduardo dos Santos a officiellement clôturé le
Sommet. Le 32e Sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement se tiendra au
Mozambique en 2012.
Luanda, République d’Angola
Le 18 août 2011
8

Lire ici : COMMUNIQUE_DU_31EME_SOMMET_DES_CHEFS_D’ETAT ET_DE_GOUVERNEMENT_DE_LA_SADC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *