La communauté internationale face au non respect des droits de l’homme à Madagascar

Les droits de l'homme sont de moins en moins respectés !
Les droits de l'homme sont de moins en moins respectés !

Voici un communiqué établi par l’ensemble des chancelleries diffusé par le conseiller à la communication et aux affaires culturelles de l’Ambassade des États-Unis d’Antananarivo. Un communiqué au nom des ambassades d’Afrique du Sud, d’Allemagne, des États-Unis et du Royaume Uni dont voici le contenu:

« Nous soussignés, membres de la communauté internationale, sommes perturbés par les rapports qui ont indiqué récemment qu’un citoyen Malagasy a succombé à ses blessures pendant sa détention par la police. D’autres incidents similaires ont été signalés dans plusieurs rapports internationaux publiés récemment sur les droits de l’homme à Madagascar. Nous sommes toujours préoccupés par le traitement infligé aux prisonniers par les autorités Malagasy, ainsi que le climat de peur, d’intimidation et de violence qui continue à s’intensifier suite à l’actuelle crise politique. Nous tenons à rappeler à toutes les mouvances politiques de respecter les droits de l’homme fondamentaux tels que protégés par la loi Malagasy et le droit international, et de cesser immédiatement ces actes de violations des droits de l’homme et en tenir les auteurs responsables de leurs actes ».

Enfin, une surveillance de près après toutes les bavures policières et les autres scandales dont de nombreux membres des forces armées ont été les auteurs depuis la crise. Ce communiqué est clair et interdit toute violence envers une personne détenue car les enquêtes ont permis de classer Madagascar comme un pays à risque très élevé. Par ailleurs, de nombreuses personnes ont été victimes de violence et de maltraitance pendant leur détention, qu’il s’agisse de personnalités politiques ou de simples civiles.

La police a beau cacher l’existence des faits mais après enquête Madagascar est classé parmi les pays qui ne respectent pas les droits de l’homme. Ce n’est pas si étonnant sachant que les foza s’obstinent à maintenir cette transition et prétendent toujours au pouvoir. Ils ont d’ailleurs pu corrompre les forces armées pour arriver à leur fin. On vit dans un pays où les malhonnêtes font tout leur possible pour corrompre les hommes de lois, un pays où la violence est devenue quotidienne. Un pays où l’on emprisonne les faux bandits…

2 pensées sur “La communauté internationale face au non respect des droits de l’homme à Madagascar”

  1. Avec des foza comme prétendants au pouvoir, que pouvions nous espérer de plus. La crise touche tous les domaines notamment politique, social et économique. Ce sera dur pour Madagascar de se relever de cette situation qui ne cesse de s’empirer. La violence est quotidienne et nous pouvons tous en être victime.

  2. Le royaume de « foza » sera bientôt terminé: comment veut il avoir la reconnaissance internationale alors qu’ils ne se reconnaissent pas entre eux? La Communauté internationale comprend très bien que les tarana-poza sont les grosses têtes de tous ces « non respect de droit de l’homme »: oh pauvre, nous les gasy…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *